Aller à la recherche

septembre 2012

lundi 3 septembre 2012 15:11

#VDM 4

Aujourd’hui, j'accompagne soixante-dix jeunes à Taizé. À la fin d'un atelier, la discussion s'engage avec un Munichois dans ce sabir franco-anglo-allemand typiquement taizéen : il est question de son mariage, de l’apprentissage des langues à l’école et du nombre de lycéens de notre groupe… En nous séparant, au moment d’aller attendre notre “dîner”, il me souhaite bon courage pour mon bac. J’ai trente-six ans. VDM. PS: le léger embarras qui suivit mes dénégations fut le premier pas d’une des plus belles discussions de cette semaine....

Lire la suite

mardi 4 septembre 2012 16:13

dicomélie

Partant du principe que l’école de la république enseigne un vocabulaire certes complet mais à vocation laïque, je me permets d’étoffer le dictionnaire de verbes propre au domaine religieux, et plus particulièrement à l’art oratoire de l’homélie. - A - Acidacétylsalicyliquer : (effervescent) se faire mousser en homélie avec des mots compliqués (attention, effets secondaires inattendus, notamment des céphalées) Agapester : Râler, mais avec charité - B - Bricbrocquer : faire une homélie à l’arrache avec des bouts de trucs déjà dits ailleurs sur d’autres péricopes. (NB : Très fort risque intrinsèque de Ravalcquer.) - C - Cécéhèfder : truffer l’homélie d’appels diocésains qui feront passer le...

Lire la suite

jeudi 6 septembre 2012 21:04

chère Patagonie

Je ne sais pas si votre vie est tout à fait fascinante. Je ne sais pas si votre vie est tout à fait fascinante tout le temps. C’est assez peu probable, notamment parce que les relâchements de l’intérêt poussent en exergue les rencontres précieuses, comme une châsse, un guillemet, un trait sous le ci(e)l… Et quand bien même il ne le faudrait pas, j’aime que chaque instant soit relié aux autres par des jachères soyeuses de blés, ondoyantes au vent, indistinctes, cette brume légère des soirs d’été. D’ailleurs, mes moments flous ne mènent que rarement à des sommets. Parfois, certes, mais rarement. Ils bordent souvent des moments vivants mais ordinaires, des rencontres de rien, des paroles en...

Lire la suite

mardi 11 septembre 2012 17:12

deal with it

Aphorisme des pères du désert pastoral. "si tu changes de paroisse parce que tu trouves que l'herbe est plus verte à côté, c'est que tu en es encore au stade de bouffer de l'herbe...” certains n’hésitent pas, non plus, à manger à tous les râteliers… si l’affectivité de ma foi m’incite, jeune, à aller cueillir les fruits spirituels en des lieux nourrissants, savoureux, de délicate consolation, j’apprendrai peu à peu que Dieu ne se révélait pas que dans le sucré, mais dans chacun de mes instants, même les plus résistants. Il sera source d’eau vive dans le désert, ponctuation d’appel de mes pérégrinations des ascensions au plus profond. Même si mes sens renâclent parfois à y consentir....

Lire la suite

vendredi 14 septembre 2012 12:25

rien que de l'eau

Rappelle-toi[1] , C’était l’été, tu avais 7 ans, c’était l’heure du goûter, il faisait chaud, il faisait beau, et l’air avait de grosses grosses velléités de moiteur. Tu transpirais dans ton ticheurte orange, espérant un souffle d’air, et tu gisais, alangui par tant de chaleur. Et puis tout à coup, un grondement sourd, et sur le toit en plexy tintèrent les premières gouttes d’un orage faramineux. Comme ta mère était dans la cuisine, en douce, tu as filé dans la rue/le jardin, et ton front a été éclaboussé par la première goutte. Le visage inondé, tu as  commencé à danser sous la pluie, trempé jusqu’à l’os par chaque goutte grosse “comme une pièce de 5 francs” (c’était une grosse pièce, à...

Lire la suite

David vendredi 14 septembre 2012, 12:25 les mots pour le dire 24 commentaires

lundi 17 septembre 2012 22:53

les signes vitraux, selon Dieu

Je pensais avoir usé jusqu’à la corde la métaphore des vitraux. Je ne vous développe pas tout, mais dans le désordre, ça donne: #thème 0 : blagounette on aura rarement créé des vitres aussi peu pratiques, isolantes, lumineuses, ni ouvrables pour n’importe quel bâtiment. note écologique G. #thème 1 : vie de foi transparence à la lumière, lumière de la foi déposée au baptême la vraie beauté vient de ce feu intérieur né de l'Esprit. chacun est poli pour être le plus lumineux possible (vie morale, éducation)… #thème 2 : Eglise ajustement les uns aux autres, besoin de couleurs différentes, sombres ou claires, place de l’obscur, certains sont même dessinés, d’autres juste colorés chacun est...

Lire la suite

David lundi 17 septembre 2012, 22:53 les mots pour le dire 9 commentaires

mercredi 19 septembre 2012 09:29

EXCLUSIF le papyrus inédit

suite à la publication par Reuters de la nouvelle Révélation sur Jésus,   l’Eglise contre attaque et prend les devants en publiant ledit manuscrit qu’elle avait tenté de garder secret jusqu’alors. Ce manuscrit présente une importance capitale puisqu’il n’est pas un document “sur le Christ” mais bien de la main du Christ lui-même, en hébreu, adressé à Marie Madeleine. Jugez plutôt. *voilà. (et oui, j’ai honte) plus sérieusement… document tardif, non sourcé, hapax, alors que les Evangiles, du 1er siècle disent le contraire? pfff, ils devraient pouvoir se lasser, non?...

Lire la suite

David mercredi 19 septembre 2012, 09:29 franchement, parfois on se demande 28 commentaires

samedi 22 septembre 2012 10:56

Projet Xst

parce que les jeunes ne sont pas ce que vous croyez parce que la vie, c’est quand même un beau projet parce qu’on n’a pas fini d’inviter parce que construire rend plus heureux que (se) détruire. NB: toute ressemblance avec du portnawak djeunes alcoolisé est impensable....

Lire la suite

David samedi 22 septembre 2012, 10:56 franchement, parfois on se demande 17 commentaires

vendredi 28 septembre 2012 23:35

L'homme en face

Je suis l’homme en face. Je suis l’homme en blanc que vous avez vu sortir de l’église, alors que vous attendiez sur la place. Je suis l’homme qui parlera, celui dont vous attendez beaucoup, mais dont vous craignez tant l’erreur que l’ardeur. Si je parle mal, si j’évoque le défunt de manière mal ajustée, si j’affirme trop brutalement la résurrection, si je bute sur les mots, si vous croyez m’entendre dire que “Dieu l’a rappelé”, si j’ai l’air distant, si j’ai l’air vivant, si j’ai l’air sinistre, ou trop ministre, vous m’en voudrez. Je suis le prêtre des célébrations où vous avez été convoqués. Et quoique vous en pensiez, je vous regarde, de l’autre côté du micro et de l’autel. Je vous vois...

Lire la suite

David vendredi 28 septembre 2012, 23:35 les mots pour le dire 22 commentaires
Page top