franchement, parfois on se demande

mardi 2 septembre 2014

keskon chante?

Pour préparer une célébration, et surtout pour choisir ses chants, il faut tout un art, une délicatesse, une attention.
Une attention aux textes, sans doute, pour ne pas dissoner,
Une attention au moment dans la liturgie, pour la laisser nous travailler,
Une attention à la communauté, à son histoire, aux chants qu’elle connaît, ceux qui l’ont travaillée…

et puis on puise dans mille objets,
des recueils de gouzeries, des pépites poétiques de la CFC,
des suggestions des publications mensuelles,
des Rimaud-Berthier, des machins djeun’s,
des photocopies d’une messe de Léandre Boldrini,
un vieux recueil soo 2001 de St Germain des Prés,
IMG_5133
ou encore dans le très normé (et parfois un peu fade) CNA,
 IMG_5129
le charismatique emmanuelesque Il est vivant
IMG_5130
voire son pendant plus paroissial old fashion “il est mort”
IMG_5132
on ne m’a raconté qu’hier cette vanne sur le célèbre carnet rouge paroissial à pince. Je ne m’en suis toujours pas remis Rire

dimanche 22 juin 2014

hello

ça fait pile 10 ans. C’était un 13 juin, et c’était la fête-Dieu… alors ça valait le coup de proposer 10 ans après à ces quelques uns qui traversent, émeuvent, bouleversent, passionnent mon quotidien de se rassembler, pour la messe, puis plus tard…

à 10 ans, c’est bien un goûter d’anniversaire qu’on fait, non?

invit

ce que j’avais sous estimé, c’est la capacité desdits amis à aller un chouilla plus loin que moi dans le thème.

BlogDavidLerouge-312
BlogDavidLerouge-313

BlogDavidLerouge-315
BlogDavidLerouge-316

on résume: et le tout siglé #hellokitty (oui, tout)

  1. un dateur
  2. des assiettes
  3. des verres en plastique
  4. des serviettes
  5. une banderole joyeux anniversaire
  6. deux petits blocs
  7. un stylo plume
  8. des diadèmes en carton
  9. un ballon
  10. deux petites balles
  11. un kit complet gel douche, savon, serviette
  12. des ballons de baudruche
  13. un mug
  14. un verre
  15. deux sacs
  16. un cadre 30x30
  17. des bougies
  18. un gateau
  19. un jeu des sept familles
  20. (et de quoi alimenter quelques projets)

faire un pas de côté, pour donner aux grandes choses le sourire des plus grandes légèretés.
(et parce que mes parents ont le sens des grandes petites choses, une montre à gousset familiale, savamment réparée, inscrivant en douceur dans le temps De retour dans quelques minutes)

#merci

mardi 17 juin 2014

Viens Saint Esprit

Entre les bals et les rallyes, le jeune™ va être confronté à nombre de cas de conscience dans les prochains jours, afin de l’aider à bien vivre chrétiennement son été et ses petites soirées organisées en parallèle des veillées de Paray, voici une petite traduction maison d’une image glanée sur le net. ça va bien aider le jeune™, soyez en sûr.

BpvFBXjCMAIfQiW copy

tu devines l'ironie ou pas trop?

mardi 27 mai 2014

heeeeee

Petite histoire vraie racontée ce midi par une copine prof.

C’est la première communion paroissiale, et ils sont venus en famille pour l’enfant d’un ami. La messe est belle, ça chante bien, il y a une trentaine de communiants. D’ailleurs, c’est LE moment de la communion, et il faut laisser le temps aux enfants de bien faire cette première étape. Las, la nef s’est déjà avancée dans l’allée pour recevoir le corps du Christ, et sa petite fille est juste devant elle. Sérieuse (comme un pape) elle a déjà mis ses bras croisés sur elle pour recevoir la bénédiction, les mains sur les épaules… Mais la procession ne bouge pas, n’avance pas encore, et tout à coup, l’air de rien, la petite fille fait glisser une à une ses mains depuis ses épaules jusque sur l’arrière du crâne, puis sur les hanches, hééééé maca .

La maman, hilare mais se retenant de pouffer, tance vertement la mistinguette. Point de macaréna liturgique aujourd’hui. Et ouf, ce n’était pas filmé.

vendredi 28 mars 2014

contri(bula)tion

une semaine de confessions d’enfants… compil’ d’une semaine de lectures approximatives de l’acte de contrition.

“Mon Dieu, j’ai le regret de t’avoir enfoncé
car tu est infiniment bon et que le péché te déplait,
je prends la ferme révolution, avec le secours de ta sainte grâce
de ne plus t’enfoncer et de te faire pénitence Amen”

la prière est belle, mais sa forme, peu ou prou désuette, a décontenancé plus d’un lecteur débutant. #truefacts