au bonheur des livres

va chez ton libraire, va, va!

Lettres à mes morts Lettres à mes morts, de Robert Scholtus

loin du style brillant qu'il affectionne, jonglant avec talent avec l'art de la citation, Scholtus prend le temps de s'adresser aux disparus qui ont construit sa vie. Un juste rapport à la mort, et des lettres d'une justesse émouvante.

Dis, est-ce que ça repousse les ailes ? Dis, est-ce que ça repousse les ailes ?, de Brigitte Jacques L.

que sont les vraies couleurs, ou les risques d'être séduit par le bord doré des nuages, ou la bonne altitude à laquelle on doit vivre? Quelques pages tout en douceur sur l'importance de la vie, colorée de poésie. Beau et inspirant. www.dismelodie.be

Derniers fragments d'un long voyage Derniers fragments d'un long voyage, de Christiane Singer

une femme lumineuse apprend d'un jeune médecin que sa maladie va l'emmener avant six mois, et elle décide d'écrire son aventure au cœur de la maladie, luttant du côté de la vie. Récit surprenant, plein d'espérance et de vérité.

38 ans, célibataire et curé de campagne 38 ans, célibataire et curé de campagne, de Pietro de Paoli

c'est un récit sans rose bonbon d'un prêtre raisonnablement bien dans ses pompes qui voit partir un ami et part à la redécouverte de sa propre vie. La lucidité est une nudité, qui est belle tout en faisant peur! au cœur de la vie d'un prêtre.

cent ans de solitude cent ans de solitude, de gabriel garcia marquez

au début, on essaie de suivre, plus on avance, plus on se perd,plus c'est bizarre, et c'est vraiment bon

des gens du monde des gens du monde, de Catherine Lépront

une jeune infirmière libérale parle avec douceur et sagacité des malades qu'elle rencontre, dans la campagne autour de la Rochelle. Succulent.

la Musique d'une vie la Musique d'une vie, de Andrei Makine

Regards sur la Russie, où la musique d'une vie, résonne jusque dans les aléas de l'existence d'un pianiste génial

le soleil des Scorta le soleil des Scorta, de Laurent Gaudé

Roman solaire, Gaudé met en scène, de 1870 à nos jours, l'existence de cette famille des Pouilles à laquelle chaque génération, chaque individualité, tente d'apporter, au gré de son propre destin, la fierté d'être un Scorta, et la révélation du bonheur.

L'élégance du hérisson L'élégance du hérisson, de Muriel Barbery

j'avoue que je ne m'y attendais pas, mais c'est l'émotion de lecteur de 2007. tant dans le style que la justesse du point de vue, j'ai aimé ce livre conseillé à juste titre par Elodie. au début la lecture était sage et goûtue, puis passionnée. GENIAL

l'Ombre du vent l'Ombre du vent, de Carlos Ruiz Zafon

une prose agréable, un roman qui se dévore, de grands moments. Quand l'amour d'un livre devient la quête d'une vie, quand la littérature bouleverse notre quotidien.

Novencento, un monologo Novencento, un monologo, de Alessandro Baricco

ce n'est pas tous les jours qu'un roman court fait ce qu'il dit.Même l'écriture magique de Baricco vous emmène sur l'Océan, et l'on se surprend à suivre Novecento dans les merveilles de son piano.

Oscar et la Dame Rose Oscar et la Dame Rose, de Eric Emmanuel Schmitt

cette fois ci, pas de grande théologie ni de grande littérature,un livre simplement émouvant sur la recherche de Dieu, au travers des yeux d'un petit Oscar, simple et bouleversant.

quelques mystiques quelques mystiques, de Sempé

Décidément, partager un regard est tout une aventure. Par la photo, par les mots. Sempé excelle par le dessin! Tranquillement, au fil des pages le sourire s'étend!

Radeau Radeau, de Antoine Choplin

certaines rencontres ne font pas de bruit. Sur une route de résistance, un chauffeur, son trésor, et une femme aux pieds nus se sont trouvés. Il fallait l'art pour exprimer la souffrance, la peur de se perdre pour comprendre la joie de s'être trouvés.

Un soir au club Un soir au club, de Christian Gailly

si un jour, par amour d'une femme vous quittez votre piano et le jazz, qui sait ce qu'une aventure d'une nuit dans un club peut produire. une écriture surprenante. des phrases magiques comme dirait Elodie

Une vie bouleversée Une vie bouleversée, de Etty Hillesum

au début elle vous énerve, 80 pages plus tard elle vous transporte

Il ne vous reste qu'une photo à prendre Il ne vous reste qu'une photo à prendre, de Laurent Graff

un homme qui avait remisé son appareil photo depuis des années le ressort à l'invitation d'une femme lors d'un week-end à Rome... Et la pellicule va se terminer... Mais il faut achever ce film en beauté, quelle sera sa photo?

et comme je n'ai pas franchement l'occasion de mettre à jour cette page, vous trouverez la liste des derniers ouvrages lus .