mini dictionnaire un brin pédant pour parler fleuri

ce lexique, hélas, n’est pas de moi, mais il se trouvait sur un site défunt, Titan keikomi. je le remets en ligne en hommage à leur travail. qu’ils en soient remerciés à jamais! je suis prêt à mettre tous les crédits d'auteur pour ces lignes!

abacule n. m.

L’un des petits cubes d’une mosaïque.

aboulique adj.

Manquant de détermination, velléitaire.

absidiole n. f.

Petite chapelle située dans l’abside.

abstème adj.

Qualifie ceux qui s’abstiennent de consommer de l’alcool.

abstrus adj.

Difficile à comprendre.

acabit n. m.

Sorte, nature.

acanthe n. f.

Plante ornementale à fleur labiée et larges feuilles vertes. Désigne également l’ornement du chapiteau corinthien stylisant la feuille de cette plante.

accessit n. m.

Distinction accordée aux participants d’un concours qui ont failli gagner.

acervule n. m.

Amas de sporanges porté par les champignons imparfaits.

acétabule n. f.

Vase à vinaigre dans l’Antiquité.

achromatopsie n. f.

Impossibilité de percevoir les couleurs.

acrimonie n. f.

Mauvaise humeur qui s’exprime par des critiques aigres.

affidé n. m.

Complice, membre d’une société secrète.

affriquée adj.

Phonème combinant un son occlusif (fermant) et un son constrictif (resserrant) (ex. tzar).

aficionado n. m.

Amateur de tauromachie ; par extension : fanatique.

agnostique adj.

Philosophie selon laquelle tout ce qui est du domaine de la spéculation ne peut être ni affirmé ni infirmé.

agreste adj.

Champêtre.

alacrité n. f.

Enjouement.

alambic n. m.

Appareil servant à la distillation.

amarante adj.

De couleur rouge pourpre.

amict n. m.

Linge sacerdotal.

Amphigouri n. m.

Texte ou discours confus, manquant de logique et de rigueur.

amphisbène n. m.

Reptile d’Amérique tropicale.

Amphitryon n. m.

Hôte, celui qui invite (langue soutenue).

ampliation n. f.

En droit, copie authentifiée d’un document.

anableps n. m.

Poisson amphibie d’Amérique tropicale.

anachorète n. m.

Ermite contemplatif.

anacoluthe n. f.

Rupture dans la construction syntaxique d’une phrase.

anadyomène adj.

Sortant de l’eau.

anaglyphe n. m.

Image en relief donnant une impression de profondeur.

anagogie n. f.

Interprétation mystique de la Bible.

anastylose n. f.

En archéologie, reconstruction supposément à l’identique d’un monument antique en ruines (Cnossospar en Crête en est un exemple).

ancolie n. f.

Plante ornementale dont les fleurs, souvent blanches et violettes, ont des pétales en forme d’éperons.

anépigraphe adj.

Se dit d’un objet (stèle, lingot) dépourvu d’inscription.

angusticlave n. m.

Tunique des chevaliers romains.

anhéler n. f.

Respirer difficilement.

anthélie n. f.

Ombre lumineuse se produisant parfois à l’opposé du soleil.

anthère n. f.

Extrémité de l’étamine contenant le pollen.

apagogie n. f.

Raisonnement qui démontre l’absurdité d’une thèse afin de prouver la véracité de la thèse inverse.

aphélie n. m.

Point de l’orbite d’une planète ou d’une comète le plus éloigné du soleil.

aphérèse n. f.

Phénomène linguistique consistant à supprimer une ou plusieurs syllabes initiales d’un mot (ex. « bus » pour « autobus »).

aphorisme n. m.

Maxime réduite à sa plus simple expression.

apocope n. f.

Phénomène linguistique consistant à supprimer une ou plusieurs syllabes finales d’un mot (ex. « métro » pour «métropolitain »).

apocryphe adj.

Dont l’authenticité ou la datation est douteuse (surtout en parlant d’un texte).

apodictique adj.

Qui répond à une nécessité (philosophie).

apodose n. f.

Proposition principale suivant une subordonnée (linguistique).

apophtegme n. m.

Sentence remarquable par sa concision et son élévation morale.

aporie n. f.

Contradiction insoluble dans un raisonnement.

apotropaïque adj.

Qualifie un objet ou une formule utilisée pour détourner vers quelqu’un d’autre les influences maléfiques.

appariement n. m.

Fait de réunir par paires.

apparoir v.

(Avec le semi-auxiliaire faire) : (faire) apparaître. Utilisé principalement dans l’expression « il appert que ».

arcane n. m.

Opération secrète, mystère.

arcanne n. f.

Craie rouge de charpentier.

archivolte n. f.

Moulure ornementale épousant le cintre d’un arc.

archonte n. m.

L’un des neuf magistrats en charge du gouvernement d’une cité dans la Grèce antique.

argutie n. f.

Raisonnement extrêmement subtil.

arkose n. f.

Type de grès.

armille n. f.

Instrument d’astronomie inventé dans l’Antiquité, constitué de plusieurs anneaux concentriques permettant d’observer les mouvements des astres.

arrhénotoque adj.

En biologie, qui engendre des mâles.

artefact n. m.

Altération chimique d’une structure biologique.

assibilation n. f.

Prononciation sifflante d’un caractère ordinairement fermant (ex. le « t » dans assibilation).

astroblème n. m.

Cicatrice laissée à la surface d’une planète par la chute d’une météorite.

asyndète n. f.

Suppression des mots de liaison coordonnants dans une phrase.

ataraxie n. f.

Quiétude de l’âme.

ataxie n. f.

Impossibilité de coordonner des mouvements.

atélie n. f.

Exemption d’impôts ou de charges.

athanor n. m.

Fourneau d’alchimiste.

athermane adj.

Qui ne conduit pas la chaleur.

autodafé n. m.

Exécution par le feu d’une œuvre littéraire.

aviso n. m.

Navire d’escorte et de reconnaissance, léger et rapide.

bacchante n. f.

Prêtresse du culte de Bacchus ; par extension, femme débauchée.

bachi-bouzouk n. m.

Cavalier mercenaire des anciennes armées ottomanes.

bataclan n. m.

Assemblage d’objets ou de choses hétéroclites.

bayadère n. f.

Danseuse sacrée dans la religion hindoue.

billevesée n. f.

Sottise.

bonheur-du-jour n. m.

Petit bureau comportant des tiroirs et un gradin pourvu de casiers finement décorés.

brachycéphale adj.

Au crâne presque aussi large que long.

brigandine n. f.

Cotte de maille.

brimborion n. m.

Chose sans grande importance ou de faible valeur.

bruxomanie n. f.

Tendance à grincer involontairement des dents.

cacique n. m.

Dirigeant d’une communauté.

cacochyme adj.

Faible et en mauvaise santé.

caducée n. m.

Symbole d’Hermès, constitué d’un sceptre autour duquel s’enroulent deux serpents, surmonté de deux ailes.

caliorne n. f.

Gros palan à trois poulies (marine).

camaïeu n. m.

Dégradé de tons.

camaldule n. m.

Moine d’un ordre religieux fondé par saint Romuald.

camphre n. m.

Substance aromatique aux propriétés pharmaceutiques.

canopée n. f.

Cime de la forêt équatoriale.

capilotade n. f.

Ragoût préparé à partir de restes de viandes.

captieux adj.

Qui cherche à tromper en présentant une fausse apparence ou un faux raisonnement.

carcajou n. m.

Belette d’Amérique du Nord.

carpocapse n. m. ou f.

Papillon dont la chenille parasite les fruits.

cartulaire n. m.

Recueil des actes de propriété d’un monastère au Moyen-Age.

castramétation n. f.

Art de choisir l’emplacement d’un cantonnement militaire.

catachrèse n. m.

Métaphore dans laquelle un mot est employé au sens figuré (ex. tête de lit).

catalepsie n. f.

Pathologie caractérisée par la paralysie des membres.

catatonie n. f.

Syndrome schizophrénique caractérisé par le repli sur soi, la paralysie, le mutisme.

catharsis n. f.

En psychologie, libération de sentiments refoulés.

cautèle n. f.

Prudence sournoise.

cavatine n. f.

Pièce musicale très simple, généralement intégrée dans une œuvre plus conséquente.

céruse n. f.

Carbonate de plomb utilisé autrefois comme pigment dans la peinture blanche.

champlever v.

Creuser une surface plane, généralement dans un but décoratif.

chantourner v.

Découper une pièce de bois selon un profil donné.

charivari n. m.

Vacarme, tumulte dissonant.

chélicère n. f.

Crochet venimeux (chez les araignées, notamment).

chintz n. m.

Toile de coton brillant utilisé pour l’ameublement.

chlamyde n. f.

Cape antique, fixée au niveau de l’épaule par une fibule.

chorège n. m.

Riche citoyen désigné pour assumer à ses frais des charges publiques dans la Grèce antique.

chrisme n. m.

Monogramme de forme variée (P, X et oméga entrelacés dans l’Antiquité tardive, croix au Moyen-Age), symbolisant le Christ.

chrysalide n. f.

Nymphe de lépidoptère dont l’état est intermédiaire entre la chenille et le papillon.

chrysanthème n. m.

Plante dont les fleurs sont réputées pour les couleurs variées qu’elles peuvent revêtir (bronze, brun, mauve, rouge, rose, jaune ou blanc).

chrysargyre n. m.

Littéralement, en or et en argent ; impôt perçu en métaux précieux par les empereurs romains du Bas-Empire, suite aux fortes dépréciations subies par la monnaie courante.

chrysobéryl n. m.

Pierre semi-précieuse de couleur jaune, brune ou verte.

cimeterre n. m.

Sabre oriental, à lame large et recourbée.

claquemurer v.

Enfermer.

clepsydre n. f.

Horloge fonctionnant avec un liquide.

cloyère n. f.

Panier à huîtres.

cochlée n. f.

Partie de l’oreille interne.

commensal n. m.

Compagnon de table.

componction n. f.

Gravité affectée.

condominium n. m.

Pouvoir exercé par plusieurs pays sur un même Etat.

congruence n. f.

Adéquation, coïncidence.

contrapposé adj.

Adjonction, superposition en conservant l’indépendance des éléments.

coriandre n. f.

Plante aromatique cultivée pour ses feuilles et ses graines.

coruscant adj.

D’une brillance éclatante, étincelant.

coryphée n. m.

Chef du chœur dans les tragédies grecques.

cotylédon n. m.

En botanique, ébauche de feuille dans laquelle les graines puisent leur nourriture.

courtil n. m.

Petit jardin clos ou petite parcelle de terre.

créosote n. f.

Huile issue de la distillation des goudrons de certains bois, utilisée sur du bois comme protection contre les parasites et l’humidité.

cryptie n. f.

Rite de passage (et épreuve d’endurance) auquel étaient soumis les Spartiates afin de devenir des hommes.

cryptogame n. m.

En botanique, un des deux embranchements du règne végétal qui désigne les plantes sans fleurs, sans graines et sans fruits, telles les mousses et les algues.

cryptoméria n. m.

Conifère de grande taille destiné à l’ornementation, originaire du Japon.

cyclothymie n. f.

Etat d’humeur changeant, alternant entre l’euphorie et l’abattement.

dague n. f.

Couteau de chasse.

dazibao n. m.

En Chine, journal placardé dans les lieux publics.

décati adj.

Usé par le temps.

derechef adv.

Une fois de plus, à nouveau.

déréliction n. f.

Sentiment d’isolement.

dessiller v.

Ouvrir les yeux de quelqu’un afin de le détromper.

dextrogyre adj.

Orienté vers la droite.

diaclase n. f.

Fissure (géologie).

diapré adj.

Chatoyant.

diastole n. f.

Phase de décontraction du cœur.

dilection n. f.

Amour pur, spirituel.

diplopie n. f.

Fait de voir en double.

distingo n. m.

Action d’énoncer une distinction dans une argumentation.

diverticule n. m.

Cavité organique anormale dans un organe.

djinn n. m.

Esprit de l’air ou du feu, malfaisant ou non.

dyarchie n. f.

Double monarchie, constituée à Sparte des Agiades et des Eurypontides.

échine n. f.

Colonne vertébrale.

écobuage n. m.

Technique de fertilisation des sols différente du brûlis, consistant à arracher et brûler les mottes d’herbe d’un champ avant d’y répandre leurs cendres.

écornifleur n. m.

Personne parasite qui utilise des ruses pour vivre sans travailler.

ectropion n. m.

Retournement de la paupière (médecine).

édicule n. m.

Petite construction utilitaire prise sur un espace public (kiosque, bouche de métro) ; petite construction annexe.

eisangélie n. f.

Action judiciaire intentée contre quiconque a commis une atteinte aux lois de la cité (Grèce antique).

électrophorèse n. f.

Déplacement de particules par l’application d’un champ électrique.

eltésis n. m.

Interdiction de posséder de la terre pour un métèque (Grèce antique).

élytre n. m.

Aile dure des coléoptères recouvrant les ailes de vol.

elzévir n. m.

Type de caractère d’imprimerie.

embrouillamini n. m.

Grande confusion.

émoluments n. m. pl.

Rémunération, perçue en général dans le cadre d’un emploi officiel.

emphytéose n. f.

Au Moyen-Âge, bail à très longue durée (en général, 99 ans).

en abyme loc. adv.

Se dit d’une œuvre enchâssée dans une autre.

enclitique adj.

Mot qui s’appuie sur le mot précédent (linguistique).

enktésis n. m.

Droit de posséder de la terre (Grèce antique).

enthymème n. m.

Syllogisme abrégé, dans lequel l’une des trois propositions est sous-entendue.

entrelacs n. m.

Ornement constitué de lignes entrecroisées ; par extension, entrecroisement confus de choses.

entropie n. f.

En thermodynamique, fonction déterminant le degré de désordre d’un système.

entropie n. f.

En thermodynamique, fonction définissant le degré de désordre d’un système.

épectase n. f.

Mort pendant l’orgasme.

épeire n. f.

Araignée commune, qui tisse des toiles régulières.

épendyme n. m.

En anatomie, Fine membrane enveloppant les ventricules de l’encéphale et le canal central de la moelle épinière.

éphélide n. f.

Tache de rousseur.

éphore n. m.

L’un des cinq magistrats spartiates en charge du gouvernement suprême de la cité. Leurs pouvoirs illimités n’ont jamais entravé la circulation (annuelle) de la charge.

épicène adj.

Se dit d’un nom dont la graphie ne varie pas en fonction du genre (par exemple, aigle).

épigone n. m.

Imitateur sans grande originalité.

épitomé n. m.

Résumé d’un livre.

épode n. f.

Troisième couplet d’un chœur lyrique, dans la poésie grecque antique.

épreindre v.

Presser.

épulide n. f.

Tumeur de la gencive.

ergastule n. m.

Cachot sordide où étaient enfermés les détenus condamnés à des travaux pénibles.

ersatz n. m.

Produit de substitution de qualité médiocre.

érubescent adj.

Qui devient rouge.

esbroufe n. f.

Attitude fanfaronne destinée à impressionner les témoins.

esclandre n. m.

Rixe, incident.

escogriffe n. m.

Homme de haute stature mais mal proportionné.

esperluette n. f.

Signe typographique (&) signifiant " et ".

esprit de bois n. m.

Alcool méthylique.

essanvage n. m.

En agriculture, destruction des sanves, ou moutardes sauvages.

estacade n. f.

Ponton à claire-voie destiné à faire office de brise-lame.

estafette n. f.

Camionnette utilisée pour le transport de marchandises ; agent de liaison militaire.

euphonie n. f.

Absence de discordance au sein d’une suite de sons.

eutectique adj.

Relatif à l’eutexie, propriété d’un mélange ou d’un alliage dont la température de solidification est constante.

évanescent adj.

Fugitif, irréel.

évhémérisme n. m.

Doctrine selon laquelle les dieux païens sont en réalité des humains qui ont été divinisés après leur mort.

Faconde n. f.

Eloquence, volubilité.

fakir n. m.

Ascète indien.

faseyer v.

Battre au vent, en parlant d’une voile (marine).

fatras n. m.

Amas désordonné.

foehn n. m.

Vent chaud et sec du nord des Alpes.

forclusion n. f.

Perte du bénéfice d’un droit qui n’a pas été exercé dans un délai imparti.

forfanterie n. f.

Vantardise.

forligner v.

S’écarter par sa conduite de la ligne de conduite morale de ses ascendants.

fuchsia n. m.

Arbrisseau à fleurs rouges.

fusiforme adj.

De forme allongée, avec un renflement au milieu.

galimatias n. m.

Exposé embrouillé à l’extrême et donc incompréhensible.

gecko n. m.

Reptile saurien des régions chaudes, aux pattes munies d’une substance adhésive.

gimmick n. m.

En anglais, « trouvaille » : élément identificateur d’un artiste.

goule n. f.

Vampire femelle dans les légendes orientales.

gourgandine n. f.

Femme légère, facile, dévergondée.

gourmander v.

Réprimander sévèrement, tancer.

grébiche n. f.

Numéro d’ordre d’un manuscrit en imprimerie.

gymkhana n. m.

Course d’obstacles.

haliotide n. f.

Animal marin également appelé "oreille de mer".

hapax n. m.

Vocable n’ayant qu’une seule occurrence dans un corpus donné.

harmattan n. m.

Vent chaud et sec du Sahara.

havresac n. m.

Sac se portant sur le dos, contenant l’équipement du fantassin en campagne ou en manœuvre.

hégémon n. m.

Chef politique et militaire, dans l’Antiquité grecque.

hélianthe n. f.

Tournesol.

hendiadyin n. m.

Dissociation d’une expression en deux mots coordonnés (rhétorique).

henné n. m.

Arbuste dont on extrait une substance utilisée en teinture.

heuristique n. f.

Science philosophique s’attachant à la découverte des faits.

hiéronymite n. m.

Disciple de saint Jérôme.

hiérophante n. m.

Prêtre présidant aux mystères d’Eleusis dans l’Antiquité.

hippogriffe n. m.

Animal mythologique, à la fois cheval ailé et griffon.

histrion n. m.

Comique grossier dans l’Antiquité ; hypocrite.

homéostasie n. f.

Etat d’équilibre intérieur (biologie).

homme-pendu n. m.

Acéras, fleur dont le labelle pendant est découpé en une forme vaguement humaine.

horion n. m.

Coup généralement violent.

hurluberlu n. m. ou f.

Individu étourdi ou farfelu.

hyalin adj.

Qui a l’apparence du verre.

Hyperborée n. p.

Capitale du continent mythique de Thulé.

hypocauste n. m.

Système de chauffage des thermes romains.

hypogée n. m.

Construction souterraine.

hypotypose n. f.

Figure de style consistant à décrire une scène de façon frappante et imagée.

hystérésie n. f.

Phénomène par lequel un effet se poursuit alors que sa cause a disparu (phénomène d’inertie).

icaque n. m.

Fruit d’un arbrisseau américain.

imago n. f.

Représentation inconsciente, régissant les rapports d’un sujet avec son entourage.

immarcescible adj.

Qui ne peut se flétrir.

impavide adj.

Qui ne manifeste pas de peur, impassible.

impéritie n. f.

Incompétence.

incarnat n. m.

Couleur entre le rouge cerise et le rose.

incartade n. f.

Incident.

incube n. m.

Démon mâle abusant des femmes pendant leur sommeil.

incunable n. m.

Livre imprimé dans les premiers temps de l’imprimerie.

indigo n. m.

Couleur mêlant le bleu profond et le violet.

indigo n. m.

Couleur bleu violet.

infrangible adj.

Qui ne peut être détruit.

ingambe adj.

Alerte, agile.

inlandsis n. m.

Calotte glaciaire qui recouvre les pôles.

interlope adj.

Louche, voire illégal.

involucre n. m.

Couronne de bractées qui se trouve à la base d’une fleur.

Irréfragable adj.

Incontestable, irrécusable.

isatis n. m.

Renard des régions arctiques, dont la fourrure est brune en été et blanche en hiver.

ischion n. m.

Partie de l’os iliaque.

iule n. m.

Mille-pattes.

ivraie n. f.

Genre de graminée, dont une espèce est très nuisible pour les céréales. Expression : séparer le bon grain de l’ivraie.

jéroboam n. m.

Bouteille de champagne de trois litres.

jocrisse n. m.

Homme niais et crédule.

jubarte n. f.

Baleine à bosse.

kabuki n. m.

Genre classique du théâtre japonais.

kakémono n. m.

Peinture japonaise verticale, tendue sur un mur.

kandjar n. m.

Poignard turc à longue lame recourbée et sans garde.

kaolinite n. f.

Principal constituant du kaolin, argile blanche utilisée en porcelaine.

karma n. m.

Principe de l’hindouisme selon lequel le sort de chacun est déterminé par les actions, bonnes ou mauvaises, de ses vies antérieures

kénose n. f.

En théologie, fait que le Christ subit le dépouillement de sa forme divine.

kénotron n. m.

Tube à vide employé pour le redressement des courants alternatifs de faible intensité et de haute tension.

képhyr n. m.

Boisson gazeuse obtenue par fermentation du lait, dans le Caucase.

kimberlite n. f.

Roche volcanique riche en diamant.

kinase n. f.

Enzyme qui est capable d’en activer une autre.

kinkajou n. m.

Mammifère carnassier des forêts sud-américaines.

korrigan n. m.

Nain dans les légendes bretonnes.

kyrielle n. f.

Longue série, litanie.

labanotation n. f.

Système de notation chorégraphique.

lansquenet n. m.

Fantassin allemand servant en France comme mercenaire aux XVe et XVIe siècles.

lazzi n. m.

Plaisanterie moqueuse.

lénifier v.

Adoucir.

lépiote n. f.

Champignon des bois et des prés.

létal adj.

Qui provoque la mort.

Léviathan n. m. pr.

Monstre aquatique à plusieurs têtes personnifiant les puissances hostiles, qui fut vaincu par Yahvé.

lexème n. m.

En linguistique, unité de sens.

lipizzan n. m.

Petit cheval blanc et musclé, élevé à Vienne pour se produire dans des ballets équestres.

listel n. m.

Moulure fine et saillante (architecture) ; ruban portant une devise (héraldique).

litharge n. f.

Scorie résultant de la fonte du plomb.

logorrhée n. f.

Flot ininterrompu de paroles.

lumbago n. m.

Douleur lombaire.

lunure n. f.

Défaut du bois.

lycanthrope n. m.

Loup-garou.

lycopode n. m.

Plante archaïque sans graines, semblable aux fougères, dont les spores donnent une poudre utilisée par les artificiers (syn. pied-de-loup).

lysergide n. m.

Drogue hallucinogène (plus communément appelée par son acronyme : L.S.D.).

machaon n. m.

Grand papillon diurne de couleur noir et jaune.

macrocyste n. m.

Algue brune des mers froides, de très grande taille (jusqu’à 200 mètres).

madré adj.

En parlant du bois : qui est veiné ou tacheté. Au figuré, personne rusée sous des dehors bonhommes, matois.

madrépore n. m.

Invertébré aquatique des mers chaudes, doté de tentacules.

maëlstromm n. m.

Vif tourbillon marin.

mafflu adj.

Joufflu, qui a des joues rebondies.

magyar adj.

Hongrois.

makémono n. m.

Type de peinture japonaise.

mamelouk n. m.

Cavalier des milices turco-égyptiennes au XIIe siècle.

mancenille n. f.

Fruit d’un arbre d’Amérique, de la forme d’une pomme.

mantelet n. m.

Abri mobile en bois utilisé par les soldats pour se protéger lors de l’attaque d’une place forte.

mantisse n. f.

Partie décimale d’un logarithme.

marcescible adj.

Qui peut se flétrir.

Marcomans n. m. pr.

Ancien peuple de Germanie, apparenté aux Suèves et installé sur les marches de l’Empire romain.

margoulet n. m.

Mâchoire.

margoulin n. m.

Marchand peu scrupuleux.

margrave n. m.

Titre autrefois attribué à certains princes d’Allemagne.

mascaret n. m.

Vague déferlante remontant un estuaire, issue de la rencontre entre les eaux fluviales et marines.

matamore n. m.

Personne vantarde, fanfaronne.

médulla n. f.

Partie centrale d’un organe.

Mégaceros n. m.

Cerf fossile des tourbières d’Irlande, aux cornes démesurées.

méhari n. m.

Dromadaire, en Afrique du Nord.

Méléagrine n. f.

Huître perlière.

melliflu adj.

Mielleux.

mélopée n. f.

Mélodie monotone et lancinante.

ményanthe n. m.

Trèfle d’eau.

mercanti n. m.

Commerçant avare et sans scrupules.

mercaptan n. m.

Composé chimique sulfuré.

messeoir v.

Etre inconvenable.

mésuser v.

Faire un mauvais usage.

monade n. f.

Elément essentiel constitutif de tous les êtres dans la doctrine de Leibniz.

morigéner v.

Réprimander.

mothaque n. m.

Esclave né d’un Spartiate et d’une hilote (souvent membre de la police secrète, mais dénué de droits).

mousmé n. f.

Jeune femme japonaise.

myocarde n. m.

Muscle cardiaque.

myriade n. f.

Très grand nombre ; dans l’Antiquité, dix mille unités.

myriapode n. m.

Mille-pattes.

myrmidon n. m.

Homme chétif et sans personnalité.

naïade n. f.

Dans la mythologie grecque, nymphe peuplant les eaux des sources et des ruisseaux ; par extension, jolie baigneuse.

nebkha n. f.

Petite dune formée derrière un îlot de végétation.

néguentropie n. f.

Evaluation du degré d’organisation d’un système (inverse de l’entropie).

néodamode n. m.

Ancien hilote qui a été affranchi.

néphélion n. m.

Tâche obscurcissant partiellement la cornée.

néréide n. f.

Ver de vase marin.

nervi n. m.

Homme de main.

nivicole adj.

En zoologie, qui vit dans la neige.

nomothète n. m.

Magistrat désigné à titre exceptionnel pour opérer une révision des lois, dans la Grèce antique.

nonobstant prép.

Malgré, en dépit de.

noumène n. m.

Réalité intelligible qui ne peut être appréhendée de façon empirique dans la doctrine de Kant (ex. Dieu).

nucléotide n. m.

Elément d’une cellule humaine.

nunatak n. m.

Eperon rocheux isolé au cœur de la calotte glaciaire.

nunchaku n. m.

Fléau d’armes japonais.

nyctalope adj.

Qui voit dans l’obscurité.

nycthémère n. m.

Espace de temps correspondant à un cycle biologique complet, c’est-à-dire un jour et une nuit, ou vingt-quatre heures.

nymphe n. f.

Déesse personnifiant un élément naturel dans la mythologie grecque.

obérer v.

Compromettre un objet, endetter.

obi n. f.

Ceinture de soie portée sur le kimono au Japon.

objurgation n. f.

Demande pressante.

obombrer v.

Couvrir d’ombre ; au figuré : dissimuler.

obvier v.

Eviter l’accomplissement d’une chose négative (obvier à).

olifant n. m.

Au Moyen-Age, cor en ivoire taillé dans une défense d’éléphant.

onagre n. m.

Machine de guerre dans l’Antiquité ; âne de la famille des équidés.

opale n. f.

Pierre semi-précieuse de couleur blanc laiteux, translucide ou opaque.

ope n. m. ou f.

Trou de boulin.

ophicléide n. m.

Instrument à vent, en cuivre.

ophiure n. f.

Sorte d’étoile de mer.

orbe n. m.

Trajectoire circulaire d’un corps céleste (astronomie), et par extension, cercle.

ordalie n. f.

Epreuve à laquelle était soumise un accusé au Moyen-Âge afin d’établir sa culpabilité ou son innocence. Synonyme : jugement de Dieu.

orichalque n. m.

Métal fabuleux dont l’existence est vantée par certains auteurs antiques.

oriflamme n. f.

Bannière d’apparat, longue et fourchue.

origami n. m.

Art du papier plié.

orphéon n. m.

Chorale.

oryctérope n. m.

Sorte de cochon sauvage d’Afrique.

ostiole n. m.

Une des ouvertures respiratoires microscopiques situées à la surface de la feuille d’une plante.

oxymore n. m.

Rapprochement de deux termes antinomiques.

palicinésie n. f.

Répétition involontaire d’un même mouvement.

palimpseste n. m.

Parchemin manuscrit effacé pour être réutilisé.

pancosmisme n. m.

Doctrine philosophique selon laquelle toute réalité est matérielle.

pandémonium n. m.

Capitale des Enfers.

paprika n. m.

Piment doux, de couleur rouge.

paradigme n. m.

Ensemble de formes ou de conceptions de valeur analogue.

parangon n. m.

Modèle.

paraphrène adj.

Psychose caractérisée par l’affabulation.

paréidolie n. f.

Phénomène psychologique consistant à reconnaître des formes ou des personnes dans l’environnement usuel (par exemple, un personnage dans un nuage).

parenchyme n. m.

Tissu fonctionnel (humain ou végétal).

pataquès n. m.

Situation ou discours confus.

péan n. m.

Hymne de reconnaissance en l’honneur d ‘Apollon.

pentécontère n. f.

Navire doté de 50 rameurs, léger et peu coûteux (Grèce antique).

périhélie n. m.

Point de l’orbite d’une planète ou d’une comète le plus rapproché du soleil.

périkymatie n. f.

Présence de stries transversales autour de dents adultes.

phalène n. f.

Grand papillon de nuit.

phylactère n. m.

Dans les bandes dessinées, espace où sont consignés les paroles et pensées des personnages (couramment, les bulles).

phylarque n. m.

Officier (Antiquité grecque).

placebo n. m.

Produit inactif substitué à un médicament, utilisé à des fins de test psychologique.

plathelminthe n. m.

Groupe de vers plats.

polémarque n. m.

Archonte qui préside le tribunal réservé aux étrangers (Grèce antique).

poliorcète adj.

Relatif à l’art de la prise d’une ville.

pontifier v.

Parler avec pédance, en faisant étalage de sa science.

porphyre n. m.

Pierre ornementale très dure, à fond rouge ou pourpre semé de taches blanches, utilisée en sculpture et en architecture.

pourpre n. f.

Couleur rouge foncé tirant sur le violet.

poussah n. m.

Jouet anthropomorphe, dont la base sphérique est lestée de plomb, et qui lorsqu’il est poussé revient toujours en position verticale (par extension, homme petit et corpulent).

prétérition n. f.

Procédé de rhétorique consistant à dire une chose tout en prétendant que l’on évite d’en parler.

primesautier adj.

Alerte, spontané.

prodrome n. m.

Signe avant-coureur.

proèdre n. m.

Magistrat dans la Grèce antique.

prolégomènes n. m. pl.

Ensemble de notions préliminaires à l’étude d’une discipline (rare au singulier).

prolepse n. f.

Anachronisme par anticipation.

pronunciamento n. m.

Coup d’état militaire.

prophylactique adj.

Qualifie une mesure destinée à empêcher l’apparition ou le développement d’une maladie.

prytane n. m.

Magistrat dans la Grèce antique.

psittacisme n. m.

Trouble du langage consistant à répéter des mots ou des phrases sans en comprendre le sens.

pulsar n. m.

Etoile à neutrons, tournant rapidement sur elle-même et produisant des signaux radio.

pusillanime adj.

Craintif, manquant d’audace.

putsch n. m.

Coup d’état organisé par un groupe politique armé.

pygmalion n. m.

Homme qui inculque de bonnes manières ou des connaissances à une femme qui lui est dévouée.

pyrophore n. m.

Substance facilement inflammable au contact de l’air.

quaternion n. m.

Nombre complexe formé de quatre unités scalaires.

quercitron n. m.

Chêne d’Amérique du Nord dont est extrait un colorant jaune.

radôme n. m.

Dôme protecteur enveloppant une antenne de télécommunications par satellite.

rasséréner v.

Rassurer, tranquilliser.

ratiociner v.

Ergoter.

réfringent adj.

Qui produit une réfraction (ex. prisme).

reître n. m.

Cavalier allemand mercenaire au service de la France aux XVe et XVIe s. Au figuré, guerrier brutal et grossier.

relaps adj.

Converti retombé dans l’hérésie.

rémanence n. f.

Persistance d’une sensation après que le phénomène qui en est la cause ait disparu.

rhapsodie n. f.

Composition musicale libre, d’inspiration populaire.

sablon n. m.

Sable très fin.

samizdat n. m.

En URSS, ouvrage interdit par la censure communiste et diffusé sous le manteau.

sang-dragon n. m.

Résine de couleur rouge, extraite de l’arbre appelé dragonnier.

sapajou n. m.

Singe arboricole d’Amérique tropicale, à la fourrure épaisse.

saphir n. m.

Pierre précieuse taillée, bleue et transparente.

sbire n. m.

Homme de main.

scaferlati n. m.

Tabac gris à rouler.

scapulaire n. m.

Vêtement de travail des premiers bénédictins.

scion n. m.

Petit rejeton d’un arbre.

scramasaxe n. m.

Long couteau de guerre en usage chez les Francs.

scriban n. m.

Meuble d’origine néerlandaise, constitué d’un secrétaire surmonté d’une bibliothèque.

séide n. m.

Fanatique entièrement dévoué à quelqu’un, et prêt aux actions les plus viles.

sérendipité n. f.

Le don ou la faculté de trouver une chose imprévue mais utile en cherchant tout autre chose (l’art de trouver ce qu’on ne cherche pas).

séricigène adj.

Qui produit de la soie.

shako n. m.

Coiffure des Saint-Cyriens.

shrapnel n. m.

Obus rempli de balles qui se dispersent à l’impact.

sial n. m.

Ancien nom de la lithosphère ; par extension, la Terre (avec une majuscule dans ce cas).

sicaire n. m.

Tueur à gages.

sigisbée n. m.

Chevalier servant.

simagrée n. f.

Singeries.

solécisme n. m.

Faute contre la syntaxe. Par extension : faute contre la règle ou la norme.

soulte n. f.

En droit, compensation financière versée par une partie en raison d’une inégalité entre les lots.

spadassin n. m.

Tueur à gages.

sphyrène n. f.

Grand poisson vorace aux dents redoutables (aux Antilles, elle est appelée barracuda).

stéganopode n. m.

En zoologie, ordre d’oiseaux à palmes dont fait partie le pélican.

stochastique adj.

Qui induit la présence d’une variable aléatoire.

stryge n. f.

Vampire tenant à la fois de la femme et de la chienne, dans l’est de l’Europe.

stupre n. m.

Luxure, débauche.

subrécargue n. m.

L’homme de main de l’armateur sur un navire, chargé de gérer et vendre la cargaison.

subsumer v.

Rapporter un individu ou une chose à un ensemble général ; considérer un fait comme compris sous une loi.

succédané n. m.

Produit de substitution de qualité moindre.

succube n. m.

Démon femelle séduisant les hommes pendant leur sommeil.

superfétatoire adj.

Superflu.

suranné adj.

Démodé, désuet.

swastika n. m.

Croix gammée (tournée vers la droite, symbole religieux en Inde).

sybarite n. m. ou f., adj.

Personne qui aime vivre dans le luxe et le raffinement.

sycophante n. m.

Délateur professionnel (Grèce antique).

syllogisme n. m.

Ensemble de trois propositions dont la dernière est déduite des deux premières.

symmachie n. f.

Ligue défensive (Grèce antique).

symphyse n. f.

Articulation élastique mais peu mobile.

synalèphe n. f.

En linguistique, fusion de deux syllabes en une seule.

syncrétisme n. m.

Doctrine philosophique constituée d’emprunts épars mais organisés de façon cohérente.

synédrion n. m.

Conseil fédéral de la ligue de Délos (Grèce antique).

synérèse n. f.

En linguistique, prononciation de deux voyelles voisines sous la forme d’une seule syllabe.

synoecisme n. m.

Réunion de plusieurs cités (Grèce antique).

syntagme n. m.

Groupe de mots fonctionnel en grammaire (ex. groupe nominal).

systole n. f.

Phase de contraction du coeur.

systyle adj.

Caractérise une disposition architecturale faite de façon à ce que l’espace entre deux colonnes corresponde au double du diamètre des colonnes.

syzygie n. f.

Position de la Lune lorsqu’elle est en conjonction ou en opposition avec le Soleil.

tabard n. m.

Manteau court et ample, porté au Moyen-Âge par-dessus l’armure ou la cotte de maille.

talweg n. m.

Ligne joignant les points les plus bas d’une vallée.

tangerine n. f.

Fruit issu du croisement entre la mandarine et l’orange amère.

tartan n. m.

Etoffe de laine à carreaux.

tavelé adj.

Parsemé de tâches.

térébratule n. f.

Genre de brachiopode fossile.

térébrer v.

Percer profondément des tissus vivants.

terrir v.

Toucher terre (marine).

tessiture n. f.

Etendue des sons pouvant être produits, indifféremment par un chanteur ou par un instrument.

tétrode n. m.

Tube électrique à quatre électrodes.

thaumaturge adj.

Qui fait des miracles.

thélytoque adj.

En biologie, qui engendre des femelles.

Thulé n. p.

Terre mythique, située par les Anciens à la lisière de l’Arctique.

thuriféraire n. m.

Porteur de l’encens (dans un culte) ; par extension : encenseur, laudateur.

thylacine n. m.

Genre de certains mammifères marsupiaux carnivores de Tasmanie, tel le loup de Tasmanie.

thymie n. f.

Centre de l’affection, des passions (psychologie).

thyrse n. m.

Grappe de fleurs allongée.

tintinnabuler v.

Sonner à la manière d’une clochette, avec un son léger et aigu.

tintouin n. m.

Grand vacarme.

tmèse n. f.

Séparation de deux mots ordinairement liés.

toupillon n. m.

Petite touffe de poils.

toxémie n. f.

Empoisonnement du sang par un excès de toxines.

trévire n. f.

Cordage utilisé pour déplacer des fûts (marine).

triforium n. m.

Galerie intérieure d’une église.

trille n. m.

Exécution rapide de deux notes voisines.

trochlée n. f.

En anatomie, articulation osseuse en forme de poulie, qui permet des mouvements de flexion et d’extension.

trouvère n. m.

Au Moyen-âge, poète de langue d’oïl.

tsuba n. m.

Garde du sabre japonais.

tsunami n. m.

Vague géante issue d’un séisme sous-marin.

tungstène n. m.

Métal gris noir, signifiant " pierre lourde " en danois du fait de sa très forte densité, et dont le point de fusion (3 400 ° C) est le plus haut de tous les métaux.

turbide adj.

Troublé, agité.

turgescent adj.

Gonflé sous la poussée d’un liquide, par exemple une veine turgescente.

typhacée n. f.

Plante également connue sous le nom de " roseau-massue ".

typhon n. m.

Cyclone violent des mers de Chine et de l’Océan Pacifique.

uchronie n. f.

Reconstruction d’un monde parallèle divergent du nôtre à partir d’une situation historique donnée.

uhlan n. m.

Lancier de l’armée allemande.

ukase n. m.

Décret du tsar ; par extension, décision autoritaire.

usucapion n. f.

Prescription de durée déterminée, par laquelle quelqu’un peut se rendre propriétaire d’un bien immobilier (droit).

valétudinaire adj.

En mauvaise santé.

vaticiner v.

Discourir avec grandiloquence.

vermeil adj.

Couleur rouge et lumineuse.

vernaculaire adj.

Indigène.

vésanie n. f.

Aliénation mentale, actions complètement folles.

vespéral adj.

Du crépuscule.

vespertilion n. m.

Petite chauve-souris brune.

vétille n. f.

Bagatelle, chose sans importance.

virago n. f.

Femme aux allures et aux manières masculines (péjoratif).

vitupérer v.

Protester avec force.

voïvode n. m.

Gouverneur d’une région, dans les pays slaves.

volvation n. f.

Fait de se rouler en boule pour se protéger.

walkyrie n. f.

Déesse guerrière, dans la mythologie nordique.

wapiti n. m.

Cerf de grande taille d’Amérique du Nord.

wattman n. m.

Conducteur d’un tramway électrique (XXe siècle).

wok n. m.

Ustensile de cuisine à la vapeur, d’origine asiatique.

wombat n. m.

Mammifère marsupial fouisseur d’Australie et de Tasmanie, muni de grandes griffes.

wyvern n. m.

Créature hybride, à buste de dragon et corps de serpent (et donc pourvu de seulement deux pattes).

Xénarthres n. m. pl.

Sous-ordre de mammifères édentés, dont font partie le paresseux et le tatou.

yakuza n. m.

Homme de main des gangs japonais.

ypérite n. f.

Gaz de combat, suffocant et vésicant (aussi appelé gaz moutarde). L’une de ses premières utilisations s’est faite dans les environs d’Ypres, pendant la Grande Guerre.

zakouski n. m.

Hors-d’œuvre russes très variés.

zeugma n. m.

Figure de rhétorique où l’élément d’un énoncé est sous-entendu dans un énoncé voisin.

zeuzère n. f.

Papillon nocturne.

zigomar n. m.

Individu manquant de sérieux, zouave.

zoïle n. m.

Critique injuste et envieux.

zombie n. m.

Corps vivant mais dépourvu d’âme, dans le culte vaudou.

Commentaires

1. Le mardi 18 septembre 2012, 13:22 par Axolotl

Tiens ! y'a le wombat, mais pas l'axolotl... ;o((

Je sens que je vais l'imprimer pour enrichir quelques conversations. L'usage d'une de ces perles sera-t-il dorénavant obligatoire pour commenter le blog ?

2. Le mardi 18 septembre 2012, 15:18 par Guîta

je savais bien que j'étais un vrai cas "goule"!

La définition de swastika n'est pas exacte, si je peux me me permettre!
La croix " gammée" s'est inspirée de ce symbole indien! et non l'inverse.

Bon, ce soir réunion de KT: je case 10 de ces mots .... ;-)

3. Le mardi 18 septembre 2012, 15:42 par Bernard

Bonjour
aurais tu une version PDF de cette merveille ?
Merci !

4. Le mardi 18 septembre 2012, 17:45 par Else

J'adore! On reconnaît bien là votre goût des mots.

5. Le mardi 18 septembre 2012, 21:20 par Skeepy

Je ne dirai qu'une chose : c'est beau ! ;-)

6. Le jeudi 18 octobre 2012, 00:00 par C.C.

tant qu'à mettre la tunique angusticlave, pourquoi ne pas ajouter la laticlave (et la toge prétexte, tant qu'on y est!!! d'ailleurs, je trouve très beau que les enfants aient porté le même vêtement que les magistrats : respect dû à l'enfance?). Sinon, si vous êtes friand de figures de style, je vous recommande le chiasme, la synecdoque et l'hysteron-proteron (ben, quoi?)
bon, d'accord, j'arrête...

7. Le jeudi 18 octobre 2012, 10:00 par paul

En gros, et pour résumer.

C’est dans l’absidiole, que j’ai trouvé cet abstène abstrus. Son acrimonie d’agnostique affidé de quelque sombre officine, sa bruxomanie, son air cacochyme et décati, tout en lui respirait, mal, le décati. Spadassin à ses heures, sybarite le reste du temps, il vitupérait véhément après qu’un jéroboam lui fut tombé entre les mains. L’incarnat de ses joues trahissait quelques épulides, et il était évident que l’escogriffe cherchait quelques rixes. Margoulet serré, ce matamore avait sous son tabard caché un cimeterre venu jusqu’ici porté par quelques harmattans. L’histrion interlope voulu me porter un coup, ingambe j’esquivais. S’ensuivit une kyrielle de mots et lazzis… Mon Magyar mafflu, dans ses borborygmes l’accent m’était apparu, scramaxase à la main vers moi revint, chargeant en uhlan. Valétudinaire, le pauvre eut, à ce moment précis une diastole difficile, une systole impossible. L’écornifleur de son long s’étala, cataleptique, myocarde en vrac…
Impassible je retournais à mes occupations laissant là, gisant ce succédané un rien suranné, mais néanmoins létal, anhélant, pour ainsi dire mourant cet abacule d’humanité.

Mais c'est pas sûr...

8. Le jeudi 18 octobre 2012, 18:54 par Isabelle

Comment se fait-il que j'ai raté ce billet?
A mettre en mémoire et à lire et savourer quand j'aurai le temps!

9. Le vendredi 19 octobre 2012, 09:41 par David

@Isabelle: c'est parce que ce n'est pas un billet mais une "page" statique... elle est plus discrète mais ne disparaît pas dans les limbes.

@Paul: vous en avez oublié quelques uns, non? :)

@CC: j'avoue que les mots concernant l'antiquité me passionnent moins... et la liste n'est pas de moi! mais je vais me repencher vivement sur vos figures de style.

10. Le vendredi 19 octobre 2012, 13:02 par Isabelle

Trop compliqué pour moi. Ce n'est pas grave, j'apprécie la page. Et merci aux commentateurs qui ont attiré mon attention.

11. Le vendredi 19 octobre 2012, 13:04 par Isabelle

Pfff... c'est moi l'âne dans tout ça...
A vouloir tout faire trop vite...

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.