Aller à la recherche

qui l'eût cru?

"La grâce, par son éternelle nouveauté, a pour propriété de me faire sortir de la répétition, et de m'empêcher de clôturer une fois pour toutes mes visions actuelles de Dieu, du Christ et de l'homme. Elle est brèche. Elle est don et invention de sens, ou mieux encore elle me donne d'inventer le sens de ma vie, en buvant sans cesse à la source du Verbe fait chair. (...)
Le propre de Dieu ne serait-il pas de se dévoiler, non pas comme solution de nos problèmes et de nos interrogations, mais comme Celui dont les réponses ne clôturent jamais un questionnement libérateur? Et le questionnement, n'est-ce pas précisément ce qui alimente toute invention de sens?" (Xavier Thévenot, J'avance en eau profonde, DDB, p. 40)
 
En ce début d'année, je suis frappé par l'audace de cette grâce qui est venue me chercher là où je ne l'attendais plus, là où mes certitudes et mes peurs avaient tout bétonné. Au travers de paroles, de personnes, de lectures, je me retrouve convoqué pour avancer, pour me remettre en marche et "accorder ma vie à l'appel que j'ai reçu", parvenir "tous ensemble ... à l'état d'adultes, à la taille du Christ dans la plénitude"(Eph 4).
 
Chacun devient signe pour aller puiser à la source d'une espérance aussi fragile qu'irraisonnable face à la mort ou la maladie, foi dans une promesse que l'homme est capax dei, par grâce.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top