Aller à la recherche

ombres

http://multimedia.fnac.com/multimedia//images_produits/ZoomPE/2/2/1/9782203343122.jpg  il est des chimères dont on ne soupçonne ni la pertinence ni  l'ampleur sous les aspects légers du langage onirique. 

  Un homme, tout frais marié, cauchemarde tellement qu'il se prend à rêver d'un paradis d'insomnie. Pour délivrer ses nuits, il prend un médicament salvateur dont l'effet secondaire se révèle rapidement : son ombre se colore... intriguant.

   Comment jouer avec cette subite originalité; se réjouir de ne plus avoir de part sombre, de revers de la médaille, de face cachée; ou craindre le regard de tout un chacun sur ce manque patent d'épaisseur humaine qui n'arrête même plus la lumière? Lui qui était invisible à force de fade normalité intrigue par sa semi-transparence, attire, repousse, s'isole, réapprend à vivre, à gérer.  

  La force d'évocation des albums de Schuiten Peeters ne manque jamais de m'interpeller. Plus qu'un scénario, ils developpent un thème dans un univers esthétique et architectural surprenant, où l'ombre, accessoire de mise en valeur, devient pôle d'identité... Comment composer avec elle? fuir? circonscrire tel un Pietro de Paoli? l'aimer?

et si jamais...? ouf tout va bien !

Commentaires

1. Le samedi 6 novembre 2010, 10:01 par Erika

Magnifique bande-dessinnée. ^^

2. Le samedi 6 novembre 2010, 10:05 par David

merveilleuse et évocatrice. Une des Schuiten Peeters qui m'intéresse particulièrement. je dois avouer que j'ai parfois du mal avec qqs unes... mais celle ci a quelque chose d'intrigant, dans sa force d'analogie...

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top