Aller à la recherche

la nuit entre les nuits, échos d'un jour de juin 2003

Certains moments ont pour portée la vie,
Ils épaississent chacun des instants qu'ils permettent
les enrichissent de leur beauté
les orientent par la lumière qu'ils dégagent.

En ce sens, ces moments sont prophétiques
parce qu'ils dessinent l'avenir.
On les veut et les vit avec tout son passé
On les assume avec tout son présent
Ils nous ouvrent un à-venir de possibilités.

Mon affection pour la nuit de Pâques n'est pas neuve
Chaque année elle grandit,
dans la sensibilité ou simplement la fidélité
Mais l'Exultet qui fait résonner les lumières allumées
S'est densifié de sa citation dans une invitation
celle du jour où je Lui, leur, ai donné toute ma vie...
Non, je ne regrette rien.

Bienheureuse nuit qui nous prépare une telle Aube

« O nuit de vrai bonheur,

nuit où le ciel s’'unit à la terre,

où l’'homme rencontre Dieu. »

(Paroles de l'Exultet de la Nuit pascale, Broderie de Fabien Meisnerowski, repris sur l'invitation à l'ordination diaconale, le 28 juin 2003)

Commentaires

1. Le dimanche 8 avril 2007, 00:00 par Amélie Heurtaux
Juin 2003, déjà !? Je ne sais pas si les félicitations sont de rigueur; en tout cas, bonne continuation ! (c'est pas formel au possible, ça ? tsss)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top