Aller à la recherche

le strabisme commun, ou comment faire regarder de travers le passant.

S'arrêter dans une rue commune parisienne pour photographier un toit, se retourner dans une foule durant un concert pour regarder les spectateurs, s'agenouiller devant un parterre pour faire un macro de fleur, c'est attirer sur soi le coup d'oeil circonspect, suspicieux ou inquiet du passant, ce qui ne manque jamais de me faire sourire devant tant de méfiance prévisible. Dans ces cas là, je pense systématiquement à ce dessin de Sempé:


- Oh, la, la ! Que c'est joli ce que je viens de faire !

Sempé, Quelques Artistes et Gens de lettres, Ed Denoël

Commentaires

1. Le lundi 21 mai 2007, 00:00 par NO NAME
Je vais ajouter cette cause de strabisme à mon cours sur le sujet...Le dessin de Sempé est très bien trouvé.
2. Le lundi 21 mai 2007, 00:00 par David
si on ne regarde pas là où on est sensé poser les yeux, je n'ai pas souvent vu ce dont tu parles.
3. Le lundi 21 mai 2007, 00:00 par Amélie Heurtaux
et quel dessin... ! néanmoins, je ne suis pas sûre que la suspicion soit toujours effective... que dire de la curiosité enthousiaste qui se lit parfois dans les yeux des badauds ?
4. Le mardi 22 mai 2007, 00:00 par David
amélie persiste et signe, henri soutient. je plie les pouces.
5. Le mardi 22 mai 2007, 00:00 par henri B
Une fois que les passants devinent que vous êtes photographe, ils ne vous prennent plus pour un dingue, mais un doux dingue ;-) C'est différent!
En ce qui me concerne, cela m'aide à dépasser pleins de barrières de faire de la photo de rue tous les jours! Je suis plutôt introverti et timide!  De m'obliger à m'agenouiller au milieu du trottoir ou même de la rue si le cadrage le demande, ou même d'aborder quelqu'un pour le prendre en photo, est une très bonne thérapie! Sans parler des dizaines de personnes différentes qui t'accostent pour faire la causette ;-)

http://www.onlyphotos.org
6. Le mardi 22 mai 2007, 00:00 par NO NAME
Oui alors ... on passe pour un original ou un fou mais qu'importe !!!  ce qui compte c'est la joie et l'amour qui nous invitent ainsi à regarder le monde "autrement"  , avec nos yeux de poètes .... ou d'amoureux
7. Le jeudi 31 mai 2007, 00:00 par NO NAME
Il est chouette ce dessin, j'aime beaucoup Sempé aussi. Merci de me l'avoir fait découvrir. Pour Henri : être clown, c'est une bonne thérapie aussi !
8. Le lundi 7 juin 2010, 14:51 par modele masculin

“ou comment faire regarder de travers le passant” -> j’ai duvmal à vraiment suivre là ..

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top