Aller à la recherche

Elementaire, mon cher Watson

La cohabitation, avant d'être un concept politique très en vogue au XXe, s'était déjà incarnée dans une ville d'eaux célèbre quoique peu thermale. S'y côtoient, sous les regards narquois ou dégoûtés des passants, un mercantilisme forcené de pieuseries du pire effet et des pérégrinations aussi profondes que bouleversantes. Rapidement, il devient inéluctable d'avoir envie de fuir les rues aux échoppes vomitives ainsi que les incivilités bruyantes* dans les sanctuaires. C'est pourquoi on est toujours surpris que certains puissent y vivre une expérience spirituelle aussi radicale.

Car la démarche de pélerinage replonge chacun dans une quête élémentaire, dans ces éléments, ces simples qui font creuser au coeur: eau pure pour aller puiser à la source, lumière pour faire rayonner la prière, terre d'une spiritualité enracinée dans la tradition, comme un air de royaume de Dieu.

Et le plus suprenant est que ce régime percute et entraîne les plus tièdes et les plus aguerris pour peu qu'ils se jettent quelque peu dans le courant. Les joies du rafting, la douceur du lac de Gaube, l'eau de la grotte et les ondées à répétition auront commencé notre immersion dans cet élément aquatique oppressant et vivifiant, nous précipitant dans une aventure ensemble, où l'eau** ravine les (in)certitudes et les blocages, affine les sensations, indique le sens du courant, porte jusqu'à l'océan...

Après quelques jours de camp à Betharram, Lourdes nous a accueillis, les 70 lycéens de la Manche, pour cette démarche où je n'aurais cru pouvoir me reconnaître. Démarche tout en déplacements extérieurs et intérieurs, en ascensions et immersions, pour retrouver le bonheur d'être ensemble, de rires en prières, et la joie de Le retrouver, là où tout semblait stérile et irrémédiablement bloqué.

Ces quelques jours de pélerinage ont laissé ces pages en jachère... mais ils ont ouvert des champs de possibles là où le quotidien avait apposé sa marque de frilosité et d'inerties. C'est donc a posteriori que je me justifie.

Je suis parti en craignant l'eau, qui avait trop arrosé cet été mémorable, et je reviens, ragaillardi par une ondée bienfaisante, celle de jeunes réunis pour transmettre la joie, celle de malades qui partagent le bonheur de recevoir, celle d'un Dieu qui n'oublie pas de nous abreuver.

Fluie, Fluie, El Espirito Sancto

* "voici que je ferai descendre sur toi la paix comme un fleuve"; à la Grotte de Lourdes, ce sont les chapelets qui déversent leur flot continu, mais qui eût cru qu'ils seraient capables de nous porter?
** Lourdes a la délicatesse de ne prévoir l'eau que pour l'usage externe, réservant le Jurançon pour les ablutions de l'estomac.

Commentaires

1. Le samedi 1 septembre 2007, 00:00 par David
puisqu'un merci s'impose, allons y.
Merci à la petite équipe d'animation : Elise, Hortense, Valérie-Anne, Schtroumpfette Lulu, Francis, Laurent, JC, JB, Christophe,
à ceux de mon équipe : Marion, Amandine, Frédo, Chapo, Nicolas, Elise, Laurène, Solène, Clairénette, Camille,
et à tous les autres... Sophie, Roxane, Anne Laure, Pierre, Yanus, Cinedaille, Camille, Jean François,  Jean -Baptiste, Alice, Aurélien, Catherine, Nicolas, Alexis, Mathieu, Mathilde, Jean, Emma, Antoine, Morgane, Florian, Mapi, Sébastien, Mélanie, Clément, Sylvaine, Emilie, Mathieu et Lise, PB, Hélène, Tiphaine, Camille, MatthieuL, Kévin, Audrey, Camille, Pierre François, Lucie, Maud, Antoine, Pauline, Elise, Eva, Eric, Clémence, Batoche, Cindy, Sophie, Clémence, Pierre, Romin, Snake,Pierre, Romain, Benji, Stéphanie, Max, Loubna, Claire, Pierre de Paris, Camille, Marine, Capucine, Tiffany la méchée, Knarf, Edouard.


lol mdr jtdr detro etc. etc.
2. Le samedi 1 septembre 2007, 00:00 par Knarflenai​n
Super pélé !
Vive Betharram, vive Lourdes !
Merci aux anims ;-) !
3. Le dimanche 2 septembre 2007, 00:00 par Morgane Ferrazzi
ça c'est du texte!! :p  un camp extraordinaire se sentir étranger dans un lieu français envahie par tant de difference se découvrir se retrouver aussi peu importe se que nous étions chacun venu chercher on y a tous je pense trouver quelque chose, se quelque chose qui nous permettras de débuter cette nouvelle année avec quelque chose de différent, personnellement je garderais un souvenir iremplacable de ces 10 jours et merci a tous les anims qui nous accompagner mais qui nous ont permis de vivre ces moments, nous avoir aider a porter nos prière jusqu'a dieu et nous avoir fais découvrir ou redécouvrir Marie.

ciao tout le monde et merci pour toute ces photos qui nous permettent de nous replonger là bas... ;-)

Morgane
4. Le dimanche 2 septembre 2007, 00:00 par David
 Celui qui a laissé échapper Dieu se cramponne d'autant plus à la foi dans la morale.
 FRIEDRICH NIETZSCHE
mais celui qui le retrouve?  
5. Le dimanche 2 septembre 2007, 00:00 par NO NAME
C'est un chant intérieur qui vibre dans la prière, dans l'amour, dans le service; on peut chanter intérieurement à tout moment. Telle est l'âme biblique.

Cardinal Carlo-Maria Martini
6. Le mardi 11 septembre 2007, 00:00 par David
allez, y en a sûrement quelques unes qui se sont glissées subrepticement, mais comme on se laisse aller le long de tes mots Anne Laure, on ne les remarque même pas. Elles sont parties avec le courant. C'est vrai que c'était bien.
7. Le mardi 11 septembre 2007, 00:00 par anne-laure
Juste un petit mot très simple (car je n'écris pas aussi bien que toi David).Je voulais remercier tous les animateurs du camps qui nous ont organisé 10 jours de bonheur!!!! Je reviens avec pleins de souvenirs en tête et des moments magique!!!!! Tous ces instants m'ont énormément apportés au niveau spirituelle, et j'ai rencontré des gens géniaux.Je reviens de ce pélé "transformé".Alors vraiment MERCI
8. Le dimanche 16 septembre 2007, 00:00 par laurene
Bonjour David, C'est Laurène

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top