Aller à la recherche

lendemains de fête...

 

Une table en poirier, guère haute, et ses bancs assortis, un set de table "phares célèbres", un demi-bol de café, les cheveux en bataille, le visage et les vêtements froissés par les draps et l'oreiller, comme si la fatigue des derniers jours se marquait sur les traits... une corbeille de pains, de loin en loin des plats, propres ou à laver, des restes de chapon, de foie gras, vins gourmands, fruits exotiques, verres à vin en pagaille, reliquats partiels d'une orgie raisonnable.

Il est tôt ce matin dans la cuisine, huit heures et quelques... pour un 26, un 27 décembre, ce n'est pas si mal. Le nouveau grille-pain commence son office, consciencieusement il brunit les tartines quand le café patiente. La maison fonctionne au ralenti. On y reparle de la veille, de ce repas partagé tranquillement, de ces moments qui se déroulent paisiblement. Sans trop de mots. C'est trop tôt. Tout à l'heure, on étrennera les jouets, étreindra les amis, goûtera les mots de la préface de Noël "Dieu s'est rendu visible à nos yeux et nous sommes entraînés  par lui à aimer ce qui demeure invisible." Pour l'instant, tout est encore invisible, et vient au jour... peu à peu, on étend le regard, à commencer par ceux qu'il y a à un mètre de soi... un mètre

Sur le banc de l'autre côté de la table, une mère, Marie, et son fils deux ans qui cherche les câlins, il manque de couleurs, il n'est pas bien. Il ne songe pas spécialement aux jours qui vont suivre, lendemains de fête où les airs festifs se répètent tout en s'élimant, où les odeurs de canelle et de pain d'épice saturent les pièces, où les guirlandes se détendent, dans l'attente du retour d'un temps ordinaire... ce n'est pas ça, il veut simplement sa maman...

Et tout à coup, alors que les tartines s'éjectent du grilleur, Syméon se met à vomir à pleine bouche.

super. Il était vraiment pas bien.

Je crois que je vais rester un moment dans l'invisible et les limbes du réveil, en attendant 2008.

Commentaires

1. Le mercredi 2 janvier 2008, 00:00 par David
pas facile de rendre une ambiance de Noël... me voici de retour. Merci à tous ceux qui sont passés pendant les fêtes, et pardon à tous ceux qui attendaient de mes nouvelles.
2. Le jeudi 3 janvier 2008, 00:00 par Amélie Heurtaux
Pas mal pour une reprise... j'espère que Syméon va mieux. Viendra le temps où il pourra, ou pas, goûter à cette ambiance inégalable.. Bonne année à toi et à toute ta famille.
3. Le jeudi 3 janvier 2008, 00:00 par Claire
Pas de vraies vacances de Noël sans rhume carabiné, gastro .... C'est dans le package.....Cela permet de redécouvrir les charmes du bouillon .... J'ai eu au courrier aujourd'hui mes premiers voeux  me souhaitant de Joyeuses fêtes de Pâques.... Cela m'a fait tout drôle.... Je ne l'ai pas vu venir....soit j'ai trop hiberné...soit il n' y a pas de petites économies ou alors c'est "Grenelle".  Bonne année, Claire.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top