Aller à la recherche

incipit

2009 ouvre ses premières pages que l’on rédige avec une application raisonnée sur des cartes cartonnées, tout en scellant les heurs de l’oeuvre de l’an passé. On range les papiers, trie les récépissés, reçoit les voeux, imagine comment utiliser les cadeaux merveilleux du Noël tout juste passé: où vais-je coudre ce merveilleux pompon blanc? quand porter ce superbe collier de nouilles? comment visser la nouvelle étagère? où poser ce plat?

Bien sûr, avec l’an nouveau frémissent les résolutions utopiques de justesse, d’ajustement, de dépassement. Il y aura ce que je vais donner, me donner, il y aura aussi les espaces où me laisser toucher, déplacer plus que dépasser… Prier, agir, décider, lire… Au moment de mettre à jour la pile des livres en attente, je reçois ce matin deux opus inattendus, offerts qui ouvriront, je n’en doute pas de nouvelles voies, parce qu’ils ont été choisis avec attention, parce qu’ils ont été adressés minutieusement.

j’ouvre avec vous quelques premières lignes…

“les familles heureuses se ressemblent toutes; les familles malheureuses sont malheureuses chacune à leur façon.”

“La première fois que j’ai vu Lambert, c’était le jour de la grande tempête. Le ciel était noir, très bas, ça cognait déjà fort au large.”

“Ni la Bible, ni l’astrophysique n’ont le monopole d’une telle image. La plupart des mythologies la sollicitent également pour raconter ou expliquer la naissance du monde: au début était la nuit, l’immense nuit des origines…”

“un jour, j’ai… j’ai su que je pouvais lui parler, dit l’homme, alors, vous ne pouvez pas savoir… c’était… ” Il se tut un instant.

“comment changer sans se donner de nouveaux repères, sans imaginer de nouveaux chemins vers des paysages encore inconnus? Comment changer sans chercher à voir autrement?”

“en ces temps de misères omniprésentes, de violences aveugles, de catastrophes naturelles ou écologiques, parler de la beauté pourra paraître incongru, inconvenant, voire provocateur. Presque un scandale.”

“Paris, Ménilmontant, 21 janvier 2005 12h du matin. Déjà debout? nan, pas encore couché…”

“Au bout de trois jours de pluie, on avait tué tant de crabes dans la maison que Pelayo dut traverser sa cour inondée pour les jeter à la mer, car le nouveau-né avait passé la nuit à grelotter de fièvre et l’on pensait que c’était à cause de l’horrible odeur.”

les premières lignes sont données, l’écriture de 2009 commencée

Commentaires

1. Le mercredi 7 janvier 2009, 00:00 par David
à bien le regarder, le collier de nouilles ressemble à une écharpe en point mousse, mais sur un seul rang! ;). L'ordre des incipit correspond à la pile photographiée, mais vous aviez deviné.
2. Le mercredi 7 janvier 2009, 00:00 par Alexis
lol genre il lit Tolstoi le mec ! Bonne annee David
3. Le mercredi 7 janvier 2009, 00:00 par Isabelle
Tu veux faire grossir encore après les fêtes ma pile de liste à lire ?

En tout cas, puisque j'ai plein de retard AUSSI dans mes mails, merci pour tes voeux : on tentera encore de tracer de belles lignes en 2009 !
4. Le mercredi 7 janvier 2009, 00:00 par Zehava allias Pati G.
OK, je n'avais pas compris. je pensais que tu allais les lire les uns après les autres, et dans un ordre bien établi...
tous en même temps, ou presque, pas d'ordre de lecture ; Anna Karénine.. plein de jolies choses en fait... (et je fais un peu pareil, je lis en fonction souvent des insipit)....mais pour en revenir à la seconde qui fait charnière entre les deux années, et qui permet de rajouter ce petit 1 en plus, je crois qu'elle n'est qu'utopie, et que rêve des jours meilleurs, mais que le lendemain est identique à la veille... on avance, seconde après seconde, heures après heures, et rien ne change.. des rêves, oui, des illusions oui, une envie folle d'aller au delà de soi, je veux bien, mais c'est simplement dû à ce que ce jour, particulirement on a envie de rêver, et de prendre de bonnes résolutions sur soi même.. le monde allentour lui, ne change pas........ comme je l'ai dit ailleurs, il y a toujours des guerres, toujours des sdf, toujours des enfants qui meurent parce qu'ils sont nés au mauvais endroit au mauvais moment... et ansi va la vie... les secondes charnières n'y changent malheureusement rien...
Que Dieu fasse que tu connaisse un nombre incalculable de "secondes charnières" ; comme on dit chez nous, 120 ans et même au delà... comme nos grands sages.. Que Dieu t'apporte tout ce que tu désires pour cette année et pour les suivantes...
Bonne année 2009
Pati
5. Le mercredi 7 janvier 2009, 00:00 par David
c'est vrai qu'il n'y a qu'une histoire de "seconde" entre un 31 décembre et un premier janvier, mais aussi une vague impression de passage, l'opportunité de remettre de l'énergie, de choisir un mode de vie, de partir à frais nouveaux, non pas pour se dépasser, mais se laisser déplacer, plutôt. Donc, même si techniquement, il n'y a rien de nouveau sauf les numéros de l'agenda, le passage des vacances, du temps fort appellent une vie un peu nouvelle. Il se trouve que ma pile de bouquins de l'année dernière s'essoufflait, que je suis tombé sur Tolstoi chez mon libraire ,et ai décidé de m'embarquer dans cette lecture au long cours, d'autres livres sont arrivés, et alors que je n'avais plus spécialement d'idée sur "quoi lire" la pile culmine à nouveau. 2008 aura été particulièrement imprévisible et inattendu, je tends 2009 dans cette même disponibilité, si Dieu me donne de le vivre. Et pour ce qui est des incipit, je trouvais ça simplement drôle de commencer 8 livres en même temps, au moment même du début d'année, ne sachant ni quand, ni à quel rythme, ni dans quel ordre je les lirai, mais ça ouvre des champs de possibles conséquents. Chacune des premières phrases me tente. Il y a tant à découvrir, tant de champs à explorer, je n'aurai pas trop d'une année, et d'un nouvel an pour décider de rester sensible. Voilà...
6. Le mercredi 7 janvier 2009, 00:00 par Tha�s
"Les déferlantes" font aussi partie de mon programme.
7. Le mercredi 7 janvier 2009, 00:00 par Zehava allias Pati G.
le dépassement de soi, et les résolutions étaient déjà là en 2008... "Prier, agir, décider, lire " tout cela était là en 2008........ qu'est-ce qui a changé ????
Ce qui a changé ?? je crois cela : " je reçois ce matin deux opus inattendus, offerts qui ouvriront, je n’en doute pas de nouvelles voies, parce qu’ils ont été choisis avec attention, parce qu’ils ont été adressés minutieusement. " mais cela aurait très bien pu arriver demain hier pour Pacques.. c'est le fait de les trouver, et de voir que le choix avait été fait avec attention... mais pas la période, je ne crois pas... je ne sais pas ... le temps s'arrête le 31 décembre 2008... et reprend sa course folle le 1er janvier 2009
je ne sais pas, je ne comprends pas
8. Le mercredi 7 janvier 2009, 00:00 par Zehava allias Pati G.
Y a-t-il eu un réel changement entre les choix des livres de 2008 et ceux de 2009 ?? les livres commencés en 2008 ont ils été refermés, même s'ls n'étaient pas terminée, afin de redémarrer une année nouvelle sur des insipit ??? est-ce que les résolutions de 2009 sont venues contrecarrer celles non moins importante de 2008 et les livres de 2008 sont ils partis dans les souvenirs de 2008 ???
Vas tu suivre cet ordre de lecture, cet ordre des incipits... cet ordre dans tes pensées ??? rien n'est modifiable ? aucune possibilié d'évolution à l'intérieur de 2009 ??? part-on du haut vers le bas ou l'inverse ??? (on commence par Tolstoï, ou on finit par lui ??)
Est-ce que le temps s'est arrêté le 31 décembre 2008 ????????
9. Le jeudi 8 janvier 2009, 00:00 par David
lol genre (plus grave) il a pas encore lu tolstoï, le mec, à 32 ans. ça sent les gros trous de culture! :s Bonne année, Alexis!

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top