Aller à la recherche

8h11, en ouvrant la basilique

IMG_1060coupant le romantisme régressif enneigé,
le froid mordant a saisi le manteau moelleux
en une carapace résistante et glissante

le firmament lutte en nuages épais contre la lumière
dans un bleu soutenu et inquiétant
luisant sur un sol cuirassé de blancheur

la ville grelotte et dérape,
alors que l'éclairage urbain de l'église
souligne le tranchant d'un ciel en matin

l'hiver fait son œuvre, contracte les tissus apaisés ,
il fait trop froid pour cheminer, alors on brûle
d'ardeur, ou pour se réchauffer.

on rechigne à ouvrir la main, on serre les poings
on garde le souffle pour soi, en précieuses calories
et sur son petit monde se replie

s'exposer, écrire, s'ouvrir, partager,
détendre la main, s'arrêter, écouter
agit à l'envers des atrophies

mais ce matin je veux regarder vers le ciel
et me laisser éclairer.
il s'illuminera tout à l'heure,
s'adoucira
et tous dans la lumière auront envie de jouer.

Commentaires

1. Le jeudi 7 janvier 2010, 14:07 par François

superbe.

2. Le jeudi 7 janvier 2010, 15:03 par Anne-Claire

pas mal. ;-)

3. Le jeudi 7 janvier 2010, 17:15 par David

ami bucoliques, comme vous vous doutez que les étoiles ne brillent pas sous les nuages, ce sont les goélands, ces points blancs!

4. Le jeudi 7 janvier 2010, 18:41 par Anne-Priscille

18h 32, en découvrant ce billet…
Silence.
Un flocon de poésie, quatre-cinq grammes de beauté.
La photo est à la hauteur du texte et mon romantisme enneigé va passer une bonne soirée.

5. Le jeudi 7 janvier 2010, 18:53 par Claire 78

Je suis triste David, je me prenais pour une reine mage. Des étoiles pour me guider et des traces de pas pour suivre ceux qui m’ont précédée. En cette saison, le foi commence vraiment avec les pieds.

6. Le jeudi 7 janvier 2010, 19:10 par David

ces étoiles là vont peut être un peu vite, elles sont difficiles à suivre… et si vous n’êtes pas vigilant, elles vous piquent votre pain au chocolat avant même d’avoir eu le temps de mordre dedans!

7. Le jeudi 7 janvier 2010, 19:12 par henri

On rechigne à ouvrir la main….

C’est tout à fait ça. Je suis resté plus de trois heures, dehors, cette après-midi et j’ai gardé les mains dans les poches ou presque. Je rêve de photographier de la neige de cinéma sous la chaleur des spots ;-)

8. Le jeudi 7 janvier 2010, 20:15 par Natacha

Juste magique…avec ce texte et cette photo… :-)

9. Le jeudi 7 janvier 2010, 20:17 par Claire 78

Bien d’accord Henri, il fait froid et on plus on se fait piquer son quatre heure …. Les goélands il aiment la galette des rois ? Je veux bien leur laisser ma part…

10. Le jeudi 7 janvier 2010, 21:01 par Eliette

Je me suis demandée un moment si la photo n’avait pas été retouchée ou quoi… c’est magnifique!!! Bon, faut dire qu’à côté du mur de la classe de latin, on a pas une aussi belle vue du ciel…

11. Le jeudi 7 janvier 2010, 21:04 par David

@Eliette; rien retouché, tout pour de vrai. mais comme le ciel était très clair de l’autre côté, j’avais pas “tant” repéré! le texte vient de la photo, forcément!

12. Le vendredi 8 janvier 2010, 09:54 par Jean-Baptiste Maillard

Merci pour cette belle photo et ce beau texte qui me rappellent le bon vieux temps où j’étais enfant de choeur dans cette même basilique !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top