Aller à la recherche

Rossinante! Sabre au clerc!

Hardi, sabre au clair, à l'hallali. En ces temps de riposte, le pourfendeur catholique de désinformation, essuyant son estoc sur le cadavre de son ennemi estourbi par tant de fougue et d'habileté dans la joute, guette alentours le prochain malheureux qui subira son ire vengeresse. Pour l'instant, c'est bon, c'est fait, Pie XII n'est plus silencieux, la marche pour la vie a rassemblé 25 000 participants, chrétiens, ouverts, avec pour souci la femme et l'enfant, et le secours catholique fait des choses formidables pour Haïti... Donc un nouveau champ de bataille se devait de saigner. C'est chose faite.

97r6awdt copie Les médias belges (bouh) ont vilipendé (rebouh) le futur nouvel archevêque de Malines Bruxelles. J'ai pas lu , mais il me semble grosso modo qu'il semblait "raide" théologiquement, proche de la ligne romaine du très craint Benoît XVI, et féru d'une exigence évangélique. Alors, voir se raidir et s'ultramontaniser la crosse de Bruxelles a suscité une mini bronca médiatique sur le ressaisissement romain... Voyant le procès d'intention, les avocats du diable se sont levés comme un seul homme pour assumer avec Mgr Léonard (ce génie) ce qui, du point de vue médiatique était radicalisation et repli traditionnaliste et identitaire, et qui, pour les chrétiens, n'était qu'assumer son identité Bayardesque sans peur et sans reproches.

Les croisades s'organisent dans tout le continent virtuel et on rivalise d'esprit, de fougue et de bravoure pour combattre les géants de la communication et des médias, tout enduits d'erreur. Les lecteurs applaudissent, la hallebarde en équilibre sur l'épaule. Les autres s'en foutent autant que de la différence entre les chiffres de la police et des organisateurs dans les manifs de la CGT...

Sauf que...

Cette fois-ci, on a peut être un peu vite enfourché les Rossinantes pour attaquer les moulins. On a vu plus d'un paroissien, plus d'un diocésain trembler dans son slip avant la nomination du successeur d'un curé,évêque mal aimé, car on sait ce qu'on perd, on ne sait jamais ce qu'on gagne. Avec le nouveau, il faudra réapprendre à travailler, comprendre ses petits côtés, se faire éloigner, ou se retrouver enfin bien dans la communauté parce que "l'aut', voyez vous, ben il faisait pas ça...". et il y a bien souvent des translations dans les équipes, certains du cercle des happy few se faisant centrifuger par le nouveau. Y a pas, les nouveaux, ça vous colle le trouillomètre à zéro!

Je ne suis pas diocésain de Bruxelles, mais je ne connaissais l'ancien évêque pour ses écrits, sa justesse spirituelle, ses méditations et ses textes que je lisais. Et quelque part, il me touchait et me faisait, de loin, grandir sur ma foi... Alors même s'il n'était pas mon "pasteur", et que cette nomination ne change techniquement rien pour moi, ben j'y suis tout de même sensible, de loin.

Le grand truc, c'est que la nouvelle défrise surtout ceux qui s'en moquent comme de leur première  barboteuse, ceux qui ne mettent les pieds dans les églises que pour les visiter, ou pisser à la moindre occasion dans les bénitiers et sur leurs grenouilles. Ceux là grognent. Ils rouspètent et vitupèrent, parlent de dictature, de vieux schnocks, de monde injuste, comme un ado fait un esclandre devant la nouvelle directive parentale qui interdit Internet depuis le coup du carnet de notes falsifié. "ça n'a rien à voir, c'est la dictature, c'est dégueulasse, même!" ils (l'ado et le média) crient d'autant plus fort qu'ils se sentent loin de ce rigorisme petit bourgeois de ces vieux qui n'ont rien compris. Je ne doute pas que les arguments invoqués sont bas, que le débat est des plus bas... Ils crient contre ce pouvoir qu'ils conspuent. ils crient aussi fort qu'ils attendent d'en être reconnus et estimés. Ce n'est pas l'indifférence qui est souhaitée, même dans la violence, c'est d'être reconnu, reconnu comme un fils, comme un membre "grand" de la famille... sans s'en donner les moyens.

Ce qui fait peur à la société belge dans la nomination de Mgr Léonard, c'est l'impression que le retour à l'exigence, la grandeur, la force du message évangélique et ecclésial  dans sa radicalité morale ferme les portes à ceux qui s'en reconnaissent secrètement mais ne poussent pas souvent la porte. ils ont peur qu'elle se grippe pour eux, qu'il faille "en être" ou "rester dehors".

Techniquement, cette porte, ils ne la poussent jamais ; l'Eglise, ils ne l'entretiennent jamais ;  le catéchisme, ils l'ont oublié et ne le lisent jamais, mais ils sont prêts à en accueillir pas mal d'aspects actualisés ; leur foi tient du cactus qui survit sans eau, mais fleurira aux temps opportuns. Mais, ils se sentent un peu du genre végétal et craignent qu'on leur ferme l'accès au puits.

Tout comme le chrétien pour qui l'évêque est si important, mais qui est rattaché à l'Eglise par un tel mystère qu'il saura se faire à la personnalité de son nouveau pasteur, ils auront à apprendre, avec beaucoup moins de soutien, à entendre ce que le Christ dit à l'Eglise dont ils font partie de loin au travers de ce nouveau pasteur. Pour l'instant, ils disent leur peur du cadenas. plus tard, ils découvriront le puits que cachait les planches mal équarries.

A celui qui a peur, qui bat des ailes tel un moulin avide de grain, il est inutile d'user de l'estoc, ou de la lance en pleine course de Rossinante, mais d'un geste apaisant, redire viens, n'aie pas peur, je chemine avec toi. Certes, c'est sans doute une nouvelle couleur dans l'Eglise de Belgique, mais le Père qui aime ses enfants est plus grand que les peurs de ses petits...

PS: je n'ai pas lu les termes du débat, je n'ai lu que les réactions, et je ne m'y suis pas reconnu. Je ne signerai pas la pétition pour Mgr léonard, mais diable, je vais prier pour qu'il soit un bon pasteur pour son peuple!

Commentaires

1. Le vendredi 22 janvier 2010, 03:07 par AncillaDomini

Je sens comme une ironie, là… ^^
Pour une fois, je n’avais pas dit “bouh” ! (c’est tellement rare qu’il faut bien que je le fasse remarquer)

Vous savez, mon Père, cette pétition, elle est assez mal nommée, en fait : pétition à qui et pour quoi faire ?
C’est plus dans l’esprit du “Benoît j’ai confiance en toi” du printemps dernier : récolter des milliers de signatures pour les remettre à Mgr Léonard et l’assurer que, tempête médiatique ou pas, il y a des milliers de catholiques qui ont confiance en ses capacités de pasteur et lui souhaitent bon courage.

Je crois que je vais faire un petit mélange des deux solutions… La pétition de soutien (ça, c’est fait) et prier pour lui (z’en avez de bonnes idées, vous !).

2. Le vendredi 22 janvier 2010, 03:36 par AncillaDomini

En fait, votre premier paragraphe est amusant, mais vous faites un très mauvais procès à la vérité.
Je me demande qui aurait parlé de Pie XII en bien, si les “pourfendeurs de contre-vérités” n’avaient pas sonné du cor… Les seuls non catholiques qu’on a entendu, c’est Serge Klarsfeld au début, et BHL il y a deux jours. Avouez que c’est plutôt maigre.
Ah ! Et Marianne qui s’est corrigée en cours de route, après avoir vigoureusement décalotté Pie XII comme tout le monde (tiens donc, et où a-t-elle été pêcher ses infos, Marianne… hum ?).

Je crois que vous confondez “rétablissement de la vérité” et “mouvement d’humeur”. Concernant la marche pour la vie, il serait illusoire de penser qu’un journal (pas franchement pro-vie a priori) irait publier un erratum pour si peu. Mais on peut raisonnablement comprendre que la mauvaise foi systématique des media sur certains sujets fasse monter le sang de quelques commentateurs.

Dites, mon Père… “L’identité Bayardesque sans peur et sans reproche” de Mgr Léonard, c’est un autre nom (très poétique, j’en conviens) pour dire “ne pas mentir en donnant de fausses espérances” ?

3. Le vendredi 22 janvier 2010, 08:09 par Claire

Je n’ai pas beaucoup suivi tout ce débat, je ne suis pas très forte en évêque … Les changements c’est toujours un peu difficile, il faut laisser le temps pour abandonner ce qui était confortable et avancer dans l’inconnu, prier pour avancer sans crainte et faire confiance. Ne faut-il pas aussi accepter ses limites et reconnaître que ce n’est pas toujours si simple. Un autre drame se dessine en Belgique :l’absence de Jupiler dans les rayonnages…et çà c’est pas rien !!!

4. Le vendredi 22 janvier 2010, 08:51 par David

@ancilla: dans mon premier §, je crois que j’affirme que cette attitude à la Bayard n’est pas une mauvaise chose pour tous les sujets du 1er §… même s’il ne faut pas se leurrer, nos “révoltes” ne sont lues que par des porteurs de hallebardes, ou ceux qui se sentent mal à l’aise face à l’hallali. C’est la création d’un nouveau sujet belge qui m’enquiquine. Les premiers sujets étaient de bons sujets dans lesquels je ne voulais pas m’impliquer sur ce blog. Ce sujet là, comme dirait Morel ce matin, c’est “un peu plus compliqué”.

pour ce qui est du “soutien”… j’ai parfois l’impression qu’on joue à “c’est à tribord qu’on gueule, qu’on gueule, c’est à tribord qu’on gueule le plus fort.” L’intérêt pour l’évêque n’est peut être pas de pouvoir se targuer que 50 000 chrétiens dans le monde “aiment bien ce que fait Mgr Léonard”, non? Ce n’est pas en appuyant les “clans” qu’on l’aidera à être homme de communion, et de vérité? 

j’attends plutôt les avis des concernés au premier chef.

@claire: je n’ai pas lu non plus, je m’énerve à vide et nuitamment, comme d’autres, mais dans d’autres sens ! Vous avez raison, la diète de bière est plus dangereuse. A moins qu’on soit obligé de se rabattre sur les bières trappistes?

5. Le vendredi 22 janvier 2010, 10:03 par Edmond Prochain

T’es quand même un peu excessif, là, non ? :-p Et tu fourres dans le même panier des choses qui n’ont pas beaucoup de rapport entre elles (certes, c’est exactement ce que j’ai fait hier “post-nuitamment”, mais tu n’étais pas obligé de me copier dans ce que je fais de moins éclairé !).

Que Le Chafouin en ait fait un billet un peu construit, je ne veux pas préjuger de ses motivations réelles, mais tu crois vraiment que mon petit mot à la radio allait au-delà de la pichenette ? J’en suis même à me demander si ce n’est pas toi - au final - qui tempête le plus dans notre verre d’eau… Mine de rien, je n’en ai pas fait de billet (ça ne m’a même pas effleuré l’esprit !), et je ne suis pas allé signer la “pétition” pour Mgr Léonard (même chose, je n’en aurais même pas eu l’idée !).
Tu trouves que j’ai crié au génie ? Qu’on est “pourfendeurs de désinformation” ? Bof… il y en a qui s’y emploient bien plus que nous, non ?

Après, c’est clair que par moments le plaisir de la phrase et du bon mot peut nous emporter un tout petit peu plus loin que ce qu’on aurait voulu… Mais, comme tu le dis : il n’y a pas beaucoup d’illusions à se faire sur la diversité du public qui nous lit.
Laisse-nous donc nous faire plaisir de temps en temps, un peu comme des ados qui s’excitent soudain sur des choses qui n’en valent pas toujours la peine… et garde ton intransigeance pour le jour où on lancera vraiment des anathèmes ! ;-)

6. Le vendredi 22 janvier 2010, 10:21 par mimipinson

Je suis belge, j’ai signé la pétition, je prie pour Mgr Léonard, pour l’Eglise et j’ai prié avant pour avoir un excellent archevêque…et je crois bien avoir été exaucée!
Bien sûr, j’ai aussi réagi via les médias, uniquement pour dire aux politiques et médias que cela regarde les catholique. POINT.
Pas les politiques, action SIDA, et pseudos spécialistes. De plus certains prêtres, défroqués ou non, ont la parole pour démolir Mgr Léonard, alors je trouve normal que nous prenions aussi la parole pour dire que nous sommes heureux de cette nomination.
C’est un homme charmant, ouvert et pas du tout comme on en tire le portrait dans les médias.
Exemple? Il répond à ses mails lui-même, assez rapidement même…et on peut même l’avoir au téléphone, contrairement à d’autres évêques de chez nous.
Mgr Léonard a encouragé dés le début le lancement de la marche pour la Vie à Bruxelles , conseillant d’aller voir l’évêché de Bruxelles…espérons et prions pour qu’il puisse être là à cette marche Européenne. ( www.28march2010.be )
Des exemples ainsi, il y en a à foison…donc on ne se tait pas,… on prie, on chante, on exulte et on ne s’en cache pas.
Mais je ne critique pas le cardinal Danneels, ni nos autres évêques non plus, ils font partie de notre famille, l’Eglise. Nous sommes différents, mais en famille, et notre linge sale ne regarde que nous.
Je suis d’accord avec vous la pétition regarde + les belges, mais c’est + une façon de dire moi aussi je suis contente face aux cris des détracteurs de l’Eglise.

7. Le vendredi 22 janvier 2010, 10:30 par Christine

A propos de Pie XII, prenez donc 5 minutes pour écouter ça, c’est mal du tout !
http://www.dailymotion.com/video/xb…

8. Le vendredi 22 janvier 2010, 10:34 par David

@mimipinson: je me réjouis que vous accueillez aussi bien ce nouvel évêque, que vous disiez votre joie que l’Eglise ait un nouveau pasteur, et que vous reconnaissiez la richesse de la diversité. Le seul truc sur lequel je ne vous suis pas complètement, c’est que la nouvelle d’un nouveaeu primat ne concerne pas que les catholiques, ou en tout cas les catholiques du “premier cercle”. Ceux qui n’ont de rapport avec l’Eglise que par la parole du primat ou du pape, ou par le curé qu’ils croisent pour un enterrement, peuvent aussi attendre quelque chose de l’église, même très maladroitement. Que des prêtres, des chrétiens écrivent violemment à charge me laisse plus circonspect.

@Edmond: on va avoir du mal à se fâcher alors, mince. je fais une colère de vieille rombière pour éviter de tomber trop systématiquement dans la problématique nous/les autres… et pour éviter que se dire”catholique” ne suggère pas trop vite que les autres ne le soient pas (cf ici). ce n’est pas ton cas, mais la tentation n’est pas si loin. Preuve de tout cela, à peine avais je publié qu’on m’envoie des articles à charge et décharge. Je crois que je vais écrire au curé qui m’avait accueilli quand j’étais allé au rassemblement de Taizé.  

@christine: l’article de Koz me suffit, je suis convaincu.

9. Le vendredi 22 janvier 2010, 10:56 par mimipinson

Oui, d’accord aussi, le rôle de l’Eglise concerne beaucoup de monde.
Mais pas d’accord que des politiciennes corrompues, ou des laïquards se permettent de faire des commentaires et des leçons à l’Eglise.
Bien sûr, on s’en fout un peu, même, honnêtement, on est heureux de voir que l’Eglise les intéresse tant et que cela passionne les foules…
Mais je pense à certains qui se disent, personne ne l’aime, c’est qu’il y a un problème, il est ceci ou cela, je l’ai entendu dire,…donc nous montrons juste une saine opposition. Oui, il y en a qui aime Mgr Léonard et qui en sont heureux, et même des jeunes, des familles,…sachons-le, disons-le et merci de me le laisser dire!
Je suis fan du site et de l’humour de cette bande de sacripants, pardon de sacristains!

10. Le vendredi 22 janvier 2010, 11:05 par Edmond Prochain

@ David : Oui, mais note bien que sur RCF, juste avant de parler de Mgr Léonard, j’ai dit qu’il fallait à tout prix éviter de se délivrer entre nous des “certificats de catholicité”… ça aurait pu te mettre la puce à l’oreille, non ?! ;-)
Tiens, d’ailleurs : il y a peut-être une bonne idée de billet, dans cette expression…

11. Le vendredi 22 janvier 2010, 14:45 par François

@ Edmond et David (et réciproquement) :

Étant concerné au premier chef - Mgr Léonard est mon nouveau patron, à qui j’ai déjà promis, par avance, d’obéir - je dois avouer que la position de David me parait assez sage (car assez proche de la mienne … donc forcément intelligente … si si …) J’ai une véritable affection et estime pour mon nouvel évêque, mais par de fait les débats à son sujet ont été surréalistes : je dois reconnaître qu’entre le véritable (!) magistère (c-à-d pas celui des évêques en communion autour du pape, ceux-là, ils ont forcément toujours tout faux, puisque chacun sait que le Vatican se trompe forcément et est complètement coupé du chrétien de base (c’est-à-dire ???)) et ceux qui pensent que Mgr Léonard va remplir les églises et séminaires d’un coup de baguette magique, parce que lui au moins c’est un vrai évêque (ce qui m’a permis de découvrir à cette occasion que j’avais été ordonné par un fac-similé d’évêque…), c’était carrément folklo !

Donc, oui, arrêtons de nous décerner à tout bout de champs des certificats de catholicité, et continuons à témoigner, en acte et en parole, fidèlement, quotidiennement de notre amour du Christ et de son Église, là où nous sommes avec les talents qui sont les nôtres. Comme disait l’Autre : “Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples, c’est l’amour que vous aurez les uns pour les autres.” … ça fait réfléchir, non ?

P.S. Dès qu’il sera paru, je vous ferai parvenir l’éditorial de mon curé, son analyse est ultra pertinente.

12. Le vendredi 22 janvier 2010, 16:09 par Marc

Moi je vote pour toi comme nouvel Evêque David !

Quoi, c’est pas ça qu’il fallait comprendre dans ton billet ?

Je pense que je vais dire la même chose que toi dès ce soir par chez moi, cela commence sérieusement aussi à me gonfler les pétitions, manifs et contre-pétition….

13. Le vendredi 22 janvier 2010, 21:32 par Marc

Ma non contribution au débat car il paraît que mon billet est, dixit ma femme “incompréhensible”… m’en fout, c’est mon blog à moi et rien qu’à moi !!!

14. Le samedi 23 janvier 2010, 00:49 par David

@François, merci, digne d’un prêtre … diocésain!

@Marc, c’est très bon, j’ai beaucoup ri!

15. Le samedi 23 janvier 2010, 02:27 par AncillaDomini

@ Père Lerouge :

C’est assez drôle, tout de même, que vous, non signataire de cette pétition, prétendiez m’expliquer pourquoi moi, signataire, j’ai signé. Quand en plus une Belge ET signataire vient vous répéter la même chose, franchement, mon Père… et si vous lisiez ce qu’écrivent les gens au lieu de leur attribuer les mauvaises intentions qu’ils n’ont pas ?

“Se targuer d’avoir le soutien de 50 000 chrétiens dans le monde” ne sert effectivement à rien (bien que certains en fassent grand usage). Je vous l’ai dit : ce n’est pas le but.
Il y a des évêques qui pleurent (oui, qui pleurent) quand la presse, en déversant des monceaux de calomnies haineuses sur eux et leur travail, mettent par terre des années de témoignage et de conciliation. Alors, si l’on en juge par la joie du Saint Père losqu’il a reçu plusieurs dizaines de milliers de ces signatures au printemps dernier, non, ce n’est pas inutile de dire à un pasteur que beaucoup de brebis (même si ce sont celles du troupeau d’à côté) pensent à lui.
C’est aussi ça, être une seule Eglise.

16. Le samedi 23 janvier 2010, 07:57 par David

@ancilladomini: ah? on n’a pas le droit de dire la limite que l’on sent dans ce mode qu’est celui de la pétition, et de ce qu’elle suggère? on n’a pas le droit de dire ce que ça semble amener. On n’a même pas le droit si ça se trouve de lire François, prêtre de ce diocèse. dont acte. Vous z’avez qu’à faire comme si je n’avais rien dit. “On dirait que vous z’ êtes dans le camp des blancs et que moi je serais dans le camp des noirs et que ce serait rigolo qu’on ferait semblant de faire la guerre.”

sinon, vous êtes sûre que vous ne répondez pas à Marc, là?

17. Le samedi 23 janvier 2010, 14:31 par AncillaDomini

Mais non, mon Père, c’est bien à vous que je réponds.
Vous êtes libre de dire tout ce que vous voulez , mais cette liberté ne signifie pas que ce que vous dites est juste. Je ne vous empêche pas de parler (je ne vois pas comment ni pourquoi ^^), mais je fais comme dans la vraie vie : quand c’est faux, je réfute. Contrairement à ce que croient beaucoup de nos contemporains, ce n’est pas “faire la guerre” que de contredire : c’est juste le processus normal de formation de la pensée.
Vous voyez, ce que je vous reproche, c’est ça : “on sent”, “elle suggère”, “ça semble”… En gros, vous nous faites un procès d’intention, en toute simplicité.
Une vraie pétition, ça s’adresse à un chef de quelque chose pour protester ou réclamer un truc. S’il s’agissait d’une vraie pétition, elle serait adressée au Saint Père, pour réclamer… rien du tout, puisque Mgr Léonard est déjà nommé : c’est juste l’exacte reproduction de “Benoît j’ai confiance en toi”.
“François” n’a pas besoin de collecte de soutiens (puisque c’est ainsi qu’on devrait appeler cette pétition, pour rétablir le sens) : il peut le lui dire en direct live, à son nouvel évêque.
Voilà, aucune haine, aucun mépris, aucune “guéguerre”… juste une réflexion logique, histoire de ne pas s’arrêter aux “on sent bien” qui condamnent. Une idée n’est pas la personne qui l’émet : c’est fait pour être retourné, disséqué, contredit, balayé… les idées.

18. Le samedi 23 janvier 2010, 14:57 par Boissoudy

Un cardinal s’habille de rouge, couleur du témoignage, qui peut aller jusqu’au martyre. Doit-on le laisser seul face à ceux qui lynchent, même si c’est de notre faute, puisqu’on n’a pas su leur montrer nos gueules de ressuscités?

19. Le samedi 23 janvier 2010, 17:48 par AncillaDomini

Ah, pas faux. J’aime bien l’idée de réciprocité. :-)
Faire Eglise… c’est du haut vers le bas, et du bas vers le haut.

20. Le samedi 23 janvier 2010, 18:40 par Boissoudy

Père,
Cette question de militantisme me travaille et la question qui revient est : Vouloir défendre, Mgr Léonard ou l’Eglise en général, est-ce se mettre dans la position de Pierre, à qui le Seigneur dit “passe derrière moi, Satan?

21. Le samedi 23 janvier 2010, 19:34 par François

Sans vouloir faire genre “puisque je suis prêtre de ce diocèse, et qu’en plus je me sens tout-à-fait bien dans mon Église avec le nouveau comme avec l’ancien évêque, mon avis est forcément le meilleur”, je n’ai pas lu le billet de David comme une condamnation, ni comme une catégorisation des bons et des mauvais, justement pas.
Il me semble, mais je lis avec ma sensibilité, qu’il signale la limite possible de ce genre de pratique : la possibilité d’aggraver les fractures entre les fidèles - ce dont les vrais ‘ennemis’ de l’Église se réjouissent, dont l’Ennemi au 1e chef ! - , plutôt que de les résorber. Et ce risque existe, j’en suis témoin quotidiennement. De plus, certains journalistes sont à l’affut et se font une joie de montrer toutes les failles / fractures / divisions de notre Église. Est-ce que nous voulons entrer dans ce jeu ?
Je n’ai pas lu qu’il anathémisait quelqu’un. Même pas ceux qui signaient la pétition.
Et donc, je sais je me répète, mais “Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples, c’est l’amour que vous aurez les uns pour les autres.” Donc, ne soyons pas tous forcément d’accord sur les manières de faire (certains pensent que c’est un bon moyen, d’autres sont plus prudents …), on s’en fout du moment que l’on aime Jésus et l’Église, mais de grâce restons bienveillants les uns envers les autres.
@ Boissoudy : au delà du fait que le militantisme est aussi affaire de tempérament (et donc ni bon, ni mauvais en soi), ma réponse serait celle-ci “tout dépend de la manière dont on défend.”

22. Le samedi 23 janvier 2010, 19:35 par François

Et je m’arrête sur le sujet avant de sombrer corps et biens dans le travers que je voudrais éviter …

23. Le dimanche 24 janvier 2010, 00:07 par David

je laisse à François le soin de dire mieux que moi ce que j’aurais pu répondre. C’est le signe qui me semble le plus problématique, pas l’intention des signataires. celle là, je ne saurais en préjuger, elles sont sûrement diverses

24. Le lundi 25 janvier 2010, 00:02 par do

pour moi, ce que j’en vois, là dedans, c’est que tout est prétexte en ce moment pour critiquer l’Eglise, d’en haut, d’en bas, d’avant et de demain, d’ici et de là-bas… et ça, je ne peux pas être d’accord, pas plus que je ne serais d’accord si les mêmes qui critiquent l’Eglise (et donc quelque part, les chrétiens) s’en prenaient aux juifs, aux musulmans, aux bouddhistes, aux homosexuels, aux chinois, aux noirs, aux handicapés, ou à mon voisin de palier. je suis d’accord avec ceux qui font ce qu’ils jugent utile, que ce soit de réagir contre ça ou d’enterrer ces commentaires sous une tonne de silence, - et honnêtement, je ne sais pas lequel des deux est le mieux- mais que je le dise ou que je me taise, je n’aime pas ce genre de chasse à courre.
pas pour une question d’opinion, mais parce que ça finit toujours pareil: mal!

Alors qu’aujourd’hui on reproche à Pie XII son silence et à Benoit XVI ses paroles, ça me fait penser à la Phrase de Jésus : “Nous vous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé! Nous avons entonné un chant funèbre, et vous ne vous êtes pas frappé la poitrine! Jean vient en effet, ne mangeant ni ne buvant, et l’on dit: Il est possédé! Vient le Fils de l’homme, mangeant et buvant, et l’on dit: Voilà un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs!”

je crois qu’il ne reprocherait pas aux uns d’avoir parlé ou aux autres de s’être tus, mais de n’avoir pas cherché à faire ce qui leur semblait bon.

pour ce qui est de Mgr Léonard, c’est un des deux évêques que j’ai vu pleurer: lui, c’était en parlant de Jésus, l’autre, c’était en parlant de ses prêtres. J’espère, si les médias l’ont fait pleurer une nouvelle fois, qu’il aura pu être consolé, mais je suis sûre qu’il saura accueillir ces gens qui ne se reconnaissent pas dans son Eglise …qu’ils ne connaissent sans doute pas vraiment. Je crois que la Belgique se trouvera bien de la présence de cet homme de prière.

25. Le vendredi 29 janvier 2010, 08:01 par Deogratias

Pour ceux qui veulent mieux connaître le nouvel archevêque de Malines-Bruxelles :
http://paroissesaintmartindelaseull…
Une lettre à un jeune :
http://paroissesaintmartindelaseull…

26. Le samedi 30 janvier 2010, 16:15 par AncillaDomini

On peut aussi le voir en action ici : http://www.rtbf.be/info/belgique/re…
Cliquer sur le petit rectangle “Mise au point” pour voir la vidéo (curseur à 30 minutes).
Euh… Je veux bien apprendre à faire prendre d’une telle charité héroïque.

27. Le lundi 1 février 2010, 20:54 par Christophe

Le Monsieur c’est le portrait craché d’un des diacre de mes paroisses

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top