Aller à la recherche

un col italien, c'est un col romain, en plus large

maillot%20%e9t%e9[1]Jeudi dernier, j’étais avec un autre prêtre dans le pizza rabbit du coin, j’arborais mon sweat noir à capuche des jours de crève, bardé d'une écharpe, et lui un parfait col romain. Nous venions de préparer dans le jeûne et la joie la première soirée des étudiants. Nous étions transis et affamés, en quête de calories. Une fois la commande effectuée, le pizzaiolo, depuis le fond de l'échoppe est venu vers moi… et m’a dit: "vous êtes prêtre, vous, hein?" C’était un vous de politesse pour ma tronche, pas un vous collectif pour les 2 prêtres affamés. Le col romain a levé un sourcil étonné, moi aussi. A l'insu de mon plein gré j'étais devenu signe ostensible. Nous voyant médusés, et pour maintenir une conversation somme toute improbable dans ce quartier populaire, il me dit être l'oncle ou le cousin d'un petit baptisé récemment par mes soins. Je me souvenais bien dudit baptême car l'enfant portait en 4e prénom "Anakin", ce qui lui promettait un avenir compliqué dans la gestion de la force. C'était pas un baptême où ça avait beaucoup chanté mais il avait marqué.

IMG_2439web(c)DLerouge Cette charmante anecdote venait en écho à un cri, une scansion, une ovation quelques jours plus tôt. Répondant à l'enthousiasme général d'Anne Claire, j'avais accepté de me rendre à un concert de pop louange. Le chanteur est un type vraiment bien, qui avait touché tous ceux qu'il avait rencontrés. en aumônerie les jours précédents.  N'ayant pas réussi à convaincre de cherbourgeois, je me pointais avec mon appareil photo, histoire de regarder avec mon outil préféré. J'étais donc lesté de mon gros sac, en tenue shooting, gardant ma veste crucipin'sée pour le baptême du lendemain. Au début du concert, les organisateurs me tombent sur le dos : on cherche un prêtre pour un temps de prière dans les loges et j'étais le seul en avance. Hop, le temps de me coltiner 3 fois le vigile peu conciliant et je me retrouve avec les trois artistes à prier pour que le temps soit de grâce pour tous ceux qui seraient présents le soir. Beau moment.

Le concert ne fut pas complètement à mon goût [1]... mais je pouvais photographier. Il y avait du monde, de toutes générations dans cette salle, haut lieu de tous les concerts djeuns de Saint-Lô. Les Associations familiales catholiques avaient su faire fonctionner leur réseau, et pas mal semblaient apprécier.  

IMG_2511web(c)DLerougeA la fin du concert, le chanteur appelle le P. Olivier, jeune frère en sacerdoce et aumônier de quelques établissements publics et privés du patelin pour un temps d'action de grâce final. Il avait pas mal promu le concert... mais finalement n'avait pu y assister, malgré son statut Facebook... Faute du premier curé, on se rabat sur le second! C'est au P. David de se retrouver convoqué sur scène, sans préavis... et comme je mettais longtemps à me défaire de mon sac, les jeunes de l'aumônerie commencèrent à gueuler. Mon nom. Par scansions. Faut dire que beaucoup me connaissaient à l'époque où j'étais moi même aumônier ici... J 'étais mal. j'avais pas tant aimé le concert, et j'allais rendre grâce. Je le fis avec toute la justesse possible... et ce fut finalement amusant et émouvant de réciter un notre père dans une salle plus habituée normalement aux éructations dues au houblon.

Finalement, le signe explicite et ostensible, c'est avant tout une présence assumée, et un témoignage, jouant entre les qualités personnelles et les responsabilités liées à la mission, au gré de l'insertion dans la communauté qui vous est donnée. Même si je n'ai pas toujours tous les atours du sacerdoce [2], le témoignage finit par passer, et le lien se fait. ça doit être une histoire de Christ qu'on revêt.

Notes :

[1] (J'ai trop d'appétence pour les textes en allusion pour complètement entrer dans le style "louange" et la musique n'était pas trop mon truc mais c'était pro, et bien fait)

[2] je mets aussi le col romain de temps en temps. question de discernement. 

Commentaires

1. Le mercredi 20 octobre 2010, 15:36 par David

il ne s'agit pas d'une argumentation par l'exemple hein... juste une surprise de ces deux moments!

(une photo et l'inspiration du titre sont d'anne claire, la secrétaire de koz)

2. Le mercredi 20 octobre 2010, 17:25 par fbessonnet

Comme quoi le témoignage importe plus que le costume. Mais ce que j'aimerais savoir si le calcif-romain est en vente ???

3. Le mercredi 20 octobre 2010, 20:32 par Sylvain Brison

Ce qui est bien avec le vécu c'est qu'il permet d'entrevoir des choses qu'on aurait eu du mal à penser autrement...
J'aime bien ces petites histoire, c'est tellement vrai. Bonne continuation

4. Le mercredi 20 octobre 2010, 21:18 par Tigreek

Je dirais bien "l'Esprit souffle où il veut"... et pas forcément quand on l'attend ! ;)

Merci :)

5. Le mercredi 20 octobre 2010, 21:52 par Fred

Bravo curé Rouge. J'ai toujours pensé qu'avec un nom de BD tintinophile, tu ferais un bon ministre.
Et je n'ai pas ta carte de visite dans mon larfeuille. J'ai mieux : une photo prise par toi avec un papillon autour des yeux. (tu la reconnaîtras).
PS : finalement, vous avez pris une pizza au poisson, ou juste 5 pains ?

6. Le mercredi 20 octobre 2010, 22:20 par Christophe

J'en veux un !

7. Le jeudi 21 octobre 2010, 08:23 par corinne

J'aime le billet, et j'aime "l'enthousiasme en général" !

8. Le jeudi 21 octobre 2010, 09:14 par Anne-Claire (celle qui s'enthousiasme en général)

le 'en général' étant pour faire oublier les moments où je râle (trop fort), c'est ça ? ;-)
Et le Notre Père récité dans cette salle de concert, devant les yeux des vigiles un peu hagards (les yeux, pas les vigiles)...c'était quand même grandiose ! alors merci d'avoir été là.

9. Le vendredi 22 octobre 2010, 15:59 par David

le calcif était une jolie création photoshop. Avis, il semble y avoir un marché... alors pour faire plaisir à François labbelge:

  maillot

10. Le samedi 23 octobre 2010, 13:11 par François

euh ... non, je voudrais le maillot de bain (pour accompagner ma serviette "le Chat"), pas le maillot de corps ...
Signé : l'abbelge (et non labbelge)

11. Le mercredi 25 décembre 2013, 01:24 par jc188

Vivement que vous soyez présent au concert de Johnny !

12. Le lundi 26 mai 2014, 12:48 par Theodore

Pourquoi pas?
vous êtes vous,c très bien.
et forcément, je n' ai.rien contre le col romain..
Il est des situations où l' on est " fier" d' être au service de Dieu.
Tant de prêtres n' osent plus porter le col ou.un.pin' s à tel point que l' on a dû mal à les discerner !!

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top