Aller à la recherche

Radio off(r)ense

larcenet - message chiant

ami journaliste, toi mon ami, mon frère,
toi dont la voix ouate mon appart’ à longueur de journées
habillant le silence de ton babil léger,
toi qui viens ponctuer chaque heure de tes infos en  tous genres,
surtout quand je me réjouis d’avoir entendu François Morel,
Ivan Levaï, Kathleen Evin ou la délicieuse émission “sur les épaules de Darwin”,
qui me rendent plus intelligent et le sourire aux lèvres,
pour l’an qui vient, permets moi de t’adresser tous mes souhaits les plus sincères…
histoire que tu arrêtes de faire de la merde pour me la coller entre les oreilles.

quand, sur France Bleu, tu interviewes mon évêque, en ce joli temps d’esprit de nowel, d’un “Stanislas Lalanne Bonjour” suivi de “Monsieur Lalanne” à répétition
permets-lui de ne pas t’apprendre la bienséance en te reprenant. Mais permets moi de tiquer. Tu n’oserais sans  doute pas omettre un “Maître” à un avocat, un “Docteur” à toute blouse blanche et je gage que tu n’appelles pas ton boss “Ma couille”. Alors par pitié, “Père”, “Monseigneur” ne sont pas une telle atteinte à ta laïcité toute intérieure

Et quand tu t’esbaudis que le pape (que tu devrais peut-être appeler Monsieur Seize, qu’on rigole) parle de la paix à Noël, ce qui pourtant doit être le sujet le plus éculé (rappelle-toi les panneaux affreux que les dames caté faisaient pour illustrer la première lecture de ton enfance), ne joue pas les vierges effarouchées que le pape désire avec des mots “tranchants” “voir disparaître les manteaux tâchés de sang” parce que, sinistre buse, c’est une citation in extenso de la première lecture qu’on lit tous les nowels depuis avant ta naissance. Si t’as pas entendu les guillemets, achète-toi des oreilles.

Et je n’ose imaginer ce qu’a évoqué pour toi le fait que j’aie pris dans mes bras la statue de l’enfant Jésus de la crèche pour mon homélie. Je crains le titre demain “les curés en mal de bébés”, “encore un enfant tripoté” quand je disais à ces 80% de nouvelles têtes de la messe des familles que la foi c’est comme prendre un bébé dans ses bras, on s’en croit incapable tant qu’on ne l’a pas osé.

ami journaliste, fais un effort. merde.

Commentaires

1. Le dimanche 26 décembre 2010, 08:31 par David

le plus amusant dans l'affaire, c'est que les titres, globalement je m'en fous. je ne prends pas mon pied quand on me donne du Mon pèèèèère, ni du Révérend, M. l'abbé, ni quoi que ce soit. Pas mal de monde m'appelle par mon prénom, d'autres avec ces "titres", peu me chaut, c'est ainsi. Je n'aime simplement pas qu'on n'utilise pas le bon. Je ne suis ni M. le curé, Mademoiselle, Monseigneur ou "monsieur" (je ne suis pas oratorien). d'ailleurs, si le formalisme de "Monseigneur" choque, faudrait voir à aller s'acheter un dictionnaire, parce que c'est exactement le même sens que Mon Sieur.

2. Le dimanche 26 décembre 2010, 09:43 par Daniel

Encore un bon billet. 100% d'accord avec toi David. Bonne semaine de Noël !

3. Le dimanche 26 décembre 2010, 09:53 par Henri Mondion

Merci. Très bon article : il y a le fond, et il y a la forme, ce que je ne sais pas toujours faire... Joyeux Noël, et bonne fête de la Sainte Famille.

4. Le dimanche 26 décembre 2010, 09:57 par Edmond Prochain

Voilà le dialogue entendu un jour dans une très sérieuse rédaction :
- Comment on s'adresse à un évêque ?
- Ben, si tu veux passer pour un tradi tu l'appelles "monseigneur", si t'es catholique tu l'appelles "mon père" et si t'es rien de tout ça tu l'appelles "monsieur".
- Ça fait bizarre quand même...
- Ouais, mais c'est pas moi qui l'ai inventé, hein !

5. Le dimanche 26 décembre 2010, 10:39 par Tigreek

Bien vu David...

6. Le dimanche 26 décembre 2010, 12:49 par Corine

Je me dis que j'ai bien fait, en ce Noël, d'éteindre la radio pour n'écouter que l'essentiel...Bonne semaine de Noël David!

7. Le dimanche 26 décembre 2010, 21:30 par Fred

tous des incultes ces co..ards de journaleux !

tous des fainéants ces curés !

;-)

8. Le lundi 27 décembre 2010, 12:18 par David

@Daniel, j'ai perdu "mon" lecteur algérien... ça va, dans votre désert rural?

@Henri Mondion: certains propos mettent en verve.

@Ed Proch': sérieux, c'est réellement ce qu'il faut faire? tu crois qu'ils apprécieraient des petits retours de bâton du genre >bonjour Monsieur Lalanne >Bonjour mon garçon

@tigreek: hélas

@corine: petit matin tranquille avant la messe de 9h45, réveil en radio... on a des habitudes difficiles à changer...

@Fred: assertion délicieuse, venant de toi. ;)

9. Le mardi 28 décembre 2010, 10:46 par David

uhuhuh. done. 

lapressedelamanchedec2010.jpg (clique, uhuh, clique)

amie journaliste, pas si mal reçu, toussa, toussa

10. Le mardi 28 décembre 2010, 12:27 par Corine

Comme quoi,il faut garder CONFIANCE...;-)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top