Les pauvres gens de la côte, L'hiver, quand la mer est haute Et qu'il fait nuit, Viennent où finit la terre Voir les flots pleins de mystère Et pleins de bruit...

Blogdavidlerouge-79

(...) Et, selon ses espérances,
Chacun voit des apparences
A l'horizon.
Le troupeau des vagues saute
Et blanchit toute la côte
De sa toison.

IMG_3690webDLerouge

Et le groupe inquiet pleure.
Cet abîme obscur qu'effleure
Le goëland
Est comme une ombre vivante
Où la brebis Epouvante
Passe en bêlant.

IMG_3691webDLerouge

Ah ! cette mer est méchante,
Et l'affreux vent d'ouest qui chante
En troublant l'eau,
Tout en sonnant sa fanfare,
Souffle souvent sur le phare
De Saint-Malo

image

titre et extrait de Les paysans au bord de Mer de Victor Hugo

photos non pas de Saint Malo mais de Goury, dans la Hague, dimanche. 

Commentaires

1. Le mardi 18 janvier 2011, 18:14 par Anne-Claire

La première série est très réussie, belle juxtaposition ! ça sent l'iode jusqu'ici.

2. Le mardi 18 janvier 2011, 18:43 par Corine

Fin de journée, vos photos, les mots de Victor Hugo: un petit moment précieux. Merci. :-)

3. Le mardi 18 janvier 2011, 19:12 par Claire 78

La mer me manque ici ... Je n'ai que le cri des mouettes au rayon poissonnerie du supermarché ... Merci pour ces belles photos !!!

4. Le mardi 18 janvier 2011, 23:36 par Fred

évidemment, j'ai l'air malin maintenant avec mes photos de "dimanche en hiver" où j'ai cru voir la mer (plate) à Blois. Ce n'était "que" la femme-Loire...
Mais on la dit capricieuse. Attendons voir un jour de grand vent !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.