Aller à la recherche

le corps rompu et le temps plié

image

Quand, à bout, le corps sage devient corps serre, équipage de basses œuvres,
corps d’âge, entremêlé, lacis de désirs encombrants et de volontés tendues
corps rompu de fatigue, somatisation d’un laisser-aller plus intérieur,
corps niche, s’abritant des intempéries, pour tenir, bon an, mal an.
voire
corps billard, où chaque coup donné et reçu déplace un fragile équilibre et de grands projets.

il est grand heur de s’adonner au temps plié
temps qui réunit dans l’instant apaisé
par la présence du Christ
la joie des commencements
l’assurance des “oui” des engagements
la fatigue des jours et l’ascèse de la fidélité
la grâce des saluts reçus là où l’on ne cesse de tomber
la promesse d’un accomplissement tout entier contenu
dans le don du sacrement, reçu, dans le corps du Christ, l’Eglise.

Accomplissement qui est autre chose qu’une gestion à la petite semaine d’un capital de grâce
mais un dépassement vers celui que nous sommes appelés à être dans le cœur de Dieu.

corps don à l’autre, qui me relie en deçà des mots,
corps responsabilité

corps ressuscité

image

Commentaires

1. Le mercredi 2 février 2011, 21:06 par yayon

j'aime! c'est doux, ça roule dans l'oreille un peu comme le roulis de la mer, des "jeux de mots" tout en finesse, en tendresse, en prière, un peu de douceur qui nous ramène à l'ineffable (logique tu me diras ;) hihi)

(je devrais pas lire tes billets à haute voix tout de suite ça prends une vie bien particulière et j'aime ça)

2. Le mercredi 2 février 2011, 21:33 par Isabelle

Magnifique... Merci!

3. Le jeudi 3 février 2011, 08:21 par Tigreek

Mots justes et joueurs, photos magnifiques et extrêmement bien choisies... Tu es revenu en grande forme, on dirait ;)

4. Le jeudi 3 février 2011, 10:00 par Cath+

...temps qui réunit dans l’instant apaisé
par la présence du Christ
la joie des commencements...

J'ai lu votre billet hier soir, à la lueur de la fête (entre autres) de la vie consacrée...
Très beau, merci !

5. Le jeudi 3 février 2011, 13:47 par Corine

Murmuré à voix basse,lu à voix haute, toujours très beau :-)

6. Le jeudi 3 février 2011, 15:32 par pluvieux

Vraiment super, nous ne nous lassons jamais de te lire, merci David

7. Le vendredi 4 février 2011, 08:49 par Vio

Splendide, juste splendide ....

8. Le vendredi 4 février 2011, 10:38 par Claire 78

La corps respondance où ce qui compte n'est pas tant la corps rection que de se laisser saisir. Merci pour ce beau billet !!!

9. Le mercredi 9 février 2011, 11:37 par Nitt

Me revoici dans les commentaires, pour te remercier pour ce très beau texte, qui invite doucement, sans en avoir l'air, à prendre le temps de se laisser aimer par Dieu...

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top