Aller à la recherche

non, non, non, toujours pas, non.

Ce matin, au courrier, en-tête officiel... un papier à renvoyer. Un nouveau, c'est pas si souvent.
Et comme à chaque fois, l’administration, vieille dame à valeurs veut de l’honneur. Surtout pour les signatures.

sur l’honneur, avez-vous déclaré être sujet à l’“isolement”? euh, nan.

CCI26112011_00000

"vous devez donc penser à signaler votre vie en concubinage"... Ben, j'étais pas averti du fait... A moins que... pour signer sur l’honneur, je me retrouve à vérifier toutes les lignes du 2e papier pour voir si mon statut n’est pas un peu ambigu. Y a une dimension de Pacs ou mariage qui n’est que suggérée? Après tout, je ne suis pas tout seul à habiter dans cette grande maison de l’aumônerie.

CCI26112011_00001

“qui vivent en couple”. non.

franchement, parfois, on se demande.

Commentaires

1. Le samedi 26 novembre 2011, 16:30 par Vieil imbécile

C'est beau de prendre ça avec un sourire... moi ça me fiche en rogne de voir l'état sans vergogne mettre son œil dans mon plumard !

2. Le samedi 26 novembre 2011, 16:38 par David

@vieil imbécile: l'Etat se demande ce que vous foutez de manière notoire ET permanente dans votre plumard. C'est subtil mais une précision importante.

3. Le samedi 26 novembre 2011, 20:50 par C.S. Indhal

Ah ça, j'aimerais bien y être de façon notoire et permanente, dans mon plumard ! ^^
Sinon, même si la situation est de fait assez absurde, je ne trouve pas anormal que la CAF demande confirmation… Après tout, d'un point de vue administratif, le célibat, c'est une situation toujours susceptible de changer.

4. Le samedi 26 novembre 2011, 21:51 par Nitt

Ils manquent vraiment pas d'air chez Mme L'Administration ! ^^

5. Le dimanche 27 novembre 2011, 00:22 par David

@Nitt c'est une vieille dame susceptible, mieux vaut lui répondre poliment

@cs indhal les demandes de la vieille dame sont encore sensées, hein!

6. Le dimanche 27 novembre 2011, 12:20 par Lorenzoo

L'adresse précisait-elle presbytère ?

7. Le dimanche 27 novembre 2011, 15:13 par Jean-Croc le marin

Il y a un point qui me frappe dans ton formulaire : qu'on raisonne par analogie, ou a contrario, la référence quand on ne vit pas seul reste le mariage. Manifestement, ça reste un fondement.

OK, je sais, je suis un vieux rétrograde.

8. Le lundi 28 novembre 2011, 18:07 par David

@Jean Croc: j'y ai songé aussi, tout aussi rétrograde, en y voyant l'affirmation que pour la société, le mariage et l'engagement est plus que la reconnaissance d'une situation maritale, mais une base de société. Et puis finalement. Non. On peut vraiment faire les deux lectures!

@Lorenzoo: adresse neutre. je me suis amusé tout seul. ils avaient raison de m'envoyer le papier, c'est juste moi que ça a fait sourire!

9. Le lundi 28 novembre 2011, 18:48 par jeanduma

Monsieur l'abbé,
Pour faire suite à votre courrier du 26 courant, je vous prie de trouver ci-après nos premières analyse sur votre contrôle social en cours.
Tout d'abord, vous aurez noté devoir déclarer les personnes vivant avec vous, quel que soit leur statut juridique, personne physique, morale ainsi qu'invisibles et glorieuses.
A ce titre, nous vous recommendons vivement de déclarer :
- Dieu le Père, source de tout être,
- le Fils, incarné et rédempteur,
- le Saint-Esprit consolateur ; sur ce dernier, je vous rappelle l'obligation légale d'installation détectrice d'incendie à compter de 2015.
Mon adjoint, Mr Job du Livre, me confirme l'exclusion de la déclaration des avantages en nature reçus de ces Personnes -avantages forts faibles au demeurant-.
Reste à confirmer la situation des avantages en grâce, pour le coup largement plus nombreux selon l'état de sainteté vous concernant reçu des autorités célestes.
Les situations de DIeu Trinité et de Marie mère de Dieu reste à traiter, mais pourraient prendre un peu de temps.
Quant à la déclaration des Saints et autres béats que vous portez en sautoir, en scapulaire ou en médaillon, ce point est inclus dans les déclarations diverses.
Je vous livre ci-joint mes honoraires habituels pour ces précieux conseils, à savoir 3 messes dont au moins une St-Pie-V-dos-au-peuple-en-latin-dans-le-texte, on reste juriste et un tradi-réac, et une-en-rite-zairois-la-danse-de-l'offertoire,
Sincèrement,
Votre conseiller social,
Jean

10. Le lundi 28 novembre 2011, 19:42 par David

@jean: je ne suis en couple avec aucune des personnes sus citées. ;) j'écorche le latin, et la danse plus encore.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top