Aller à la recherche

pfff

18961034

parfois, comme ça, des idées vous tombent sur le crâne, des idées que tout le monde a sûrement déjà eues, le BABa de nos pères et pairs dans la foi, mais c’est bête, on est tout content. Point de génie donc, mais une petite activité pour un groupe très “actif” de confirmation. il fallait donc pas trop de mots, mais de quoi les occuper. Qui dit confirmation dit “souffle”, j’ai donc paisiblement envisagé quelques dizaines de minutes d’apnée silencieuse mais ça provoque des éclats de rire, du gonflage rapide de ballons, un marathon… et puis j’ai repensé à un jeu de sable, consistant à pousser, au souffle et en groupe, un petit tas de sable d’un “rond” dans l’autre, sur une table…

 600[1]

on a donc mis deux tables, une bâche au sol, dessiné des cercles au crayon, et proposé une course. Comme je n’avais pas de sable propre et sec sous la main, j’ai opté pour de la semoule de blé… et le chalenge était lancé. Certains furent rapides et doués, très ! D’autres avec franchement moins de succès. Le moment fut drôle, et amusant… mais à un moment donné, j’ai enfin capté quelque chose.

On ne cesse de demander des coups de pouce à l’Esprit, qu’il nous pousse dans le dos, nous solutionne nos blocages, nous envoie de l’avant… mais un grand coup de souffle, même ardemment demandé, même inspirant, ne pourrait que nous disperser. Il faut des petits souffles en douceur, de tous côtés pour déplacer mon tas de sable vers son point d’arrivée, et c’est comme ça que l’Esprit agit dans nos vies, inspirant chacun dans une collaboration, une influence, un mouvement infime mais nécessaire. Chacun alors prend sa part dans la vie de l’Esprit. Simplement. Nécessairement.

L’espace d’action de l’Esprit est l’Eglise, même dans ses aspirations apparemment contraires. Même d’un  soupir épuisé, il sait se servir !

Commentaires

1. Le dimanche 4 décembre 2011, 12:36 par Nitt

La prof que je suis est conquise ! Chapeau, c'est une idée brillante, et la réflexion qui en naît est inspirante.

2. Le dimanche 4 décembre 2011, 14:11 par sr élizabeth

Même d’un soupir épuisé, il sait se servir........c'est rassurant, merci :)

3. Le lundi 5 décembre 2011, 17:31 par Anna

J'aime beaucoup cette réflexion : c'est quelque chose qui nous conforte dans notre foi quand elle semble s'ébranler.
Et j'aime beaucoup ton blog aussi ;)

4. Le jeudi 8 décembre 2011, 21:45 par Camille

très justes, les p'tits coups de souffle en douceur...Merci pour cette belle image.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top