Aller à la recherche

hiems LIV

Mise en situation. #vismaviedaumonier

il fait froid.
très.
vous avez un groupe de cinquièmes.
vous voulez les sensibiliser à l’autre, celui qui souffre, celui qui perd, celui qui…
vous décidez de leur passer un film.
vous passez quoi ?

Hiver 54 bien sûr.
dans la petite maison “aumônerie” sans chauffage du fond de la cour.
une foi investie, un monde en changement, le soutien des petits qu’on ignorait
l’Eglise qui fait advenir le royaume…

hiver-54--01-g

et juste avant,
vous leur posez la question facile,
la question qui suscite la curiosité, l’assentiment :
“vous savez qui est l’Abbé Pierre ?”

non.
aucun ne sait.
sur 40.

l’Abbé Pierre est mort en 2007. Ils avaient 7 ans.

tout passe, je vieillis Clignement d'œil.
Et maintenant, sans Abbé Pierre, sans Soeur Emmanuelle, sans Mère Térésa, quelles sont les figures d’aujourd’hui communément reçues de foi vécue ?

Commentaires

1. Le mercredi 1 février 2012, 10:43 par David

peut être le connaissaient-ils mais avaient la flemme de me répondre oui. N'empêche, si la réponse avait été évidente, je ne serais pas resté coi comme ça.

2. Le mercredi 1 février 2012, 11:27 par Goéland

Il y a une quinzaine d'années, au caté, on nous demande : "Connaissez-vous des gens de notre époque qui sont des saints ? "

Et les petits collégiens que nous étions de citer l'Abbé Pierre, Sr Emmanuelle, Mère Térésa (qui venait de mourir à ce moment-là).

Les bons petits cathos parlaient aussi de Jean-Paul II.

Et les moins cathos disaient "La princesse Diana !". Sourire crispé de la catéchiste : "Oui, on ne sait pas, elle est peut-être au paradis aussi ..."

Même s'ils n'étaient pas parfaits, ils étaient des modèles de charité.

Et aujourd'hui, je serais bien en peine de citer de tels noms... Qui sont les saints de notre époque que tout le monde connaît ? Quels religieux sont reconnus pour leur dévouement ? Quel prix Nobel de la Paix ? Quelle "personnalité préférée des Français" ? Noah, Zidane et Obama, pfff...

Il y a bien des gens engagés (le Père Devert, d'Habitat et humanisme, Xavier Emmanuelli...) des religieux extraordinaires par leur témoignage (les Frères Jacquard), mais qui les connaît ?

Qui connaît les saints d'aujourd'hui ?

3. Le mercredi 1 février 2012, 11:51 par Guîta

Même constat la semaine dernière .... mais avec des enfants de CM1 !
Mais j'ai entendu pire: la scène se passe lors d'une réunion de rentrée en septembre 1997 dans un école catho très chic de Paris.
Dans le directeur nous propose de faire une prière en mémoire de Mère Térèsa, of course.
Une maman d'élève arrive un peu en retard, en plein " Notre Père" et me dit à l'oreille: " Ah! on prie pour Lady Di?" .....
J'ai toujours eu une grande fascination pour Mère Térèsa, mais je n'ai pu m'empêcher de rire!!
Cette dame avait 3 enfants dans cette école et devait avoir mon âge!

4. Le mercredi 1 février 2012, 11:55 par Nitt

Je crois qu'après des gens aussi flamboyants de charité que Jean-Paul II, l'abbé Pierre, Mère Teresa, il nous faut un peu de temps pour adapter nos regards. Changer de lunettes peut-être.
Je parie que le saint de demain, ou d'aujourd'hui - comme celui d'hier, si on y réfléchit - se trouve à côté de l'endroit où on le cherche.

5. Le mercredi 1 février 2012, 11:57 par Claire

Jean Vanier, le Père Guy Gilbert.... Ils existent c'est certain, mais ne font pas partie des personnes à suivre sur twitter, Facebook et youtube... Le bien ne fait pas de bruit, non ? Après tout le monde n'a pas le charisme des personnes que vous avez citées... Mais avant d'être "connues" cela faisait des années qu'elles agissaient et faisaient le bien autour d'elles.

6. Le mercredi 1 février 2012, 12:01 par s.u.Père François

Abbé Pierre, Sr Emmanuelle, Mère Térésa, Jean-Paul II ... s'ils furent connus à une certaines périodes c'est aussi parce qu'ils passaient à la télé sur le canapé rouge de Drucker, au journal télé (sans rien enlever à leur mérite ni à la qualité de leur témoignage). Ces grandes figures ont marqué les générations qui les ont 'vues'... dans leur salon, à la télé. Certes ils resteront dans la 'mémoire' chrétienne catholique... à condition que des chrétiens continuent d'en faire mémoire justement ! C'est là notre 'mission' de rappeler (de témoigner) ceux et celles qui ont vécu (et qui vivent) l'Evangile... sans attendre qu'ils passent ou repassent à la télé. Si les médias n'en parlent pas qu'importe ! Nous, on en parle et c'est une joie que de leur faire découvrir.

David, qu'ils ne connaissent pas l'abbé Pierre ce n'est pas grave : ce qu'ils attendent c'est que tu le leur présentes et surtout que tu leur dises pourquoi cet homme compte pour toi et ta foi.

Les figures d’aujourd’hui communément reçues de foi vécue, les saints d'aujourd'hui ... sont toi, lui, elle : celles et ceux qu'ils rencontreront ailleurs que sur le petit écran.

7. Le mercredi 1 février 2012, 13:34 par David

@superfrançois: Jean Paul II était sur le divan de Michel Drucker ;) sinon, ok pour la leçon, je suis d'accord avec toi. et leur passer ce film, c'est justement éduquer.

@Claire: ah oui, tiens, mais j'ai pas spontanément pensé à eux.

@Nitt: ou alors de la charité qui brûle de plus près, ou autrement.

@Guîta: pour le coup, les CM1 étaient à peine nés. En même temps, en 54, ma mère avait 3 ans.

@Goéland: allez, on va en trouver, et pas si peu en fait... des convertis (qui a envie d'être aimé), des charitables (Emmanuelli) des brûlés (Lonsdale) allez, on s'y colle.

8. Le mercredi 1 février 2012, 13:57 par Servante d'autel

Des modèles de charité ? Au pif :

  • Guy Gilbert
  • Benoît XVI
  • Les frères et les soeurs de la communauté des pauvres du tiers monde
  • Saint Jean-Marie Vianney (bon okay vu que c'est le saint patron de notre curée on en entends parler tous les jours --")

Ils ne sont pas médiatiques, ils ne sont pas aimés de gens qui n'aiment pas les chrétiens, et pourtant, ils sont charitables...

9. Le mercredi 1 février 2012, 14:17 par Goéland

@ Claire :
Merci pour les noms de Guy Gilbert et Jean Vannier, je n'y pensais pas ! Mais ça me rassure qu'on puisse en trouver, même si on a du boulot pour les faire connaître.

Comment fait-on pour proposer leurs noms pour ce classement des personnalités préférées des Français ?

10. Le mercredi 1 février 2012, 17:30 par David

@Servante d'autel (je vous ai spontanément prise pour une autre, désolé): ma question reste autour des figures "communément reçues"... mais comme le dit le Père François, il nous faut les dévoiler, les ouvrir à la notoriété et surtout les être.

@Goéland: faut les faire fumer de l'herbe, voler les impôts, chanter... et on connaîtra leur liberté de penser

11. Le mercredi 1 février 2012, 17:57 par Artemis

Les moines de Tiberhine, peut être? Autrement, JP2 mais, comme cela fait déjà 6 ans qu'il est mort, ça ne va peut être pas durer.

Et c'est vrai, pour le grand public, les st d'uajourd'hui vont davantage être Muhammad Yunus , des écologistes ou des humanitaires que des religieux catholiques. Il faudra s'adapter. Des saints plus laïcs, plus des collectivités que des personnes individuelles... Et plus de non-chrétiens.

Le succès d'Intouchables montre qu'une petite asso, Simon de Cyrène, peut du jour au lendemain avoir une audience nationale. Encore faut-il après relier son action à un vrai témoignage de foi. Les évangéliques savent le faire bien mieux que les kto.

Prions pour que le Seigneur appelle les saints et les prophètes dont notre monde a besoin.

12. Le mercredi 1 février 2012, 19:55 par Anne-Laure

Je pense comme Nitt que c'est un problème de lunettes : les saints cités ici ont agi dans des domaines où il y avait sans doute beaucoup plus à faire qu'aujourd'hui où, sans aucun doute grâce à leur action à eux, il existe tout un tas d'associations qui se préoccupent de la misère, à côté de chez nous comme à l'autre bout du monde. Ce qui ne veut pas dire que c'est un combat d'arrière-garde et qu'il ne faut plus s'en préoccuper, bien sûr. Mais l'urgence s'est un peu déplacée.
Les saints d'aujourd'hui, à mon sens, ce sont plutôt ceux qui s'attaquent à la tendance au désespoir individualiste de notre époque ; qui pour nous cathos, nous poussent à témoigner de l'Evangile qui nous anime. A commencer par Benoît XVI, mais on peut penser aussi (à plus petite échelle) à Glorious et à tous les groupes qui tentent d'évangéliser par la musique et l'organisation de festivals etc. , aux blogueurs cathos qui investissent la toile (non non je ne citerai personne), aux personnalités qui témoignent de leur foi (et là je pense à Michael Lonsdale ou à Thierry Bizot) ; et sur le créneau de la pauvreté et de l'action sociale, aux fondateurs d'associations comme le Rocher par exemple. Moins directement médiatiques mais tout aussi impliqués.
Autre élément de réflexion : je pense aussi que notre époque souffre d'un attachement trop marqué à tous les petits scandales qui peuvent émailler la vie de chacun. Pas sûre que l'abbé Pierre aurait eu le succès qu'il a eu si l'on avait eu connaissance de certaines de ses prises de position en matière de morale (faute de meilleur mot) au début de son engagement. Pareil pour Mère Teresa et sa nuit de la foi. Parce qu'on leur aurait parlé de ça plutôt que de leur action. Et donc là, c'est peut-être à nous de travailler à bien redéfinir ce qu'est la sainteté (non pas la perfection, mais la capacité à toujours rechoisir d'aimer, pour faire court), et à témoigner de cela autour de nous, en parlant des modèles qui nous inspirent, en étant capable de préciser pourquoi. Et là on les verrait, les saints d'aujourd'hui.

13. Le mercredi 1 février 2012, 20:28 par David

Anne Laure: +1 (je brille par la concision, hein)

14. Le jeudi 2 février 2012, 08:01 par Claire

Je pensais aussi à Nelson Mandela, l'apartheid ne dit peut-être pas grand chose aux plus jeunes, mais c'est aussi un témoin d'envergure.

15. Le jeudi 2 février 2012, 12:47 par Guîta

Perso, je ne mettrai pas Guy Gilbert... mais chacun est libre!
On a oublié Joseph Wresinski!

16. Le vendredi 3 février 2012, 10:11 par céline

Le P.Pedro à Madagascar, le P.Ceyrac...et pardon à toutes celles et ceux qui mettent l’Évangile en oeuvre chaque jour, ici ou ailleurs, dont je ne connais pas les noms, mais mériteraient certainement une guest star dans un DVD, pour dire leur choix et leur combat, leur vie donnée...

17. Le vendredi 3 février 2012, 10:24 par David

@Claire: les figures politiques sont parfois plus ambigues... parce qu'il est plus difficile d'y discerner, parfois, l'engagement religieux.

@guîta; ça lui fait quel âge à Joseph Wresinski?

@céline: oui, des dizaines de milliers, et plus encore, de chrétiens donnés tout simplement, dans l'embrouillamini de leurs bonnes volontés, de leurs maladresses, des mauvaises raisons, des fidélités éprouvées...
OK pour ceyrac et Pedro: quand on en a entendu parler, ils nous restent en mémoire. Bravo!

18. Le vendredi 3 février 2012, 14:16 par Claire

Je suis d'accord, c'est plus délicat, mais dans le livre "Conversations avec moi-même" on ne peut nier la dimension spirituelle de son parcours, sa manière d'aborder les conflits, la non-violence et l'Evangile.
C'était pour trouver des laïcs....pour mettre une femme, même si bien sûr son mari est associé, je citerai Anne-Dauphine Julliand. Les figures qui nous ont marqué jeunes ne sont pas celles qui ont pu marquer nos parents et de même pour nos enfants, l'Esprit continue d'agir ;-)

19. Le vendredi 3 février 2012, 17:23 par David

on me suggère le groupe de "les prêtres" qui donne des sous à des orphelins. Questions esthétiques mises à part, naturellement, me précise-t-on. Ce que je contresigne, naturellement.

20. Le dimanche 12 février 2012, 08:55 par Henri

Nous avons Éric Cantona pour les remplacer. Je plaisante ;-) Aucune idée. Pour l'instant, c'est un, ou une célèbre anonyme. Cela viendra.

21. Le dimanche 12 février 2012, 22:50 par AnnPriss

Allez zou ! Moi aussi je distibue des bons points. Merci Nitt et Anne-Laure, merci Père François.

Et bon. Je n'ai rien contre cet "illustre inconnu", et tant mieux si "cela viendre". Il est sans doute très sympa. Mais dites... je peux jouer le poil à gratter ou l'imbécile de service ? On a l'air malin, hein, à chercher partout le ou la sainte de demain. Z'êtes-au courant que c'est à NOUS de l'être AUJOURD'HUI ?

Ok, je sais, je n'ai qu'à me regarder pour voir que ce n'est pas gagné. Mais raison de plus : AU BOULOT !!!! ;) Avec la Grâce de Dieu !

22. Le lundi 13 février 2012, 02:00 par David

@henri!: étant donné la rapidité de l'ère de la comm, je ne suis pas sûr que les médias laissent quelqu'un déposer de l'épaisseur à la une de l'actu aussi facilement. Devenir public, c'est être "un bon client"... et souvent, pour la même raison tomber aussi vite. On piétine vite ce qu'on adule.

@AnnPris: t'es sûre que t'en rajoutes pas un peu, là, dans le genre "youkaidi les amis"? "ce sera nouuuus dès ce soiiiiir, à nouuuuuus de leeee vouloiiiiiir, pour que la vieeee, qu'on saura partage e r nous donn' l'envie d'aimeeeeer". bon. sinon, on redécouvrira des figures de sainteté, hein.

23. Le lundi 13 février 2012, 10:46 par Tigreek

Je trouve qu'elle a raison, AnnPriss avec son "youkaidi", comme tu dis. Les figures de sainteté, avec ton dernier billet, je dirais bien que ce sont le P. Yance, les chrétiens de Singapour, ceux qui se battent pour qu'existent ceux qui n'ont rien... Qu'ils soient un peu plus que du poil à gratter pour les occidentaux nantis que nous sommes, à regarder tes belles photos sur nos écrans.

Et si tu mettais tes histoires en diaporama, en leur racontant, à tes ados d'aumônerie, ce qu'ils vivent les gens là-bas ? Qu'une femme risque encore sa vie en tombant enceinte, qu'ils n'ont juste rien pour vivre, encore moins pour prévoir demain...

24. Le mardi 14 février 2012, 09:10 par David

okay, okay. calmez vous les filles. je suis d'accord. (en gros, hein, parce que le plus drôle là dedans, c'est que ce sont des figures pas assez lisses pour les journaux... et c'est ce qui les rend intéressants mais "invendables". c'est d'ailleurs ça le souci. On cherche la perfection, et les chrétiens parlent de grâce dans la condition de pécheur. on n'a pas fini de ne pas s'entendre.)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top