Aller à la recherche

depuis 100 heures j'ai

partagé avec des étudiants un dîner tout en parlant de la souffrance
accueilli 60 sixièmes au bord d’un chemin, pour le premier moment des 3 jours de retraite,
décroché mon téléphone juste avant le début pour apprendre une triste nouvelle, ingérable
marché avec les jeunes, traversé une rivière pieds nus, puis couru dans la rivière pour tenter de récupérer, sans succès, la chaussure d’un gars que l’onde taquine avait subtilisée
prêté ma semelle intérieure afin de la coller dans la chaussette de l’animatrice qui a prêté sa chaussure audit jeune,
foncé pour passer l’après midi à dire à chaque niveau de collégiens qu’une de leurs camarades de 3e s’était suicidée, avec le plus de décence et de prudence possible
foncé pour introduire un temps de prière sur l’amour de Dieu, dans le silence
affronté quelques put***s de tempêtes frigorifiantes
parlé du pardon
donné le sacrement de la réconciliation à 21 jeunes
sauté dans les dunes
témoigné de ma vie de prêtre par trois fois
prié de nuit sous le crachin d’un bord de mer
expliqué aux sixièmes le symbole de Nicée Constantinople en sautant sur des tables
incarné un personnage Balinais
célébré l’eucharistie finale de la retraite
prié auprès de cette jeune, qui ne respirera plus dans sa chambre
discuté avec une famille blindée d’espérance quand leur fille vient de les quitter
écouté une famille inquiète de voir la manière dont les jeunes gèrent si difficilement sur FB leurs émotions
choisi avec eux qui parlerait à l’inhumation
trouvé grâce à la famille une sono pour assumer la foule prévue
demandé à des lycéens de faire les courses pour leur repas, en leur confiant mes économies
discuté pendant une heure trente de la mort, du suicide, de la vie et de l’espérance chrétienne avec eux
préparé une église de bon matin
vu deux familles pour préparer à l’arrache le baptême
célébré les obsèques à 10h30. 250 personnes dans l’église, autant dehors. une parole d’espérance, une parole de reconstruction pour les jeunes, mis ma main sur des épaules pour laisser parler, regardé une foule dans les yeux. Gueuler son espérance dans une homélie, c’est la seule parole possible qui ouvre un avenir dans le sombre des larmes.
rencontré un couple pour préparer leur mariage
célébré un baptême, et l’eucharistie dominicale
deux messes dimanche, deux baptêmes aussi.

heureusement, une réunion de réflexion s’est annulée ce soir.

j’ai la vie la plus belle du monde. Au plus précieux, en concentré. j’ai juste un peu les yeux qui piquent.

Commentaires

1. Le samedi 12 mai 2012, 16:16 par David

si on remettait ça en "salaire horaire", ça vaudrait pas le coup, mais en matière de ""vocation"", d'instants pas perdus pour deux sous, on devrait en parler plus souvent

2. Le samedi 12 mai 2012, 16:21 par Nitt

Gueuler son espérance, il ne reste que ça dans de tels moments. Le frère d'une amie s'est suicidé il y a deux mois, elle était chez nous quand l'hôpital chargé de l'en empêcher lui a téléphoné la nouvelle.

Oui, tu as la vie la plus belle du monde, et j'ai un peu les yeux qui piquent quand je te lis.

3. Le samedi 12 mai 2012, 16:26 par David

A chaque fois, on était plusieurs sur tous les coups. Pas les mêmes, mais plusieurs. Heureusement.

4. Le samedi 12 mai 2012, 16:33 par Corine

100 heures... où tu es là, avec, parmi, au milieu d'eux. Comme vous tous, prêtres de nos paroisses. Vos agendas sont remplis d'instants de nos vies, surchargés souvent, débordants. L'impression de ne pas avoir assez d'heures. Mais tous ces instants partagés, chacun de ces instants partagés, nous rendent juste la vie plus belle, ou plus douce, ou plus facile parfois.

5. Le samedi 12 mai 2012, 16:41 par yayon

ça se passe de commentaire...

+1naïk
et moi aussi j'ai les yeux qui piquent quand je te lis (entre autre) et c'est pas à cause de l'écran

cette nuit pendant l'adoration, un viel homme est mort d'un infartcus, un de "nos" Roms juste derrière la chapelle, hurlements, larmes, douleurs de la famille, de la femme de cet homme, empathie... toute la communauté paroissiale d'adoration de nuit s'est retrouvée propulsée un peu malgré elle dans la douleur insoutenable d'une famille... en rentrant j'ai eu beaucoup de mal à me rendormir, ce qui me "rassure" c'est que nous nommes tous UN et cette nuit a été le plus beau des témoignage de cette unité... c'est ça aussi la communion de prière.

Merci David!

6. Le samedi 12 mai 2012, 18:29 par Firenze

Témoignage à couper le souffle.
Merci d'être là vous, les prêtres.
A 200 à l'heure.
Dans le calme ou la tempête.

7. Le samedi 12 mai 2012, 18:35 par lilo

Tu en oublies pas mal ! tu as aussi : chanté " j'ai du bon tabac", consacré une hostie pour l'adoration en 10 minutes chrono, pataugé dans la gadoue, transvasé des kilos de semoule plusieurs fois de suite, et fait vivre des moments inoubliables à beaucoup.... impossible de résister à tout cela sans l'aide de Quelqu'un.
Merci pour ces quelques aventures partagées, merci pour cette espérance donnée.

8. Le samedi 12 mai 2012, 20:01 par David

@lilo: oui, j'en ai oublié pas mal. et dans les 100h en questions, il faut soustraire 26h de sommeil apaisé, malgré le goutte à goutte du volet roulant tout pété. (joué de la guitare, remis des croix, fait pleurer des filles, discuté une demie heure avec une autre, trouvé un plombier, organisé un parking,

et pour rigoler, je suis passé chez les flics tout à l'heure. je leur avais téléphoné ce matin pour les prévenir du bordel potentiel causé par l'inhumation. ils sont passés, n'ont verbalisé personne. Je suis allé dire merci. Ils ont été surpris.

pour le baptême, c'était la petite soeur adorable d'une famille qui avait perdu un enfant en bas âge, il y a qqs années. On peut faire du bien, parfois.

9. Le samedi 12 mai 2012, 20:30 par David

ah, et écrit un article de 1500 signes sur la réception par un jeune prêtre de Vatican II 50 ans après. La rigolade quoi.

10. Le samedi 12 mai 2012, 21:47 par pluie-de-roses

Ce soir,mes larmes roulent a la lecture de votre billet;j'habites près de la famille de NELLY,jepenses a cette famille dans la souffrance car notre fille ne voulait plus vivre il y a quelques années,nous aurions pu etre a leur place.En meme temps je vous salue pour le bien que vous apportez dans les moments difficiles comme dans les bons;prenez soin de vous .

11. Le samedi 12 mai 2012, 22:06 par NicoleA

Une vie passionnante au plus près le l'humain mais il faut avoir la santé ! Prenez quand même un peu le temps de vous occuper de vous , ! Que votre ministère soit joie et espérance, et don ... (une revenante de Provence ! )

12. Le samedi 12 mai 2012, 22:55 par jonastree

Les yeux qui piquent et c'est plus que normal. Le prêtre est un homme avec un coeur gros comme ça, il console, aime et n'oublions nous aussi de le consoler et de l'aimer. Alors si les yeux piquent, on est là Padre.

13. Le samedi 12 mai 2012, 23:28 par Edmond

Heureusement, la semaine qui vient devrait être plus calme... #OhWait

14. Le samedi 12 mai 2012, 23:37 par Eliette

Je crois que je suis restée un moment scotchée à ma chaise après t'avoir lu.
Voila. C'est tout.

Bonne nuit David, repose toi bien.

15. Le dimanche 13 mai 2012, 09:34 par Vianney +

Merci, mon Père ! Merci.

16. Le dimanche 13 mai 2012, 10:14 par Isabelle

...

17. Le dimanche 13 mai 2012, 10:38 par marie-helene

Bonjour David,

Il y a une pub qui passait pas mal d'années qui montrait une femme de ménage prenant les grands moyens pour dépoussiérer une immense table et qui terminait son travail par ce commentaire :
" c'est tant mieux parce que je ne ferai pas cela tous les jours ".

Vous pouvez sans doute légitimement vous dire la même chose : gare à la surchauffe quand même !
Je vous souhaite d'être pleinement heureux dans votre mission de prêtre, de trouver toujours la source de l'espérance... et la niaque nécessaire ( nouvelle vertu théologale) pour vivre et faire face à ces evénements de tout ordre.....
Je vous souhaite aussi, en dehors de vos 26 heures de sommeil chrono, de trouver le temps, la forme et les lieux où vous requinquer .

18. Le dimanche 13 mai 2012, 11:39 par Sophie

Parce que des situations comme celles-ci sont difficiles à affronter tout seul, merci.

19. Le mardi 15 mai 2012, 20:54 par Marc

Et c'est pour tout çà qu'on t'aime, mec !
Mais sinon, la vie est vraiment trop dure pour ces parents qui perdent leur p'tit bout d'chou...

              Nos yeux piquent avec toi...

Ne couche pas trop tard !
Amitiés

20. Le jeudi 17 mai 2012, 01:45 par DO92

On en parle ici :
http://nanterre.paroisse.net/rubriq...

21. Le jeudi 17 mai 2012, 09:45 par Firenze

Billet lu et relu.
Merci à vous les prêtres et à toi qui nous fais partager ces heures si remplies.
Aimer, c'est tout donner!
N'est ce pas?

22. Le samedi 19 mai 2012, 22:39 par ThibaultD

Toujours beau de lire l'investissement des prêtres ! Merci Seigneur pour cette présence ! Merci Père David pour ce témoignage !

23. Le mardi 22 mai 2012, 02:14 par Nanegrub

Votre témoignage m'a fait penser à la vie qu'a menée durant de longues années mon mari, médecin et père de famille nombreuse :)
Bonne route à vous, avec quelques haltes reposantes de temps à autre !

24. Le mardi 22 mai 2012, 07:59 par David

Bien d'accord avec vous... on est nombreux avec une vie un peu précipitée qui a du sens. On ne choisit pas nécessairement de remplir mais à certains moments, on fait simplement ce que doit. et on espère que ça fait du bien.

25. Le lundi 9 juillet 2012, 11:16 par jean

Voilà un bel appel à répondre à la vocation.
Splendide.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top