Aller à la recherche

la Bible essoufflée

Il n’est pas rare, quand je dois Saint-Lazarer (attendre longtemps – trois jours en moyenne – que la SNCF fasse quelque chose pour moi), que je fnacque à proximité quelques dizaines de minute. J’erre, louchant sans envie sur les objectifs photo monstrueux, sur la macboukisation du rayon informatique et ses fameuses promos à 2400 euros, ou glissant un sourcil désabusé sur les meilleures ventes poche et bédés. Je vais systématiquement explorer les nouveautés du 9e art et jeter un œil sur le rayon ésotérisme et religions. Je n’y trouve jamais rien de bien, mais ça donne une idée assez claire de ce qui sort de pas terrible[1] .

Cette fois-ci, ce fut un minuscule opuscule pochocompatible qui agrippa (et héroda) mon regard : Les Plus Belles Paroles de la Bible, aux éditions First, dûment sélectionnées et retraduites par Eric Denimal, pasteur de son état et auteur de la Bible pour les nuls. Pour moins de trois euros, vous avez en poche le nec plus mieux de la Parole Divine, classé par thèmes[2] , version first éditions.

Vous l’avez peut être deviné (la collection s’appelle “le petit livre de Culture générale”), c’est un petit live-coach biblique, avec plein de sentences pleines de bon sens gentillet… ne manquent plus que les gifs animés de cœurs, de colombes et d’étoiles pour l’agrémenter. Rassurez-vous, il n’est pas question d’amour de l’ennemi, de feu sur la terre, d’égyptiens terrassés emmerdés, et Jésus ne parle que d’amour et des petits kawai.[3On avait pioché jusqu’alors dans les philosophies exotiques orientales de quoi équilibrer sa vie, et on découvre là que la Bible aurait quelque chose à dire à l’homme d’aujourd’hui. Enfin, pas vraiment à dire, mais un fatras de jolies-citations à étaler dans lesquelles on pourra puiser abondamment des aphorismes qui illustrent joliment nos choix options de vie bien-être.

J’ai embarqué le machin, sans le voler (le vol, c’est pas bien), et l’ai parcouru avec abnégation. J’imagine qu’il y a deux manières de le recevoir: les yeux embués d’émotion devant tant de vérité humaine, mâtinés de “oooh oui, je vais faire ça” ou atterré devant la vertigineuse ascension d’une telle perfection humaine. J’ai été profondément déçu, pour ma part. Il manquait… TOUT, ou plus exactement l’essentiel. On y parle de Dieu qui aime l’homme, de l’homme qui est bon, de comment être bon, de … Mais Dieu n’y parle pas.

Ma Bible n’est pas un recueil de sentences gentillettes, elle est révélation de Dieu pour l’homme, révélation de sa Parole faite homme, révélation d’un Fils qui se fait don, jusque dans la pauvreté de nos humanités. Ce n’est que parce que je découvre cette initiative de Dieu pour l’humanité et pour moi, sa miséricorde, son appel, la révélation de l’humanité libérée en profondeur, le souffle de l’Esprit que je m’engage sur ce chemin de don. Pas parce que c’est gentil.

Alors, first éditions, ton digest Bible Kawai à 3 euros, tu peux le remballer, il ne me parle pas. Or c’était justement tout l’intérêt[4] .

Blogdavidlerouge-13

Notes :

[1] sorties en "office" mises à part

[2] pour quatre centimes de moins, tu peux avoir aussi le Digest version Taizé du Nouveau Testament… mais les choix de Taizé sont exactement motivés par une cohérence opposée à celle de First Editions.

[3] impossible d’aborder l’amour des ennemis, ou la vie donnée pour celui qui te hait, c’est pas humain.

[4] “acclamons la Parole de Dieu, Louange à toi Seigneur Jésus” et pas “oooh comme c’est mignon”.

Commentaires

1. Le dimanche 28 octobre 2012, 18:33 par David

L'asepsie c'est pas la Vie.

2. Le dimanche 28 octobre 2012, 18:47 par Vieil imbécile

Merci pour ce festival de mots, qui me guérit de mes maux. Mémorable.

3. Le dimanche 28 octobre 2012, 18:53 par David

mes mots rient. ;) ça maintient en forme.
l'idée aurait pu être bonne, mais 80% de citations issues des Proverbes, ou des conseils des potes de Job (si, je vous jure). Même les textes les plus profonds et tranchants prennent par capillarité un redoutable reflet rose bonbon.

4. Le dimanche 28 octobre 2012, 19:35 par Isabelle

"Elle est vivante, la parole de Dieu, énergique et plus coupante qu'une épée à deux tranchants ; elle pénètre au plus profond de l'âme, jusqu'aux jointures et jusqu'aux moelles ; elle juge des intentions et des pensées du coeur." (He 4,12)
C'est sûr que, même écrit en rose bonbon et encadré de coeurs / bouquets de fleurs /colombes (j'ai failli écrire nounours...), ça décape! Mais une Parole vivante et énergique, ça change tout!

Je vais arrêter d'écrire des bêtises en réponse à la question anti-spam... ou agrémenter la réponse attendue d'impertinences. Belle résolution, n'est-ce pas?

5. Le dimanche 28 octobre 2012, 19:46 par Quadrimaman

Ben oui ! L'Evangile c'est du SEL, pas du sucre ! et sûrement pas du chamallow ! merci

6. Le dimanche 28 octobre 2012, 19:55 par F Bon

tout ici serait transposable à la littérature, et merci pour ce billet

ne peux exprimer la même chose de la Bible, mais bien d'accord sur cette violence, et même ses fractures internes (les coupes et dischronies ds Exode), je jongle avec les miennes, principalement celle de Crampon, ma préférée pour cette langue simple et rauque, et Chouraqui pour toutes les nuances, l'écart, le mystère

et toujours retour à cette parole âpre, incantatoire, menaçante, Habakuk par exemple

7. Le dimanche 28 octobre 2012, 21:20 par Gilles GRIMAUD

Moi qui ne suis peut-être (et je n’aurais plus le choix, s’il est par une Constitution désireuse de tous nous inscrire comme enfants de pensée chrétienne et son héritage), qu’un hérétique… Je ne peux que virer viralement vers Pasteur… un autre, et sa trouvaille d’asepsie, et être microbe dans le crobe entier pour m’imaginer oxygène sans reconnaissance d’une part d’un vivant…
Déjà partout ce n’est pas conforme de ne pas obéir à l’officiel des ciels de l’endroit, de la manière à être sans bûcher, et que je n’ai pas lu l’ésotérique et pochocompatible biblique pour les nuls, car ce n’est pas obligatoire encore… Je m’étonne, David, que vos prières soient si sentencieuses vers le bricolage de nos papeteries papoteries depuis 2000 ans, alors que votre foi suffit souvent à me rendre frère de vos regards qui sauraient dire du chantier et son bricolage cette foi que souvent vous dessiner vers qui devine…
Dites-nous encore l’erreur, ce chemin de votre foi…
Par vos billets votre paroisse est plurielle…
Vous êtes trop jeune pour l’aigreur, l’ironie… faites-nous encore danser de votre foi…
Merci pour vos billets.

8. Le dimanche 28 octobre 2012, 22:43 par David

@Gilles: pas sûr d'avoir tout compris. Voyez ça comme votre pizza au Moulin. Si à la place de la farine on vous met de la sciure, et du savon-caoutchouc-ketchup à la place des fromage-viande-saucetomate... ben vous serez déçu, parce que la pizza, c'est meilleur que l'ersatz dégueu. Alors vous aurez peut être envie de reparler de la bonne pizza. Parce qu'elle vous aura manqué. Voilà.

@fbon: l'Ecriture comme Parole adressée, avec un Parlant présent auprès de celui qui reçoit dans la lecture... C'est un champ percutant pour la littérature, non?

@QM (nom jamesbondien s'il en est): la Parole, c'est Quelqu'un, et ça a encore plus de goût que le sel.

@Isabelle: surtout que je vois pas les fausses réponses. Quelque chose me dit que je passe à côté de qqch de bien.

9. Le lundi 29 octobre 2012, 00:54 par Gilles GRIMAUD

J’appends à regarder, c’est un peu comme apprendre à prier…
Ce n’est pas facile d’être fragile… d’être peu
L’âge n’a rien à voir à ce mystère… quand on ne croit à rien et que le temps trépasse…
Je ne crois à rien, cette chose existe…
David dit des choses qui me font poème… et des fois une idée de haine dans sa chrétienté…
Je ne suis pas doué en fausse bible et vraie, en parole et Parole. J’ai juste une éducation chrétienne d’où je suis né, mal compris aujourd’hui, trop sereine de danger qui m’échappe…
Quand David n’était pas né, je lisais moi aussi déjà des BD : Don Bosco ; Le Curé d’Ars ; Jeanne d’Arc ; les martyrs d’Ouganda ; Saint François de Sales et autres prestidigitateurs… la vie des Saints… ; tout ce qui fait les bienheureux et distinctions du bien et du mal que chaque enfant peut savourer et entendre… J’ai même eu un prix de lecture sainte… ou quelque chose de cet ordre…
Aujourd’hui je me demande ce qui a changé : ma bête innocence ; mon incapacité à contenir cette foi naturelle du merveilleux ; ma non-éligibilité à la pureté essentielle ; l’exclusion de l’âge ; la finitude de la foi à qui ne serait ouvrable à la simplicité… un truc qui fait que forcément vieillir c’est pécher…
J’ai vieilli, par le temps forcément, sans rien demander… Le cerveau semble titiller encore et des synapses s’amuser d’un champ des possibles plus ou moins risibles avant que David ironise sur mon extrême-onction dans une église vide de vivants, ailleurs chez MC ‘Do où à la Fnac se battre sur la gondole en bout de rayon, et s’arracher le tout dernier de Mireille Mathieu, pas l’apôtre, l’autre…
Tout ça pour vous dire David, ne changez rien…
Quand vos billets sur mes flux sont du même bois que les autres, je les prends quand même…
Quand vos billets me font autrement poème, je ne vous écris pas, je les garde pour moi.
L’essentiel.

10. Le lundi 29 octobre 2012, 11:12 par Firenze

Je dois être une incorrigible optimiste. Si ce bouquin peut amener un seul de ses lecteurs à la Vraie Parole d'une Vraie Personne, alors ce sera pas si mal et tant pis pour la mièvrerie initiale ( que je devine car je n'ai pas lu, et pas envie de lire)..

11. Le lundi 29 octobre 2012, 13:38 par C.C.

ça me donne une idée de mot à ajouter à votre dicomélie: "homieliser". ça doit être ce que fait l'auteur de ce machin quand il prêche. Le miel, c'est bon, mais se nourrir que de ça, ça devient écœurant (ça doit être pour ça que St JB ajoutait les sauterelles...)

12. Le mercredi 31 octobre 2012, 16:54 par David

bon, j'ai bitché sur le digest tout pourri de 1st edition, mais j'ai une affection toute particulière pour un autre digest, qui a mieux servi le livre qu'il cherche à faire découvrir, et sa Parole, celui de Taizé. Hop, là. et en plus grand si tu cliques. Y a des thèmes aussi, des choix, et ça tend vers QQN. Joie. 

1-Desktop.jpg

13. Le mardi 6 novembre 2012, 12:13 par Aleth

ça pourrait être marrant le "oh, comme c'est mignon"...

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top