le métier de prêtre n'est pas sans danger.

et je ne parle pas ici des indélicats qui se croient obligés de déverser sur l'homme d'églises les tombereaux de haine cuculpabilisée qu'ils feraient mieux d'adresser à leur surmoi qui n'assume pas, ou à leurs cours d'histoires revus à la truelle
je ne parle pas non plus des paroissiens dilettantes qui houspillent le clergé quand on ne leur donne pas ce à quoi ils ont "droit"     
je ne parle pas des mètres carrés de clichés qu'on nous colle à longueurs de TL sur la tronche,
non, je parle du chœur de métier : la messe et ses aléas trinitaires.

Le risque numéro 1, le matin, c'est côté Parole... parce que si certains Evangiles se laissent brosser dans le sens du poil, on a de temps en temps des vacillations dans l'homélie (comme ce matin) quand il s'agit d'arracher les yeux peccamineux, couper les pieds qui déconnent ou de commenter une lecture dont la fine pointe ne sera donnée que le lendemain. Cher Fils, tu ne nous simplifies pas toujours la vie.

L'habileté numéro 2 consiste à ne pas se laisser troubler par les didascalies du missel, d'un joli rouge qu'il ne faut surtout pas lire ou qu'il faut ajuster sans se planter.

IMG_20130523_102154 IMG_20130523_101839 IMG_20130523_102050 mais ça s'apprend.

Non, ces jours ci, c'est l'Esprit qui me bat à froid, sous les différentes comparaisons qu'on lui a attribuées. 
je ne parle pas du  vent, à Cherbourg, c'est le quotidien, ni de la pluie, forcément. Le feu, on gère.

BlogDavidLerouge_680ste trinité_13

mais le souci vient d'une autre image bien courante pour l'Esprit, à savoir la blanche colombe qui a eu pour effet collatéral non désiré d'attirer quelques coreligionnaires à plumes qui roucoulent à tue-tête, planent sous les voûtes, et s'allègent allègrement à 10 cm de mon siège. 

IMG_20130523_091716 ça fait monter grave la pression à chaque froufrou de décollage entendu au-dessus de la tête et ça déconcentre un chouilla.

J'avais donc été tenté de me plaindre des risques du métier jusqu'à ce que je découvre, ce matin, que la rambarde en pierres à quelques mètres au dessus avait fini par trouver la vie trop longue et choisi de se délester de quelques dm3 de caillou pendant la nuit, à l'endroit où symétriquement, je suis sensé me tenir. Si l'Esprit ne tient plus l'unité de l'église, je suis foutu. Sourire

IMG_20130523_091644

voilà, les risques du métier, on vous disait. je ne vois qu'une solution... (surtout qu'il pleut dans certaines églises)

Commentaires

1. Le jeudi 23 mai 2013, 19:33 par Jean

J'aime les commentaires sur les didascalies du Missel.... J'ai appris un nouveau mot, donc...

2. Le jeudi 23 mai 2013, 19:41 par David

@jean, je crois que "pour de vrai" on dit "rubriques"... mais j'aime choisir des mots qui pourraient bien aller, même si ce n'est pas le bon :) on pourrait dire apostilles, ça serait bien aussi. 

3. Le jeudi 23 mai 2013, 19:42 par Arbogasta

Merci pour ce beau fou rire.

4. Le jeudi 23 mai 2013, 20:47 par pluie-de-roses

Le ciel vous serait-il tombé sur la tete ce matin?

5. Le jeudi 23 mai 2013, 21:43 par Nitt

Juste "^^".
Tu me fais poiler quand tu veux. Et même, frémir un peu au début quand tu parles des paroissiens levés du pied gauche ou des pas-paroissiens qui révisent leur histoire de France à la truelle.

6. Le vendredi 24 mai 2013, 08:09 par David

@nitt, c'était juste histoire d'écrire avec ce soupçon d'emphase et de mots rigolos que j'utilise pour m'amuser un peu. Les "agressions" sont rares, et souvent plus pathétiques qu'agaçantes.

@pluie de roses; non, simplement bercé, bébé, très très près du mur.

@Arbogasta: j'avoue avoir été réellement distrait par ce morceau de caillou éclaté sur le sol. Alors mieux vaut en rire #latechniquedu"riddikulus"pourles"épouvantards

@Jean: pour de vrai, on dit "rubrique" (en rouge) mais c'est moins joli que le "didascalies" du théâtre...

7. Le vendredi 24 mai 2013, 08:37 par Tigreek

J'aime ta technique du "riddikulus" :)
Merci !

8. Le vendredi 24 mai 2013, 09:02 par lilo

Un prêtre qui regarde le ciel d'un air inquiet pendant la messe, ça fait désordre... ceci dit, il suffit "d'arracher les yeux peccamineux", et tu ne vois plus ni fiente, ni morceau de rambarde !

9. Le vendredi 24 mai 2013, 12:43 par pluie-de-roses

Je ferais descendre sur vous une pluie de roses....

10. Le vendredi 31 mai 2013, 23:58 par C.C.

"didascalies", c'est le mot qu'on utilise pour le théâtre ... "rubriques", ça doit venir du fait qu'elles sont écrites en rouge, justement (et ça, ça ne date pas d'hier: suffit de voir les vieux missels qui traînent dans les sacristies...
Moi, j'ai déjà vu un vieux pigeon déplumé et nettement handicapé qui boitillait autour de l'autel et qu'on s'efforçait de chasser avant le début de la messe. d'où la remarque faussement indignée d'un assistant: "C'est une paroisse d'où on chasse l'Esprit Saint?" (pour une paroisse confiée à une Communauté charismatique, c'est pas mal!!!) Faut dire qu'il avait l'air un peu mal en point, l'Esprit Saint! C'est pas lui qui aurait remonté la paroisse lui tout seul! Bon, mais chez vous, on est bien protégé contre le feu au confessionnal et au baptistère (endroits clés s'il en est!) , c'est pas mal non plus! Que dirait St Jean Baptiste?
Mais votre armée de colombes vous fait au moins prier avec ardeur que vos paroissiens soient si recueillis qu'ils ne remarquent rien si un "porte bonheur" vénitien vous tombait sur la tête!

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.