BlogDavidLerouge-216Avant, en photo, je n’étais passionné que par les visages qui savent tous exprimer, en deçà du sourire choisi, quelque chose de la beauté intérieure qui les habite. Il suffit de patienter un peu, et déclencher quand on reconnaît dans l’économie des traits ce moment où la personne passe. C’est une affaire de patience, de confiance, et de regard amoureux sur cette intériorité qui affleure sans cesse dans l’éclat d’un regard, la paupière qui se plisse, la commissure des lèvres qui se tend ou qui tremble.

Depuis quelques temps, la beauté de la nature comme des constructions humaines se met à me toucher tout autant, mais je bute sur une vraie incapacité à rendre l’émotion, la finesse ou la vibration que l’œil perçoit tout naturellement… cet équilibre entre le détail dans le tout, l’éclat dans le terne, la proportion dans l’environnement… toutes ces données que le regard en mouvement permanent procure à notre admiration. Ma première tentation est d’utiliser l’outil qui décale, l’objectif fisheye qui rend, à 180° et dans des lignes toutes courbées, l’ensemble embrassé par le regard. Il magnifie les ciels, déploie les architectures, et surprend assez pour donner envie de mieux regarder.

Mais une autre tentation me taraude, non loin du touriste japanisant : celle d’inscrire dans le cliché le péquin, le quidam, le passant. A l’inverse du touriste qui veut asséner la présence amie dans le site renommé, c’est souvent la silhouette en contre jour ou traversant l’espace qui m’attire… Je ne veux pas pouvoir l’identifier, d’ailleurs souvent je ne sais pas qui je photographie, mais il vient poser l’homme dans le paysage, la proportion dans le cliché, la vibration dans le figé. Serait-ce le fameux nombre d’or des envergures humaines qui vient gratter l’immobilité ? ou un hommage délicieux à Sempé ? ou plus simplement le fait que le monde me touche parce qu’il est habité, regardé, lieu de prière ou de contemplation, la beauté se donne à écouter.

 BlogDavidLerouge-179
BlogDavidLerouge-223BlogDavidLerouge-176BlogDavidLerouge-219BlogDavidLerouge-222BlogDavidLerouge-213
BlogDavidLerouge-244
BlogDavidLerouge-246

et les photos des billets précédents…