Aller à la recherche

74 cm

 74_cm_de_bibles_-_Copie.jpg

Sans compter les doubles, voire les Nouveaux Testaments en 5 exemplaires, ou la traduction en allemand, il y a dans mon bureau soixante-quatorze centimètres de Bibles en tous genres. Trois BJ dont deux qui se collent sans souci dans la poche, cadeau de profession de foi, c’est la plus écrite, la plus lisible en version précise. Un nouveau Testament et une Bible GF en traduction œcuménique, document de travail, plus lisible mais moins fluide, notes complémentaires hyper appréciées, … une Bible Bayard jamais vraiment lue ni même ouverte sauf pour la critiquer, un NT de Sr Jeanne d’Arc pour la traduction un peu roots, une Bible Osty avec notes, pour le cas où, une Bible Segond pour la Bible-à-pas-cher, une Gidéon sauvé d’un caniveau, une Sainte Bible pontificale, transmise familialement et offerte par mes parents le jour de l’institution comme lecteur et acolyte, trois en langue originale (dont une pour bluffer sans frais), une sélection  via Taizé à la traduction inhabituelle et pas mal de traductions pour la liturgie. (sans parler de celles qui sont dans mon pc, ni de celles que j’ai ostensiblement boudées comme la Bible des peuples, celle en français courant, et les pseudos bibles à destination des enfants)

La Bible pour la liturgie est probablement une des moins précises, des moins fidèles, des moins documentées, notées… et pourtant c’est celle que j’utilise le plus dans mes lectures, mes groupes de travail biblique, ma prière… On y choisit parfois un mot pour un autre, on y tourne autour du mot, on change, on simplifie… mais c’est surtout celle que j’entends chaque jour, celle où mon expérience de lecteur est la plus totale, faisant le lien entre ma lecture attentive et ma réception liturgique. Elle fait sens.

Je suis très content que l’AELF ait enfin réussi à traduire entièrement cette Bible, au-delà des péricopes liturgiques, qu’elle l’ait éditée en papier à cigarette blanc, avec un interlignage suffisant et une mise en page aérée sur UNE colonne. Ici pas de notes de bas de pages techniques sur le contexte ou des explications historico critiques, mais des notules pour expliquer le choix du terme traduit, ou les variantes envisageables, des intros denses. On nous y explique qu’il a fallu contourner des difficultés de réception à l’oral (battit/bâtit/a bâti/abbatit), des phrases difficiles à prononcer (“le juge sans justice” est devenu “le juge dépourvu de justice”), des sons ambigus (nazir -> nazi)… Tous les textes sont destinés à être compris par des auditeurs qui n’ont ni le texte, ni les notes de bas de page sous les yeux, et ils doivent même parfois être cantillés, ce qui amène une contrainte stylistique et rythmique supplémentaire. Parfois, dans la marge, on explique que le texte grec a été utilisé, et a été inscrit le jour où le texte résonne dans l’eucharistie. Ce n’est pas une bonne édition critique, mais c’est une bonne édition de la Parole de Dieu, une parole proclamée, reçue, méditée, vécue.

A recevoir, donc !

Commentaires

1. Le lundi 25 novembre 2013, 16:34 par Vieil Imbécile

Un petit plus pour Osty et Soeur Jeanne d'Arc...

2. Le lundi 25 novembre 2013, 18:51 par Corine

82 cm du vieil Hugo, 58 de Mouawad ;-) ... 1m 15 de manuels scolaires aïe. 47 de Bibles mais les trois tomes en livre de poche pèsent gros et les trucs juniors pas mal aussi ;-) On me demande à quoi je joue ce soir avec mon mètre-ruban. Je mesure ce que j'aime ;-)
un p'tit plus pour l'interlinéaire.

3. Le lundi 25 novembre 2013, 19:49 par Zabou

Et le poids ?
"Pondus meum, amor meus" ! :)

4. Le lundi 25 novembre 2013, 20:05 par David

@zabou: 18.3kg. (c'est quoi cette citation de top modèle?)

@Corine: j'ai aussi des mètres linéaires d'autres choses, mais je ne les aligne pas, pour éviter la nausée. ;) (quoique j'ai vidé mes bibliothèques cet été de tout ce que je ne relirai pas. (il reste peu)

@vieil_imbécile: j'aime tjs autant la Bible de la Liturgie, parce qu'elle s'adresse. :) (mais bon Osty, BJ et TOB sont bien aussi, je trouve Jeanne d'Arc ludique.)

5. Le lundi 25 novembre 2013, 20:13 par Zabou

Au contraire, une vraie belle citation pour ne pas hésiter à gagner tant en épaisseur qu'en profondeur mais seulement en Lui... moi, ça me plaît bien comme idée ! :)

6. Le lundi 25 novembre 2013, 20:33 par Corine

Vider (définitivement) ses bibliothèques: expression inconnue à mon bataillon. ;-)

7. Le mardi 26 novembre 2013, 11:01 par Tigreek

Je remarque que tu as, quand même, une BHS et un interlinéaire pour le NT... Les apparences sont sauves ! ;) (hein quoi, comment ça les protestants sont taquins ? :D )

Je n'ai pas acquis la version liturgique... Mes préférences vont à la Bible en français fondamental, la TOB, et la Segond... Que je lis souvent en interlinéaire avec grec ou hébreu... Les réflexes de théologien donnent une nouvelle perspective à la moindre lecture...

8. Le mardi 26 novembre 2013, 11:12 par David

@tigreek: en fait, s'il faut que je "bosse", je vais chercher mes Bibles avec les notes qui vont bien et la traduction aux petits oignons (BJ ou TOB de préférence, Osty aussi, interlinéaire/nestléAlland/Jeanned'Arc mais sans notes) mais dans mes usages avec des gens, je liturgise... pour que les liens se fassent.

9. Le mardi 26 novembre 2013, 15:07 par Nitt

Deuxième cours sur la Bible avant-hier soir, nous avons (re)parlé des différentes versions possibles et ils m'ont mis l'eau à la bouche avec une version... attends que je la trouve dans mes notes... la Bible de Chouraki (j'espère ne pas me tromper d'orthographe).
Avec ma petite bible de Jérusalem et mon NT de l'Emmanuel, je me sens un brin pauvre.

Il paraît que la pauvreté plaît au bon Dieu, alors rien n'est perdu ! ^^

10. Le mardi 26 novembre 2013, 17:10 par David

@Nitt: laisse-tomber Chouraki, qui est bien proche des expressions et du style hébreu, bien rêche comme il faut (nan, rêche, c'est pas du verlan), viens directement avec ta Bible en hébreu non vocalisé, édition critique. Prends ta LXX pour les liens néotestamentaires basés sur cette version, et le Nestlé Alland, en lisant systématiquement les variantes du Sinaïticus.

ou alors, tu peux aussi envisager que la BJ est déjà une très bonne traduction (comme TOB, Osty et qqs autres en vrai français) et que la Bible de la liturgie est une traduction pas parfaite mais qui situe bien sa Bible en dehors du sens ultra précis du charognard moyen de l'historicocritique.

11. Le mardi 26 novembre 2013, 18:27 par Firenze

Pas vu Zebible.
Z'ai fait une formation dessus avec une des rédactrices.
Et les notes ou thèmes peuvent être intéressants quand on bosse avec des zeunes.
Sinon la traduction est en français courant...

12. Le mardi 26 novembre 2013, 21:05 par David

@firenze: je ne l'ai pas, Zebible, même si j'aime l'idée des parcours, des cheminements, des notes. je conseille parfois. La traduction en français courant m'intéresse pas vraiment... du coup, je l'ai pas.

13. Le mercredi 27 novembre 2013, 09:11 par Tigreek

@Firenze et David : Zebible passe très bien avec les ados, ça leur donne des pistes, des questions avec lesquelles ils reviennent parfois... Du coup, quand tu l'offres, il faut être prêt à accepter les débats en retour ! ;)

@David : "charognard moyen de l'historicocritique", tu n'y vas pas un poil fort là ? :) Rien n'empêche de passer par l'historicocritique pour revenir ensuite à une version plus "liturgiquement ajustée"... Non ?

14. Le jeudi 28 novembre 2013, 20:42 par David

@tigreek: le charognard, c'est celui qui ne se nourrit que de corps morts... et l'exégète historicocritique, aussi. (cela dit, c'est intéressant et utile, hein, mais sec comme une momie qu'on dépiaute, voilà)

15. Le lundi 2 décembre 2013, 20:52 par Isabelle

Pas mesuré le nombre de centimètres de Bibles à la maison, mais il y en a un certain nombre déjà (d'aucuns dans mon entourage diraient un nombre certain). Alors quand j'ai demandé la traduction liturgique pour Noël, j'ai surpris. Mais je tiens bon: je l'attends avec impatience!

16. Le mercredi 8 janvier 2014, 09:07 par Jérôme

Bonjour,

Quand on regarde les variantes textuelles, on se rend compte que les omissions ou ajouts sont utiles et rendent plus fluide le texte, sans en modifier le sens.
La qualité littéraire est plutôt satisfaisante sans trahir le texte.
C'est tout l'art de la traduction: allier le génie de la langue sans perte théologique.
Les traductions plus précises ont un autre but et peuvent être utilisées conjointement.

Par contre, j'ai la version petit format et les caractères sont vraiment petit. La version grand format doit être plus agréable.

17. Le mercredi 8 janvier 2014, 19:24 par Snorkies

32 cm sans compter les "trucs pour enfants" qui sont ... dans la chambre des enfants.

ça fait un peu concours d'ados "mâles" non ? :p

Dans la bibliothèque des grands :
- 4 Segond (dont 3 en version poche avec couverture souple, et toutes griffonnées de notes et citations diverses mais y'en a une à laquelle il manque des pages mon fils l'ayant "customisée" quand il était bébé, mais j'arrive pas à jeter une Bible),
- 2 BJ dont une assez ancienne,
- le nouveau testament de la Pléiade,
- un nouveau testament version "témoins de Jéhovah" reçu dans la rue un jour,
- une Bible du Semeur arrivée chez nous je ne sais comment,
- une belle "je ne sais quoi" couverture cuir et tranche dorée offerte par le pasteur lors de notre mariage,
- une autre "je ne sais quoi" du 19eme siècle toute petite avec couverture en ivoire sculptée et les dates de pâques pour les années 1850-1870 surement la BJ de l'époque.

Mais bon elles racontent toute la même histoire par contre !!!

18. Le jeudi 9 janvier 2014, 00:46 par Nitt

Je reviens un peu tard, mais je reviens quand même (et toc) : ta réponse fait un peu peur, je crois...
Pour ce qui est de l'historico-critique, on va être servis, manuels d'étude à l'appui. Prochain cours dimanche... je penserai à toi !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top