Aller à la recherche

A tes côtés

Dimanche 13 juin 2004 vers 16 heures et quelques
img020.jpg
un fluet et un replet s’étendent sur le sol de la cathédrale,
l’un pour devenir prêtre, l’autre diacre en vue du sacerdoce,
deux corpulences, deux histoires, deux choix,
une même litanie, un même don, un même Esprit.

18 décembre 2013, au soir, on vient de retrouver Emmanuel
étendu près de sa voiture, seul, sur le mont Besneville.
Il avait cinquante ans, il était prêtre depuis huit ans.

Vie donnée, vie lancée vers le ciel.
Nul n’est immortel.

Commentaires

1. Le jeudi 19 décembre 2013, 10:49 par David

Pour l'instant, on ne sait rien de plus. Simplement, Emmanuel s'est donné la mort, sans que ses proches ne l'aient vu venir. C'est forcément un traumatisme pour tous, et un geste qui sidère encore plus quand il s'agit d'un prêtre. Il y a  de la délicatesse, de l'humilité à trouver dans nos manières d'accueillir cette nouvelle, et de la porter. 

A quelques heures de Noël, vous pouvez prier pour lui, sa maman, ses amis, ses frères prêtres, son évêque juste arrivé, et les communautés qui ont tant reçu de lui. 

2. Le vendredi 20 décembre 2013, 08:28 par David

et forcément, ça ranime, autrement, ce vieux billet. il y a deux ans. 

http://davidlerouge.fr/index.php?post/2011/11/09/hymne-pascal

l'inhumation a eu lieu lundi 23 décembre à 15h à Picauville, je posai l'étole sur le cercueil.  

Page top