Aller à la recherche

pardon

“Bénissez moi mon père parce que j’ai péché, je ne me suis pas confessé depuis 2 semaines, février, Noël, Pâques l’année dernière, 55 ans

je.

il y a beaucoup de manières de commencer le temps du sacrement du pardon, entre les bénissez-moi mon père, les je confesse à Dieu, les actions de grâce, les “mmmmh, je sais pas quoi dire, ça va plutôt bien”, les petits papiers qui sortent de la poche, les silences gênés, les “moi ça va, mais madame machin, l’autre jour, elle…”, les pleurs, les “je m’asseois ou je me mets à genoux?”, les commencements cash, rapides, haletés, les citations de la parole de Dieu, les “je viens ici pour répondre à la demande de la vierge Marie “, etc. etc.

C’est quasiment toujours une épreuve de venir déposer ses péchés dans l’oreille d’un prêtre, mon amour est souvent trop propre pour consentir à confesser ses saletés. Même si, bien sûr, l’après est presque toujours libéré.

Comme prêtre, d’un sourire, d’un geste, d’une attitude, il nous faut inscrire cette rencontre dans le cadre sacramentel. C’est rarement simple, parce que ce sont rarement les mêmes circonstances. Alors quand j’entends le “bénissez moi mon père” ou pas, je fais à chaque fois le signe de croix, et commence par une prière les yeux fermés, les mains ouvertes (parce que la bénédiction en question, j’ai jamais compris ce qu’elle devait être)…

“que le Seigneur soit dans votre coeur et sur vos lèvres pour que vous puissiez confesser l’amour et la miséricorde de Dieu déjà à l’oeuvre dans votre vie, et déposer devant Lui le poids de votre péché afin de pouvoir accueillir son pardon.”

parfois, j’adresse cette prière directement à Dieu, puis, dans la prière, on peut commencer…

Commentaires

1. Le lundi 21 avril 2014, 10:21 par David

si quelqu'un peut d'ailleurs suggérer à l'AELF de modifier la page sur le sacrement du pardon, il serait bien aimable, parce que perso, là, j'ai RIEN compris:
http://www.liturgiecatholique.fr/Co... (déjà le hiatus entre titre et url est pas mal)

2. Le lundi 21 avril 2014, 22:10 par Anne SO

de même j'ai rien compris !!!!!!
Il y a un mix de plein de choses ça veut rien dire.;. on ne peut pas dire que ça aide à vivre le sacrement !!!!!
Mais l'important c'est qu'Il est ressuscité !!!!!!

3. Le lundi 21 avril 2014, 22:19 par David

Hey Anne So, t'as eu une promo sur les points d'exclamation? (et joyeuses Pâques, hein :) )

4. Le mardi 22 avril 2014, 11:17 par Vieil Imbécile

Bon... faut dire quoi, alors ? moi j'aime bien #bénissezmoimonpère

On peut arriver avec votre prière écrite sur un chtiot bout d'papier et la montrer au prêtre ?
Ou bien vous pouvez la faire rajouter au rituel ? Elle me botte bien :)

5. Le mardi 22 avril 2014, 11:20 par David

@vi: ah nan mais la prière que j'ai écrite, c'est pour le prêtre. Pour le pénitent, j'ai pas trop d'idée.

6. Le mardi 22 avril 2014, 12:14 par Vieil Imbécile

Je sais bien, c'était juste pour suggérer finement au prêtre de dire votre bottante prière :)

7. Le mardi 22 avril 2014, 18:25 par Tigreek

Et puis, en plus de la difficulté à dire "tout ça" (difficulté que je n'ai retrouvée que dans le cabinet d'un psy...), il y a la surprise puis la douleur du refus. Si, si, un refus de confession. Un refus du pardon. Je vous assure. Ca fait juste super mal quand on se le prend dans la tronche, et ce d'autant plus qu'on l'a déjà reçu, ce pardon, étant enfant, et que depuis j'avais l'impression que rien n'avait changé. Et en fait, il semblerait que si.

8. Le mercredi 23 avril 2014, 17:56 par un nom

en farfouillant sur internet depuis quelques années (à chaque fois que je ne peux pas ne pas me confesser : pâques et Noël en fait) avec l'espoir de faire de ce RDV chez le dentiste quelque chose qui ressemble à une démarche d'adulte, je suis le plus souvent tombé sur des listes.
Et peut être parce que c'était lui, moi, le bon moment, va savoir, mais avec ce texte ci http://www.stignace.net/confessions... que l'on peut trouver un peu plus complet si on cherche un peu, j'ai eu l'impression de trouver le début de ce que je cherchais confusément.
Si jamais ça pouvait être utile d'une façon ou d'une autre à quelqu'un.

En tant que prêtre avez-vous déjà organisé un temps d'échange ou de catéchèse sur ce sacrement ?

9. Le mercredi 23 avril 2014, 18:11 par David

@un nom: oui.

10. Le vendredi 25 avril 2014, 12:17 par Vieil imbécile

Fécond quiproquo... tout ça m'est resté, dans ma vieille caboche.
Finalement, ça donnerait un bel acte de contrition "Que le Seigneur soit dans mon coeur et sur mes lèvres pour que je puisse confesser l’amour et la miséricorde de Dieu déjà à l’oeuvre dans ma vie, et déposer devant Lui le poids de mon péché afin de pouvoir accueillir Son pardon".
L'ancienne forme est belle par son poids de tradition, mais le "parce que" de la version française me perturbe. La nouvelle forme me semble trop édulcorante. La vôtre est décidément chouette :). Faut la mettre en avant, en profitant du prochain changement de lectionnaire...

11. Le vendredi 25 avril 2014, 12:54 par David

@vi: oui, c'est une idée intéressante, mais ça manque encore un peu de ferme résolution, de contrition, toussa... en fait, je crois que j'aime bien l'ancienne, quand elle est profondément dite. en vous lisant, je ne suis même pas sûr de savoir ce qui est "la nouvelle" ou 'l'ancienne'. Et je me demande même, si pour les collégiens, j'en n'ai pas écrit d'autres parfois. Bon. A creuser, pour que ça puisse être bien partagé

12. Le vendredi 25 avril 2014, 13:02 par Claire

A lire la page de l'AELF il faut être très en forme pour aller se confesser. Le sans complaisance, est assez rude je trouve; la Parole de Dieu ne me paraît pas spécialement complaisante, mais plutôt exigeante.... Aller trouver un prêtre, avouer ses fautes en vérité demande déjà un effort, avoir le désir de cheminer davantage vers Dieu nécessite-t-il de rajouter sur nos épaules le parpaing de nos erreurs et limites ? Ciel je deviens révolutionnaire ;-)

13. Le vendredi 25 avril 2014, 13:16 par Vieil imbécile

@David c'est vrai qu'en l'état actuel votre formule serait peut-être plus un acte d'attrition que de contrition... :)

14. Le vendredi 25 avril 2014, 14:43 par David

"A la lumière de ta Parole et de ta miséricorde, je reconnais mes péchés, Seigneur, et j'implore ton pardon. Je veux être libéré du mal, conformément au baptême auquel tu m'as appelé. Fort de ton secours et de ta grâce, je prends la ferme résolution de m'éloigner du péché, de me repentir et de vivre de ton Amour."

plus compliqué, impossible à mémoriser, et j'ai pas réussi à caser que le péché déplaisait et offensait Dieu. Pfff.

15. Le vendredi 25 avril 2014, 14:53 par Vieil imbécile

Z'avez pas un bouton "J'aime" ? :)

Il me semble de toutes les façons que mon péché attriste Dieu plus qu'il ne L'offense.

16. Le vendredi 25 avril 2014, 16:16 par Vieil imbécile

Tiens, j'ai essayé de traduire l'Actus contritionis...
"Mon Dieu, de tout mon cœur je me repens de mes péchés, de tout mon cœur je me désole de pécher. Je m’en désole non seulement par crainte du juste châtiment, mais surtout parce que mes péchés Vous attristent, Vous si bon et si au-delà de mon amour. Je prends la ferme résolution, avec l'aide de Votre Grâce, de ne plus pécher et de me préserver des tentations. Amen".

Bon, on se voit dimanche sur la grand'place latine, hein ! :)

17. Le vendredi 25 avril 2014, 17:01 par Zabou

iMihi placet /i ... pis c'est tout ! :)

18. Le vendredi 25 avril 2014, 18:39 par Vieil imbécile

J'aime ton mihi placet.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top