Aller à la recherche

Rengaine

Je ne suis pas peu fier. Je crois que je viens d’exploser les capacités trollesques et virales du genre homélie.
Tout est la faute d’Anne Sylvestre, la chanteuse. Et d’Anne Claire, la blogueuse. Cette dernière partage avec la première une aversion toute mélodique pour ce best of du piano débutant que constitue, tu l’as deviné, la lettre à Elise. Face à cette antipathie beethovienne, je me suis fait un devoir d’acquérir, afin de l’offrir aux enfants d’Anne-Claire une serinette merveilleuse.

Si tu ne sais pas ce qu’est une serinette, c’est tout simplement une jolie mélodie gravée en relief sur un cylindre que tu fais tourner mignonnement à l’aide d’une petite manivelle et qui fait résonner de minuscules lattes métalliques et sonores.

IMG_6684

A vrai dire, ça ne fait presque pas de bruit dans le fond de la main, et c’est là que repose toute l’astuce.

J’ai donc sorti la serinette au cours de l’homélie et personne ne l’a entendue. C’est un peu comme la Parole de Dieu. Quand ça reste Parole, mots et sons, quand ce n’est pas accueilli, c’est à peine audible, ça ne change rien pour personne…

Mais si tu poses la serinette sur une caisse de résonnance, une table, une boite, un micro, alors le son se déploie. Même son, mais une ampleur bien différente.

Il en va de même de la conversion avec la parole de Dieu. Si on en reste à des mots, et une attitude intellectuelle… mais si cette conversion s’appuie sur le corps, alors tout change et la mélodie me dépasse, et rayonne. Quels corps?
mon corps de chair, celui qui me fait agir, celui des relations, celui de ma vie
le corps du Christ, Eglise, qui donne l’ampleur à mes petites conversions et les fait résonner.

et l’organiste, sympa, continua à jouer le thème après l’homélie. Oui, ta journée est foutue.

(et oui, j’ai trouvé le truc de lecture automatique en boucle Rire)

Commentaires

1. Le dimanche 25 janvier 2015, 13:06 par David

et le lien avec la choucroute ? (les textes de ce dimanche) diras tu...
la conversion et la suite du Christ, cet aussitôt à vocation accomplie, ne peut se vivre que dans cette mise en pratique, ce lien avec l'Eglise. hop.

(et je t'épargne la partie sur l'évolution de l'attente salvifique chez Paul et sur le rapport au temps chez les chrétiens, hein)

2. Le dimanche 25 janvier 2015, 15:17 par Anne-Claire

Au jeu du cadeau pourri, je crois que je gagne quand même. #Bonnet
Voilà ;-)

3. Le dimanche 25 janvier 2015, 16:54 par Nathalie

Pas si sûr Anne-Claire, pour peu qu’une âme généreuse ait l’idée de broder votre écusson sur un Music Beany – bonnet tricoté musical - qu’il suffira d’appairer à cette délicieuse musiquette mp3, et hop … En voilà un beau cadeau, la tête au chaud. Autonomie de la batterie intégrée : 4h. Il n’est jamais trop tôt pour commencer son purgatoire… :)

4. Le dimanche 25 janvier 2015, 20:19 par David

je crois que vous sous-estimez totalement les cadeaux de ma soeur #pasassumablesengénéral (chaussons Shrek, Bonnet anniversaire avec des bougies dessus, panthère rose géante, église playmobil pour les mariages, et je crois que j'en oublie)

5. Le dimanche 25 janvier 2015, 21:25 par Nathalie

Ah oui, quand même !… À Noël, en cherchant des albums chez Disney, je suis tombée en arrêt devant les pantoufles Yoda de Star Wars pour hommes, semelle rembourrée antidérapante… avec la mention publicitaire : Existe-t-il des chaussons plus confortables dans toute la galaxie ?… Il faudra que je pense à donner ce lien à votre sœur. :)

6. Le dimanche 25 janvier 2015, 22:54 par Nitt

Pas merci. La lecture automatique qui démarre dans le troisième onglet et après laquelle on court en s'affolant parce que c'est désagréable, ce son aigrelet qui commence sans y être invité, (déjà que souvent les vidéos se lisent toutes seules maintenant avant qu'on sache si on a vraiment envie de les regarder)... c'est pas charitable.

Merci. Parce que grâce à toi, j'ai fait écouter la Lettre ouverte à Élise à mon mari. Après lui avoir raconté les Fabulettes que j'écoute avec futur-bébé, histoire de lui faire une culture musicale avant l'atterrissage... la boucle est bouclée. :)

7. Le dimanche 25 janvier 2015, 22:56 par David

c'est pour que ça rentre... c'est efficace, hein?

et c'est pas aigrelet, c'est "la lettre à Elise" :)

 

 

8. Le lundi 26 janvier 2015, 14:29 par Claire

Si j'ai bien compris ce n'est pas du pipeau ;-) !

9. Le lundi 26 janvier 2015, 21:39 par Zabou

Tour du soir sur ton blogue...
... je pleure.

10. Le lundi 26 janvier 2015, 21:45 par David

LE CORPS, LE CORPS, TOUJOURS UNE FOI VECUE DANS LE CORPS.
mi ré# mi ré# mi ré# mi
(ça entre?)

11. Le jeudi 29 janvier 2015, 00:47 par Nitt

J'ai passé deux ans à essayer de retenir par cœur la lettre à Élise. Deux ans à peiner au piano à chaque fois que j'en trouvais un pour m'entrainer. C'est jamais rentré.
Donc en plus d'être pénible à écouter, c'est un "échec d'apprentissage musical" en ce qui me concerne.
Alors quand on m'a fait écouter Anne Sylvestre des années plus tard, je l'ai pris comme une jolie revanche. :)

(Aaaah, le tractopelle, j'en peux plus. C'est en effet une excellente blague.)

12. Le jeudi 29 janvier 2015, 08:14 par David

Nitt, je connaissais cette histoire, et du coup, j'ai fait exprès de choisir cette serinette pour te pourrir le moral via une homélie à Cherbourg. C'est dingue. ;p (ah ben nan, au fait... elle est juste un peu rengaine... en version trompette, le générique de carrefour de Lodéon aurait été parfait ;p)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top