Aller à la recherche

chapelles

Suivant les recommandations de l’OMS concernant la vigilance sur les intolérances alimentaires, source de nombreuses pathologies, l’Eglise catholique renonce à l’unicité du rite romain pour diversifier ses propositions

1. messe sans gluten
2. messe sans alcool (sur autorisation expresse du vatican)
3. messe sans traces de fruits à coque, lait de vache, pollen, graine de moutarde, chèvre, sang…

hostie-pour-coeliaques-25-pi-ces-sans-gluten_1256d1524e4abc593c03319ccd18aac4.image.330x330.jpg

mais fin d’étoffer sa proposition et de coller à la demande, on pourra aussi opter* pour la
                    (* parce que ça serait quand même vraiment mieux...)

4. messe sans geste de paix
5. messe sans latin ni mention du sacrifice
6. messe sans chant basse
7. messe sans mention du ccfd, ni des migrants, ni de l’ACAT, ni du secours catholique
8. messe sans homélie au début, avant les lectures, avant le credo, avant la PU, après la communion
9. messe sans enfants qui font du bruit
10. messe sans mamie avec son sac en plastique qui concélèbre en stéréo sur le fond sonore du larsen de son sonotone
11. messe sans N. (à customiser)
12. messe sans hypocrites
13. messe sans annonce
14. messe sans gloria/credo/PU/PE customisé
15. messe sans le monsieur qui chante faux juste derrière
16. messe sans le chant N. (à customiser)
17. messe sans le pauvre à la sortie
18. messe avec juste un pauvre à la sortie, mais qui ne sent pas le vin et dit merci
19. messe avec une homélie bien pêchue et dense (sans eau tiède mais sans appel autre que ceux avec lesquels on est déjà d’accord)
20. messe sans dessin de JFK sur la feuille (ni comic sans ms, ni bout de chant photocopié, coupé, collé)
21. messe avec des vraies hosties blanches
22. messe sans chant écrit entre 1950 et 2000
23. messe sans djèmbé
24. messe sans le regard furieux du prêtre
25. messe entre soi

ou alors…
approfondir son lien au coeur unique de l'eucharistie, le Christ, afin de le laisser évangéliser nos manières de célébrer, mes manières de célébrer !

Commentaires

1. Le jeudi 2 juillet 2015, 17:00 par Stephane

Ah, nous on a trouvé mieux.

On va à la messe d'à côté.

Parce que chez nous, c'est plus ça. Au temps du Père X. alors oui, bien sûr, c'était différent, mais avec le nouveau curé, depuis 5 ans, on ne s'y retrouve plus. Il n'y a plus de gens sérieux à cette messe (mais où sont ils passés, d'ailleurs?), il y a des jeunes qui ont décidé d'y emmener leurs enfants de 3 ans, du bruit, rien de solennel, un mélange de foire aux bestiaux et de cuisine. Comme si le rituel n'avait plus d'importance, alors que, bon, quand même! Et aussi... même si son accent s'est amélioré... ça demande un effort de suivre ce qu'il dit, le curé, non?

Pareil pour ceux qui lisent. Avant il y en avait des biens mais ils ne sont plus là. Alors bien sûr, on nous a proposé, mais... c'est pas pour ça qu'on vient, on peut pas avoir un recueillement profond si en même temps il faut aller faire le spectacle.

Parfois c'est le vieux vicaire qui célèbre. Il est pas mal, on sent qu'il vit plus les choses intérieurement. Mais bon, les homélies un peu provocantes, qui forcent un peu à réfléchir bien sûr, mais... ça passe pas. Et jamais plus de 5 minutes... ça nourrit pas. Et puis alors, traverser toute l'église pour porter la Paix du Christ au bébé qui lui a pourri sa messe en hurlant sans que les parents ne sortent, je vois bien le sens du geste, mais enfin, encore une fois, c'est pas pour ça qu'on vient.

Le curé d'à côté est bien mieux.

Un jeune mais pas trop, qui a passé du temps à Rome, et qui a un vrai sens de la liturgie. De l'énergie et beaucoup de retenue. On sent que c'est cadré tout ça, il y a un vrai respect du sacré. Tu plonges dans une vraie expérience spirituelle, tu remets chaque chose importante à sa place. Rien que l'élévation, tu vois, il y a "la" seconde de pause de plus qu'il faut, et ça change tout, il montre bien que c'est sacré.

On a hésité bien sûr, mais on voit qu'on est pas les seuls, on commence à reconnaitre d'autres têtes de chez nous.

S.

2. Le jeudi 2 juillet 2015, 18:09 par laurent

Rempacez donc le vin de messe par de la bière belge et l'hostie carton par une part de pizza et vous allez doubler l'audience, gluten ou pas !
Foie d'hérétique !

3. Le jeudi 2 juillet 2015, 19:26 par Pascal

26. messe en plein air sans prêtre portant son béret basque ?
Les recherches de la perfection m'ont toujours paru suspectes.
Merci David d'avoir initié la rigolade !

4. Le vendredi 3 juillet 2015, 08:58 par Remseeks

Messe en 45' chrono dont homélie en 7' maximum

5. Le vendredi 3 juillet 2015, 08:58 par Stéphane

C'est un ami qui m'en a parlé. Un prêtre du séminaire voisin qui célèbre chaque matin "sa" messe dans la chapelle, et la porte reste ouverte, et on peut venir. C'est juste une expérience extraordinaire, dans ce lieu magnifique marqué par les ans. Les quelques vitraux apportent juste un peu de lumière. On ne chante pas, il n'y a pas de micros, on communie sous les deux espèces, deux phrases d'homélies (mais quelles phrases!). On n'est qu'une douzaine, mais on voit bien que personne n'est là par hasard.

Du coup on peut entièrement se tourner vers le Père. Lui ouvrir sa vie. Lui dire combien on Le cherche, dans ce monde si perdu, si égaré. Je Lui disais, "mon Dieu, je t'appelle!"...

et du ciel une voix puissante retentit: "Je suis à la messe d'à côté! Ici on s'ennuie!".

S.

6. Le vendredi 3 juillet 2015, 09:00 par David

@Stephane: j'ai toujours pensé que trouver l'herbe plus verte dans le champs d'à côté était avant tout un réflexe de ruminant

@laurent: dans l'Evangile, c'est plutôt "là où est ton coeur, là est ton trésor"... pas "là où est ton estomac" :) Du coup, j'ai beaucoup ri de votre "foie" d'hérétique. Parfait.

@Pascal: pour la 26, tu as oublié le bousin qui servirait de sono.

@Stephane (bis) : oui, ces petites messes matinales sont un vrai bonheur (cherchez dans ce blog, vous en verrez plein de mentions), un bonheur qui n'exclut pas les autres bonheurs, hein. 

@Remseeks: ah oui, le temps. une vigilance, pas un absolu :)

7. Le vendredi 3 juillet 2015, 15:34 par Séraphine

Moi quelque fois, je m'offre la joie d'une messe AVEC.
Genre la messe avec toutes les options, et les suppléments: moquette-odeur-de-poussière, coloriages de gosses (#Aubin), feuilles de messe couleur PQ avec les mains jointes sur le monde mal photocopiées, "un grand champ à moissonner" avec secondes voix approximativement empiriques, chauffage qui sent le cochon grillé (#DenierDuCulte1997) et toussa toussa.
C'est presque une madeleine de Proust ( sûrement pleine de gluten)

8. Le vendredi 3 juillet 2015, 16:18 par David

hiiiii Séraphine !! tu es la Séraphine d'Aubin, là? celle qui parle mieux que lui? :p

(et rah, je suis sûr que la messe où tu es venue, les feuilles de chant étaient rose pq. RAAAAAAAAAAH)

9. Le vendredi 3 juillet 2015, 16:56 par Séraphine

Heu, je sais pas si je suis "la sienne". En fait si, je sais que je ne lui appartiens pas, mais oui, on se connait.
Quand à parler mieux que lui, je crois que son coup de crayon vaut toutes les éloquences.
Et pour la feuille de messe, oui, ça devait être ça. Mais bon, c'est pour la bonne cause, si on se concentre sur l'élévation au lieu de se concentrer sur les listes d'obsèques.

10. Le samedi 4 juillet 2015, 10:03 par Albatros

Moi l'athée je ne vais pas intervenir dans ce débat. Je tiens par contre à signaler que tous les prêtres célébrant la messe sont hors la loi !
Oui car après avoir dit : " Il prit le vin, le bénit et le donna à ses disciples ...etc... " le prêtre devrait ajouter conformément à la loi :
"L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération"

;-)
11. Le jeudi 9 juillet 2015, 13:53 par Rose Virgule

27. messe sans mettre d'eau dans son vin (si, si, c'est comme ça dans ma chapelle, c'est vrai)
28. messe sans prière pour les anges (si, si... idem)
29. messe avec aspersion et sans bénédiction de l'eau (si, si... idem)
Mais foi de Rose Virgule, je ne vais pas à la messe de la chapelle à côté : y sont (trop) parfaits ! Alors, je reste. A cause des pauvres et pêcheurs. A cause que le Bon Dieu y doit bien s'ennuyer avec nos histoires de grenouilles de bénitiers... Des fois, quand même, c'est dur, ma Foi !

12. Le dimanche 20 septembre 2015, 14:47 par C.C.

il y a quand même des trucs risqués... journaliste ou pas, il vaut mieux éviter les excès



https://twitter.com/LePharisien/sta...

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet

Page top