Aller à la recherche

jeudi 15 mai 2014 20:11

distractions

le temps des professions de foi approche à grand pas, et avec lui  les foires d’empoigne afférentes qui vont bien! En effet, si les plus jeunes sont à fond dans la célébration, ce n’est pas toujours le cas de toutes les familles, ni de tout le monde dans les familles. Il n’est pas rare que ça bruisse sec à l’arrière, et que tatie Georgette se sente une âme de mitrailleuse pendant la célébration, à l’aide de son dernier téléphone nokia dont elle pense qu’il fait des photos, alors qu’en fait, à peine. Bref, depuis toujours j’ai interdit que les participants desdites célébrations prennent la moindre photo, afin de préserver le climat de prière, de fête, de recueillement et de beauté. Pour ce faire, une seule solution: déléguer les photos à un photographe attitré et mettre en ligne, sur un site discret, les photos de l’événement avec le lien opportun.

Las, cette année, mon site discret a mis la clef sous la porte, il a fallu innover. J’ai donc installé vite fait mal fait une petite arborescence sous ce blog afin de mettre en ligne les albums photo (sans aucun intérêt artistique) des célébrations en tous genres. Et pour que tout le monde ait le lien, je l’ai inscrit à la fin de la feuille de messe… Et pour faire moderne (et cool, en gros), je l’ai mis en QR code histoire de simplifier la vie de tout le monde.

IMG_20140515_153904.jpg

Je ne suis tout de même pas né de la dernière pluie (surtout à Cherbourg) et je devine pertinemment que le cousin/la cousine qui est venu tiré par les cheveux à la célébration et pense se faire chi suer (en même temps, il/elle n’a rien écouté depuis le début) va forcément à un moment ou à un autre flasher sur le QR code, histoire de glander sur le net (comme le reste de sa vie). Alors subrepticement, j’ai changé le lien planqué dans le code : il ne renvoie pas vers l’accueil du site, comme celui écrit en toutes lettres mais vers une autre page, un peu plus circonstanciée. On verra aux stats si ce jour là, mon truc a marché:

pour tout comprendre, il faut cliquer sur l’image ci dessous (ou la flasher avec son smartphone, forcément)

qrcode (2)

lundi 31 mars 2014 21:06

hpku hilang

S’il y a des choses à Bali qui changent peu, comme la distante sainteté du grand prêtre, pedanda,

BlogDavidLerouge-282

je trouve que les Balinais eux mêmes connaissent mieux les mantras et les disent beaucoup plus qu’avant (mais peut être ne faisais je pas assez attention, ou alors c’est un effet des cours de religion au collège et lycée). Mais le vrai changement, en Indonésie, qui n’est pas sans conséquences profondes sur l’équilibre social de cette île, c’est ça:

BlogDavidLerouge-296BlogDavidLerouge-294

et c’est pas rien.

vendredi 1 mars 2013 06:50

les doigts dans le nez

acheter un billet d’avion au pied du Merapi en 20 leçons

  1. laisser le portable et le téléphone charger toute la nuit puis de bon matin,
  2. allumer les deux, brancher la connexion sur la 2G indonésienne
  3. trouver le site de voyages low costs
  4. laisser l’ordinateur mouliner, la connexion est digne d’un fax
  5. trouver le vol, cliquer, attendre
  6. remplir les champs du formulaire, réaliser qu’il faut un numéro de téléphone local, courir fouiller dans son sac pour retrouver le numéro noté sur un bout de carton
  7. relancer le téléphone parce que la connexion s’est essoufflée
  8. sortir son portefeuille, inscrire le numéro de sa carte bancaire, valider, prier pour que ça ne plante pas
  9. ça plante, reprendre au 4. ça passe, réaliser que le secure code de ta banque va t’envoyer un sms avec un numéro à noter. Réaliser que depuis trois jours, ton téléphone français ne capte pas. Tout est à l’eau, éteindre l’ordi, choper le téléphone, descendre à la paroisse, 200 mètre plus bas, pour trouver une solution. En route, ton téléphone français se met à capter, alors pour lui forcer la main, appeler le fixe de la maison pour faire repérer le téléphone et retrouver le sms, qui arrive.
  10. Joyeux, demander à la paroisse de piquer leur connexion internet pour enfin réussir ton coup.
  11. Depuis trois jours, l’internet est planté. Demander l’autorisation de bosser avec les deux cartes SIM actives  depuis la paroisse
  12. tout reprendre depuis le bédut. Réaliser que la SIM française fait planter la 2G indonésienne de manière totalement aléatoire. Le processus 4 plante trois fois de suite, la connexion française disparait de loin en loin.
  13. Quitter la paroisse, et, en remontant, recevoir un sms de France en relançant son téléphone.
  14. demander s’il y a ici un café internet, on me répond “oui” et c’est une petite fille de trois ans et demi qui me guide à petits pas dans le village jusqu’au café en question, mais fermé.
  15. rentrer à la maison. Choisir le "sport"
  16. déconnecter la sim française, se connecter via la 2G, choper le site, tout remplir, valider, éteindre la 2G, rallumer la sim française courir dans le village, forcer le téléphone, recevoir le sms, courir vers le PC, éteindre la sim française, rallumer la 2G, reconnecter le PC, entrer le numéro, valider…
  17. la connexion plante.
  18. réessayer
  19. c’est passé.
  20. cool.
Page top