mercredi 23 avril 2014

Chercher le Christ

BlogDavidLerouge-297

Que chaque âme qui cherche Dieu sache qu'elle a été devancée par lui, qu'il l'a cherchée le premier... « Durant les nuits, j'ai cherché celui que mon cœur aime » (Ct 3,1). L'âme cherche le Verbe mais c'est le Verbe qui d'abord l'a cherchée... Laissée à elle-même, notre âme ne serait plus qu'un souffle qui s'en va au hasard et ne revient plus. Écoutez les plaintes et les supplications de celle qui erre et qui a perdu sa route : « J'ai erré comme une brebis perdue ; cherche ton serviteur » (Ps 118,176). Ô homme, tu veux revenir, mais si cela dépendait de ta seule volonté, pourquoi demanderais-tu le secours ?... Il est évident que notre âme veut revenir mais ne peut pas ; elle n'est qu'un souffle errant et qui d'elle-même ne reviendra jamais...

     Mais d'où lui vient cette volonté ? De ce que déjà le Verbe l'a visitée et cherchée. Cette recherche n'a pas été vaine, puisqu'elle a suscité la volonté sans laquelle il n'y a pas de retour possible. Mais il ne suffit pas d'être ainsi cherchée une fois ; l'âme est trop alanguie, et la difficulté du retour est trop grande... « La volonté est en moi, dit saint Paul, mais je ne parviens pas à faire le bien » (Rm 8,18). Que demande donc l'âme, dans le psaume que je citais ? Rien que d'être cherchée ; car elle ne chercherait pas si elle n'était pas cherchée, et elle ne recommencerait pas à chercher, si on l'avait assez cherchée.

Saint Bernard
Serm. 84 sur le Cantique des cantique
s

BlogDavidLerouge-304

lundi 21 avril 2014

pardon

“Bénissez moi mon père parce que j’ai péché, je ne me suis pas confessé depuis 2 semaines, février, Noël, Pâques l’année dernière, 55 ans

je.

il y a beaucoup de manières de commencer le temps du sacrement du pardon, entre les bénissez-moi mon père, les je confesse à Dieu, les actions de grâce, les “mmmmh, je sais pas quoi dire, ça va plutôt bien”, les petits papiers qui sortent de la poche, les silences gênés, les “moi ça va, mais madame machin, l’autre jour, elle…”, les pleurs, les “je m’asseois ou je me mets à genoux?”, les commencements cash, rapides, haletés, les citations de la parole de Dieu, les “je viens ici pour répondre à la demande de la vierge Marie “, etc. etc.

C’est quasiment toujours une épreuve de venir déposer ses péchés dans l’oreille d’un prêtre, mon amour est souvent trop propre pour consentir à confesser ses saletés. Même si, bien sûr, l’après est presque toujours libéré.

Comme prêtre, d’un sourire, d’un geste, d’une attitude, il nous faut inscrire cette rencontre dans le cadre sacramentel. C’est rarement simple, parce que ce sont rarement les mêmes circonstances. Alors quand j’entends le “bénissez moi mon père” ou pas, je fais à chaque fois le signe de croix, et commence par une prière les yeux fermés, les mains ouvertes (parce que la bénédiction en question, j’ai jamais compris ce qu’elle devait être)…

“que le Seigneur soit dans votre coeur et sur vos lèvres pour que vous puissiez confesser l’amour et la miséricorde de Dieu déjà à l’oeuvre dans votre vie, et déposer devant Lui le poids de votre péché afin de pouvoir accueillir son pardon.”

parfois, j’adresse cette prière directement à Dieu, puis, dans la prière, on peut commencer…

dimanche 13 avril 2014

Vert à citer

Ce matin, la personne dévouée qui veille à confier les lectures nous avait envoyé une version imprimable pour l’Evangile de la Passion, avec les couleurs pour chacun des lecteurs. J’avais le gris, la foule le jaune, les disciples le bleu… et les autres (le grand prêtre, les serviteurs, Pilate, les pas cool de l’Evangile) étaient surlignés en vert. Et cette couleur n’était pas sans rappeler les sales habitudes de Tullius Detritus. Comme un début d’éclaircissement sur le passage d’un Evangile de la gloire des rameaux et la croix de la Passion, fine allusion, c’était déjà une homélie en couleurs.

tullius detritus

vendredi 11 avril 2014

prayboys

parmi les petites indiscrétions que je fais bien souvent, il y a le coup d’oeil que je jette dans le cahier déposé dans de nombreuses églises. On y trouve de tout, à commencer par des félicitations de livre d’or “très jolie église”, mais aussi un fourmillement de petites prières souvent simples et existentielles que j’embarque avec moi… Pendant la dernière retraite, des jeunes de 6e ont déposé dans une vasque leur prière, toute simple… s’il reste de la place libre dans les vôtres, vous pouvez associer celles ci. ou simplement vous ébahir, comme moi, de la richesse d’un cœur de 12 ans.

Merci Jésus je te dis merci parce que tu ma pardonner, que tu a édé mes parents quand … est mort et parce que tu me réconforte quand j’en est besoin. Amen

Merci de me rendre plus sage chaque jour, Merci

Merci Seigneur pour tout ses merveilleux moments passés avec l’équipe de cathéchisme en ta compagnie dans notre cœur

Dieu, pour la terre et l’univers, je t’aime. Pour la vie et l’éternité, ne m’oublie pas. Amen

Merci Seigneur pour se super début de profession de foi. Je t’aime de tout mon cœur. Amen.

Dieu, nous les hommes tu nous as crée. tu as crée la Terre, TU nous as donné la vie Eternelle. Tu nous as donné et nous donne Encore ton amour Eternelle. Tu es notre Père alors nous te devons bien le plus grand amour possible, de la part de tous les humains du monde. Nous t’adorons.

Jésus nous pardonne tous nos pécher et dois que je l’ai mérité , on le mérite tous d’être pardonné. Amen.

Je t’aime de tout mon coeur que cela reste pour l’éternité et des siècles des siècles. AMEN.

Seigneur pardone moi sil te plait mais bêtise tout ce que jai fait de mal a tout ce a qui jai répendu la tristesse, Amen.

Je te remercie pour tout ce que tu fais, Amen.

Merci <30 Jésus Je t’aime et encore merci pou tous <3

Je t’aime

Merci mon Dieu pour toutes les bonnes choses que tu as faites et pardonne moi de tout mes péchés

Seigneur pardone moi de ne toultan pas dire pardon et pardone moi aussi les tristesse que j’ai pue donner. Pardone-moi Seigneur pour tous mes pêchers.

Mercie pour tous ce que tu as fait pour moi, pour ma famille MERCI <3

Seigneur, soutien-moi dans les épreuves, Aide moi dans la peur, manifeste ta présence quand la tristesse vient, donne-moi le sourire malgré les épreuves difficiles, Aude moi à mûrir en confiance et à apprendre à t’écouter dans mon cœur. Je sait que tu es là, alors écoute-moi ! Le désespoir arrive, la séparation, les crises, le logo sur la voiture, l’amitié, l’envie, l’orgueuil, le mensonge. Vas-tu me laisser, moi, ta fille, dans le déséspoir? Aide-moi!! la tristesse approche.

Merci, SEIGNEUR, pour tous ce que tu m’as emmené jusque maintenant, pour ce que tu m’emmènerias, merci pour ces trois super jours. MERCI BEAUCOUP.

Pour le gros secret que le prête ma dit Aide moi dieu.

Seigneur je t’adore éternellement pardonne moi mes pêché et s’il te plait je voudrai que tu souhaites à ma famille qu’elle soit en bonne santé AMEN.

Dieu, tu es la lumière, tu as cré la terre et les cieux, puis moi. Merci mon père Amen.

Seigneur je me pardone pour mes péché mais tu m’as pardoné. Je te remerci.

Seigneur, je t’aime, merci de m’avoir pardonné je ne recommencerais plus. merci pour c’est trois jour formidable et Merci pour ton amour.

Merci Seigneur

Merci DIEU de m’avoir es-cuser.

Seigneur protège …, ma famille, sa famille, aide-moi à grandir sérieusement dans la paix et dans la foi, amen. Merci Seigneur.

Merci mon Dieu pour toute les mervel que tu nous offres.

Notre Père pardonne moi mes pêchés et s’il te plait fait que mes parents ne se dispute pas trop pour mes fautes.

Jésus Fils de Dieu pardonne pour tous mes pechers, j’essayerai d’être plus agréable. je ferai mieux la prochaine fois. Amen.

Merci beaucoup pour m’avoir envoyer dans la bonne direction, grâce à vous je sais qu’il faut que j’assume mes erreurs ! et d’en subir les conséquences.

Merci pour ma famille, mes amis et bien d’autres. Merci de les laisser en bonne santé.

Jésus je te demande pardon pour tous les péchés qui m’ont éloignés de toi et je te remercie parce que tu me les as pardonnés et que maintenant, pour toi et pour moi, c’est du passé

lundi 31 mars 2014

hpku hilang

S’il y a des choses à Bali qui changent peu, comme la distante sainteté du grand prêtre, pedanda,

BlogDavidLerouge-282

je trouve que les Balinais eux mêmes connaissent mieux les mantras et les disent beaucoup plus qu’avant (mais peut être ne faisais je pas assez attention, ou alors c’est un effet des cours de religion au collège et lycée). Mais le vrai changement, en Indonésie, qui n’est pas sans conséquences profondes sur l’équilibre social de cette île, c’est ça:

BlogDavidLerouge-296BlogDavidLerouge-294

et c’est pas rien.

vendredi 28 mars 2014

contri(bula)tion

une semaine de confessions d’enfants… compil’ d’une semaine de lectures approximatives de l’acte de contrition.

“Mon Dieu, j’ai le regret de t’avoir enfoncé
car tu est infiniment bon et que le péché te déplait,
je prends la ferme révolution, avec le secours de ta sainte grâce
de ne plus t’enfoncer et de te faire pénitence Amen”

la prière est belle, mais sa forme, peu ou prou désuette, a décontenancé plus d’un lecteur débutant. #truefacts

mardi 25 mars 2014

la part de l'autre

Petit écho de carême, j'ai plongé quelques jours dans la mission de jeunes à Jakarta. Ils donnent de leur vie, mettent l'autre au cœur de leur quotidien, et ne se résignent pas... mais s'ils donnent, s'ils se donnent, c'est dans une rencontre concrète, fidèle, impliquée. Ils luttent peu à peu, sûr que le monde peut changer. 

et moi, où est-ce que je "me" donne? où mets-je l'autre au cœur de mon quotidien, in-quiet de sa difficulté, sûr de la fécondité du don ? 
là où c'était vraiment bien, c'est justement que ce n'était pas plus extraordinaire que ça. juste là. On ne peut (se) donner sans connaître

dimanche 23 mars 2014

Peliatan

c’était un soir de Mars, on se pressait nombreux sur le bale du banjar tengah de Peliatan, pour un petit odalan, on avait demandé à des danseurs de Bondres de Buleleng de venir. C’est le seul soir où j’ai fait de la photo. C’était très drôle.

avant, tout le monde attendait, après avoir prié

BlogDavidLerouge-270

et dans les coulisses, on se préparait. Là, Susi… BlogDavidLerouge-271BlogDavidLerouge-272

et le topeng tua, parce que oui, c’est un masque. BlogDavidLerouge-273BlogDavidLerouge-274BlogDavidLerouge-275BlogDavidLerouge-276BlogDavidLerouge-277BlogDavidLerouge-278BlogDavidLerouge-279BlogDavidLerouge-280

et pendant ce temps, en coulisses… BlogDavidLerouge-281BlogDavidLerouge-283BlogDavidLerouge-284

et après les danses d’ouverture, le spectacle commence, et on rit beaucoup, à l’avant comme à l’arrière plan. BlogDavidLerouge-285BlogDavidLerouge-286BlogDavidLerouge-287BlogDavidLerouge-288BlogDavidLerouge-289BlogDavidLerouge-290BlogDavidLerouge-291BlogDavidLerouge-295

je sais, c’est sombre, mais justement, c’était sombre.

vendredi 28 février 2014

petits glissements

Je me rappelle assez bien de mon premier. C’est à l’occasion des JMJ de Cologne que j’avais dû le demander et quelques semaines plus tard, je glissais dans mon portefeuille ce petit rectangle carré à l’estampille gaufrée dans le carton blanc. C’était amusant, tout y était en latin, à commencer par le nom du diocèse, et celui de l’évêque, dans une jolie et fine impression. Mon nom, comme mon année d’ordination avaient été ajoutés à la machine à écrire et il me semble que c’était le chancelier qui avait déposé sa signature, bleue, sur le document. A dire vrai, il ne m’a jamais servi car je ne suis jamais arrivé totalement inconnu dans une paroisse, mais ce celebret, valable trois ans, sert à attester que son possesseur est bel et bien prêtre, et que son évêque ne lui a pas retiré l’autorisation de célébrer la messe, ni celle de confesser. D’ailleurs, le droit de confesser n’est pas donné de facto à l’ordination, il est laissé à la décision de l’ordinaire du lieu. Simplement, en France, l’autorisation de confesser conférée par son propre évêque devient valable sur tout le territoire. Bref, on ne me l’a jamais demandé, ce celebret, je l’ai renouvelé une fois, et la 2e version n’était toujours pas ornée de la photo obligatoire qui l’orne désormais.

Le but évident est de découvrir les charlatans, ceux qui aimeraient bien mais qui peuvent point, ou les prêtres qui, chassés de chez eux, voudraient refaire leur vie ailleurs, et, pour certains, abuser bien efficacement de la générosité de chrétiens un peu crédules.

Las, même si je l’avais en poche, il ne serait plus suffisant pour célébrer à Singapour. Les curés sont tenus de demander à tous les prêtres qui désirent célébrer chez eux une lettre récente de leur évêque attestant qu’ils ne sont pas l’objet d’une condamnation pour pédophilie.

C’est à la fois totalement cohérent, responsable quand on pense aux enjeux et en même temps un peu flippant, tout comme d’imaginer ce qu’il a fallu de cas limites pour qu’une telle règle se mette en place. La prochaine fois, on me demandera de signer un papier où j’affirme que je ne compte pas assassiner le président des Etats Unis pape.

Puis ce sera le col romain RFID. pfff.

mercredi 26 février 2014

mau ke mana


Il est temps de donner un peu d’air à ma foi,
Singapour, Batam, Bangka, Bali, Jakarta…
histoire de contempler de quel feu se chauffe encore
l’homme, au delà de nos cris du moment, de nos fors
et surtout écouter des jeunes qui donnent un peu de leur vie.

Jika punya waktu di situ, pasti kita bisa ketemu. kirim email saja!

- page 1 de 137